mardi 28 décembre 2010

Un club DSK à Aulnay Sous Wouab


C'est dans le Parisien d'aujourd'hui que je lis cette formidable nouvelle (je suis à la bourre mais je suis en vacances) et je fais juste suite au billet de David dont l'info n'est pas passée inaperçue, forcément c'est chez lui que ça se passe.
Quand j'ai vu le truc, franchement il y avait vraiment de quoi se marrer, un club DSK à Aulnay, c'est comme un club Medef à Calais, un club Honda chez les Hells Angel's ou un club Samantha Fox chez les fans de Motörhead (*) , c'est osé, c'est très sport et c'est un peu suicidaire pour les volontaires.

Concernant la réception des responsables par le conseiller municipal Alain Boulanger que David trouve caricaturé:

   En ciblant la cité des 3 000, le Club DSK 93 n’a pas choisi le plus facile. Vers 10 heures, c’est pistolet-mitrailleur en bandoulière que les policiers ouvrent l’antenne du commissariat. « La semaine dernière, on a attaqué la BNP à l’arme de guerre », souffle Alain Boulanger, conseiller municipal (ex-PS) venu accueillir les pro-DSK… avant de déguerpir en leur souhaitant " bien du plaisir"


C'est vrai pour ceux qui ne connaissent pas le coin, cela fait sourire et peut paraître exagérer et pourtant c'est certainement la réalité, du moins d'après un pote dont la banque était dans la même rue que celle attaquée.


Je ne sais pas ce club qui apparemment n'a rien de DSK officiel vient faire là-bas, je pense que c'est d'office une perte de temps, les habitants ne le connaissent pas et même ceux qui le connaissent en n'ont rien à battre d'un type de New York à 500.000$ l'année Les pauvres militants dont on se demande d'où ils sortent (créer par un ancien cadre du MoDem dixit le Parisien) en sont à causer dans le vide devant trois péquins qui par politesse les écoutent. 
Avec un peu de chance, les DSK boys sont partis sans se faire embrouiller.
Bref on se demande ce que ce club vient faire, on se demande ce que c'est et on se demande si ce n'est pas une blague, le club DSK veut devenir "une sorte de Désirs d'Avenir à la sauce Strauss-Kahnienne".
Voilà tout est dit, un club truc complètement ridicule et à coté de la plaque dont même les militants de Ségolène Royal  se moquent, c'est dire la misère. 


Allez, je vais commencer à mettre des cierges pour 2012 moi...


(*) quoique pour ceux qui s'en rappellent  :-)


3 commentaires :

  1. Whââââ excellent article El Camino !
    le club DSK veut devenir "une sorte de Désirs d'Avenir à la sauce Strauss-Kahnienne...dont même les militants de Ségolène Royal se moquent, c'est dire la misère."
    CULTE !
    +10

    RépondreSupprimer
  2. à vrai dire, je trouve le papier du journaliste un peu cliché sur le Galion.
    D'autant plus que l'attaque de la BNP a eu loin de là dans le quartier du vieux pays, quartier très calme d'ordinaire.
    Ce qui m'a surtout amusé c'est la présence d'un conseiller municipal ex-PS, ex-PRG, qui connaît mieux les quartiers cossus de la ville que les cités du nord.
    Mais les cantonales sont pour le mois de mars, alors qui sait, une petite arrière pensée ?

    Sinon comme Vlad, je trouve excellente cette comparaison entre les royalistes et les pseudo-strausskaniens

    RépondreSupprimer
  3. New york, 500000$, FMI, tu veux plutôt dire un club "Définitivement-Sous-Kennedy", plutôt, non ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons