jeudi 26 mai 2011

Glencore, devenir milliardaire sans scrupule en une journée


Hier a eu lieu l'introduction en bourse de l'entreprise Glencore, cela s'est passé à Londres et à Hong Kong dans une relative discrétion, le groupe ne se fait plus trop remarquer depuis les déboires à scandales de son fondateur et la pollution de ses fonderies en Afrique.
Il faut dire que cette société ferait presque passer Total pour une société de bisounours, ce qui explique son opacité.
Son fondateur, Marc Rich, immigré américain a commencé comme trader dans les matières premières et a commencé à bâtir sa fortune en contournant l'embargo sur l'Iran, ça lui a coûté sa première condamnation aux USA entres autres avec en plus des évasions fiscales et quelques corruptions. Il finit avec plus de 80 chefs d'inculpations et plusieurs centaines d'années de prison prononcées par contumace. Le loustic fuit en Suisse, pas n'importe où, dans le canton de Zoug en Suisse, le plus intéressant financièrement tant qu'à faire, et il y base sa société. Il est tranquille, la Suisse refuse l'extradition.
Bill Clinton le gracie à la fin de son mandat alors qu'il faisait partie des 10 types les plus recherchés par les américains.
Son entreprise, Glencore, sorte d'énorme négoce, fait dans l'extraction minière, la transformation ou le préfinancement pétrolier, elle est très active en Afrique ou les dirigeants peuvent être facilement corrompus.
Aujourd'hui cette société à 57000 employés dans le monde et détient plusieurs activités portuaires.

Dans le palmarès de la société et pour ceux qui s'en souviennent, Glencore s'est fait remarqué en France par la fermeture sauvage de l'usine Metaleurop de Noyelle-Godault en 2003, on avait découvert les patrons voyous à cette époque. Les 850 salariés avaient été virés brutalement sans préavis et sans plan social.

Glencore avait aussi magouillé avec Sadaam Hussein pendant la première guerre du Golf et s'est fait beaucoup d'argent lors d'opération pétrole contre nourriture.

Glencore n'a pas hésité a utiliser la force en Colombie avec la complicité de l'armée pour exploiter des mines de charbon, les habitants ont été exproprié de force et la société a même été accusé de violations graves des droits de l'être humain après avoir employé de force des indiens.

Glencore est connu aujourd'hui comme étant une des entreprise les plus polluante en Afrique, en Zambie notament avec sa fonderie et son extraction de cuivre. Là aussi, en plus, la société est accusée d'évasion fiscale par des ONG.

Aujourd'hui la société est dirigé par Ivan Glasenberg, quasiment inconnu au bataillon, même en Suisse.
L'introduction en bourse de Glencore va lui rapporter personnellement quelques 10 milliards de dollars.
Mieux que le loto! On dit que l'argent n'a pas d'odeur mais celui qui rentre dans les comptes en banque de Glencore pue franchement et ce capitalisme là donne vraiment la nausée.

Le seul avantage, si on peut dire, de l'introduction en bourse de cette société, c'est l'obligation de faire preuve de transparence sur ses activités et ses comptes.

Une petite vidéo d'un reportage de France 5 datant du 24 mai dernier pour découvrir la gentille entreprise Glencore:


3 commentaires :

  1. Avec un nom comme ça, ils auraient pu faire du whisky.

    RépondreSupprimer
  2. Il aurait du s'appeler CleanGore ou comment le capitalisme recycle l'horreur économique

    RépondreSupprimer
  3. Que dire qui n'a mille fois été dit : le profit passe avant tout et surtout avant la morale.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons