lundi 11 octobre 2010

Ça commence à chauffer là, non ?


Mais bordel de bordel!
Aujourd'hui dans le Parisien est paru un sondage qui nous dit que 69% que l'ensemble des français étaient solidaires des mouvements de grèves.
Je ne suis pas étonné et je ne comprends même pas que l'on puisse l'être. Je suis un modeste salarié de la branche métallurgie qui sait qu'il a encore 26 ans à bosser et à qui on essaye d'expliquer que c'est pour le bien du pays qu'il faut que je fasse des efforts. Ce gouvernement qui représente de plus en plus les nantis et de moins en moins la base et la classe moyenne pense en plus supprimer tout les inconvénients des plus riches en France comme l'ISF alors que leur réforme des retraites pro-medef n'est pas encore totalement passée.
Ça fait 21 ans que je travaille, ça fait autant de temps de j'entends parler de crise, tout est prétexte pour ne jamais donner d'augmentation "parce qu'il faut être vigilant, on ne sait jamais l'année prochaine ça peut retomber, attention le free cash flow" oulala, et voilà comment  il faut avoir peur de l'avenir. Les gens en franchement ras-le bol d'entendre toujours les mêmes discours. La crise, superbement créée par les banques, a bien servi les grosses entreprises française, l'ambiance devient pourrie et les services de communication  excellent dans l'art et la manière pour nous expliquer que d'avoir un travail et une feuille de paye font de nous déjà des privilégiés. Il y aura toujours des larbins zélés dans ces entreprises pour nous rabaisser et nous expliquer que de toutes façons nous avons tort.
Cette évolution dans le travail prends une tournure dramatique, je ne compte plus les copains au chômage parce qu'ils ont eu la malchance de bosser pour des petites boites dépendantes de grosses qui délocalisent à outrance.
Aujourd'hui j'apprends, mais je m'en doutais, que la France ne se porte pas si mal que ça, le pognon est là.
C'est ça le problème, c'est cette injustice que beaucoup de gens ressentent, d'un coté les factures à payer et la crainte d'avoir l'appel du banquier, de l'autre les Bettencourt et compagnie qui se la coule douce avec l'appui du gouvernement.
Je ne sais même pas comment font les plus pauvres dans ce pays quand je vois déjà ma propre situation. Quand je lis que des Bertrand fustige,  que des Copé dire que les étudiants n'ont rien à faire dans la rue,  que la mère Medef se permet d'ironiser, je me dis que ces gens là sont vraiment loin de la réalité.
Et j’espère que leur réforme des retraites, ils vont bien se la mettre où je pense, maintenant ou en 2012.

5 commentaires :

  1. Quand on pense que cette grève n'est pas une bonne chose, je t'assure que ça parait étonnant de voir que 70% des Français la soutiennent... Espérons que ce sont eux (vous) qui ont raison.

    RépondreSupprimer
  2. C'est sur que ce n'est pas une bonne chose pour le Medef, le gouvernement et les gros actionnaires mais tant pis pour eux, c'est leur crise, pas la mienne. Moi je n'ai rien à perdre.

    RépondreSupprimer
  3. Et encore, je demande à voir les 31% restant...

    RépondreSupprimer
  4. Ils ont peur des jeunes !
    ...
    Jean Baptiste Prévost, président !
    ;^)

    RépondreSupprimer
  5. Tu m'étonnes qu'ils craignent les étudiants! Le CPE n'est pas passé grace à eux.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons