mardi 5 avril 2011

Famille à problèmes en Libye


Il parait que les fils Kadhafi veulent négocier. Mais négocier quoi? Cette famille de fous sème la terreur et le désordre partout où ils se trouvent depuis des décennies.
Quand cette famille ne s'amuse plus à dégommer des avions de lignes comme au ball-trap, c'est un par un qu'on les retrouve, soit dans les faits divers sordides, soit dans des invitations honteuses de président par des chefs d'états français, enfin surtout un qui s'est permis de laisser monter un barnum dans les jardins de l'Elysées.
Cette famille de clowns, sentant la fin venir, essaye de négocier autre qu'un tribunal international, j'étais un des premier à dire qu'il fallait bombarder cette chienlit de Libye et je ne regrette rien même si la France donne parfois l'impression de faire de la Libye l'annexe du salon du Bourget, il faut en finir.
Vous avez vu les tronches des négociateurs?
Le père, que les fils essayent de sauver, on le présente plus, son CV est chargé comme la langue d'un blogueur après un bon #kdb.
Les enfants, parlons-en, on n'en connaît même pas le nombre, de sept à neuf suivant les sources, dont une fille adoptive, Aïcha qui est plutôt, euh, adoptive.
Le plus jeune, Khamis, commande une unité des forces spéciales, là-bas ça veut dire qu'ils tuent avant de discuter.
Saïf al-Arab, simple officier, autrement dit l'idiot de la famille.
Muatassim, patron du conseil de sécurité, certainement celui qui tait les actions du premier.
Hannibal, celui qui faisait la une des journaux, odieux avec la police, les femmes, le personnel des hôtels, se bourre la gueule et roule comme un taré au volant de grosses bagnoles, aussi appelé le dingue par les diplomates.
Saadi, a voulu être un grand footballeur en Italie dans le club de Pérouse, il a surtout été un grand dopé et continu sa carrière dans la sécurité, sûrement comme prof de sport.
Saïf al-Islam, à priori le politique du lot, a négocier les indemnisations des victimes des attentats et porte des lunettes pour faire intello, comme les footballeurs. Il a quand même menacer la Libye de bains de sang au début des évènements.
Le plus vieux, Mohamed, d'un précédent mariage, à priori le plus rangé et le plus discret, tient les télécoms locaux.


Mais que voulez-vous négocier avec cette famille? A part Chavez et ses hallucinations, personne de sensé peut discuter avec ces gens là.
Allez zou ces pitres, il y en aussi d'autres en Afrique, et que le pays soit enfin libre.


[photos]

2 commentaires :

  1. On a l'impression d'un mauvais film, qui dure depuis trop longtemps pour la lybie.

    RépondreSupprimer
  2. mais qu'est-ce que c'est que ces liens à la gomme ? Qu'on aime tout de même beaucoup , beaucoup :)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons