samedi 9 avril 2011

La générosité du Medef


Le Medef prendrait un tour social ce week-end? Il semblerait que Laurence Parisot, la patronne du Medef, toute émoustillée de sa rencontre avec les grands patrons du G8 ait attrapé un bon coup de soleil.

Elle se déclare d'accord pour la limitation de la rémunération des patrons comme dans le programme pour 2012 du PS:

"Ca me semble tout à fait normal", a dit vendredi 8 avril Laurence Parisot au sujet de la proposition du Parti socialiste visant à limiter les salaires dans les entreprises dont l'Etat est actionnaire.
"Nous, nous disons très simplement qu'effectivement la rémunération des dirigeants dépend du conseil d'administration qui lui-même est entre les mains des actionnaires"



Bon voilà, tout est dit, dans les grandes entreprises, le patron dont elle est la représentante ne décide pas son salaire, ce sont les actionnaires, et ces actionnaires ne sont pas près de limiter un salaire pour un type qui leur reverse des dividendes parfois indécentes par rapport aux conditions des salariés. Cela ne lui coûte rien d'annoncer ce genre de connerie.


Sur l'immigration légale, elle prends ses distances avec les déclarations de Claude Guéant:
Laurence Parisot, la présidente du Medef, a mis en garde vendredi contre les dangers « d'un pays qui se ferme ». « Rester un pays ouvert est une nécessité. Nous sommes pour l'immigration en général car elle est source de richesses et d'ouverture », a-t-elle affirmé en marge du « B8 » à Paris, la réunion des  patrons des pays du G8.


Ah si c'était sincère! Mais non, tout le monde sait que la main d'oeuvre bon marché vient de l'immigration, c'est pratique l'immigré, il ne demande pas grand chose, le salaire proposé sera de toute façon l'idéal par rapport à ce qu'il peut toucher dans son pays d'origine et si en plus il n'a pas de papier comme dans la restauration ou le bâtiment , c'est le pactole.
Non mais, depuis quand les patrons se soucis de quoi de que ce soit de moral dans ce pays?


Quelle s'occupe aujourd'hui de la condition des salariés à 1000 euros de chez Carrefour et des actionnaires principaux Colony capital et de Bernard Arnault, 4ème fortune mondiale, ils en ont besoin.

4 commentaires :

  1. Guéant contre Parisot : le combat va être terrible ! Brrrrrr!

    RépondreSupprimer
  2. Le méchant de Sarkozy contre la gentille patronne qui nous veut du bien, genre Les Ripoux 2012

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait le montrer plus aux électeurs de droite : ce ne sont pas les gauchistes qui font venir des immigrés mais des patrons exploiteurs...

    RépondreSupprimer
  4. Ce serait intéressant de l'interroger sur les mesures qu'elle préconise pour lutter contre l'emploi de main d'oeuvre sans papiers dans ses entreprises.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons