mercredi 25 mai 2011

Très chère banlieue


Le billet de Corto et le gratuit 20 mn d'aujourd'hui ont un point commun: les transports en commun de banlieue, Corto nous relatait son exploit d'avoir pris le train exceptionnellement avec tout ses déboires et moi je lisais attentivement le 20 mn ce matin parce qu'il y avait un sujet sur la carte du Grand Paris Express. Si le billet de Corto m'a fait sourire c'est que je connais sa ligne de train en tant que voisin du Val d'Oise et que par rapport à ma belle ligne H et ses beaux Bombardiers feutrés aux allures de TGV francilien, lui a eu droit encore au vieil inox d'un autre âge :)
Je souris et je comprends son désarroi, ce genre de train ferait fuir même un nostalgique de la RDA.
Je souriais et je lisais avec intérêt l'article du gratuit car dans un an ma gentille entreprise va délocaliser ses bureaux vers la charmante ville sans âme de Saint Quentin-en-Yvelines pour notre bien à tous. Évidement dans cette affaire je vais perdre la bagatelle de 35 à 45 mn de transport aller pour me rendre à mon lieu de travail.
Inutile de dire que je compte un peu sur la Française des Jeux d'ici là et je suis ambitieux.

Mais heureusement que nous avons des politiques qui se remuent le popotin, ils vont faire évoluer le schéma des transports, enfin des beaux parcours de lignes qui ne sont plus centralisées sur Paris, enfin du banlieue à banlieue bordel! Les énarques ont enfin compris que tout le monde ne bossait pas place Vendôme!

Je regarde avec attention les nouvelles gares prévues, les trajets me conviennent et je me met à rêver que mon cauchemar à venir ne durera pas si longtemps, cool! Je regarde mon trajet futur, Val d'Oise vers St-Quentin via La Défense, pas mal, je regarde la légende: Dernières liaisons vers Versailles et plus, 2030.

Je ne serais qu'à 5 ans de la retraite...misère 

Je maudis parfois nos parents et cette génération de soixante-huitard qui ne pensait qui ne pensait qu'à leur bagnole, ce retard d'infrastructure est de leur faute d'abord!

5 commentaires :

  1. Il fut un temps ou Limoges se balancait sur nos tetes comme une epee de Damocles (il ne s'agit pas d'un nous royal mais conjugal).
    A l'epoque, nous suivions avec avidite les cartes des futures infrastructures, on vivait dans l'espoir d'un TGV Paris Limoges. La ligne etait prevue, mais un jour, sur la carte, elle changea de couleur. Direction legende: projet abandonne.
    !! Bien evidemment, pas ce que je te souhaite!

    RépondreSupprimer
  2. Oh non, il n'y a pas de danger, ca va être voter. Le problême c'est le temps, 19 ans pour tout finir!

    RépondreSupprimer
  3. Kikoo !

    Oui ben comme d'hab nos anciens ne voyaient finalement pas plus loin que le bout de leur nez. Un peu comme pour les retraites

    RépondreSupprimer
  4. Il reste la solution à l'ancienne : le déménagement…

    RépondreSupprimer
  5. @Corto,

    Oui et on remet même des tramways comme avant.

    @Didier,

    Non, je reste dans mon cher Val d'Oise!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons