dimanche 24 juillet 2011

Mon boulanger m'a élargi la rondelle depuis 2002

 Ce matin en allant chez mon boulanger, je vois qu'il était fermé pour congés mais je l’aperçois en train de préparer son voyage et là toute l'Europe de l'euro, de la formidable Europe, du monde où il fait bon vivre avec une monnaie commune, du vote de Maastricht m'est sauté à la figure.
Ce cher boulanger, qui bosse dur, qui se lève de bonne heure pour faire son pain avec amour part en vacances avec son puissant 4x4 et son hors-bord sur la remorque, rien que que ça. L'enfoiré.
Ce cher boulanger qui vend depuis l'euro sa baguette à prix d'or, je me souviens qu'avant l'euro la baguette était à 3 francs 50 en moyenne et maintenant? Ce cher boulanger vous la met, au vrai sens du terme, à 85 centimes soit 5.57 francs, pour une baguette standard, gonflé à chépakoi mais c'est de la merde le lendemain. Mais il vous vend la "tradition", la belle, la présentable, la faite maison, le savoir faire blabla, bref la tunée pour 1 euro voire plus, soit 6.56 francs. Pratiquement le double d'il y a 9 ans, mais mon salaire, lui, n'a pas doublé.
Un exemple parmi tant d'autre dans l'alimentation, comme si vous vous seriez capable de payer du dos de cabillaud pour 4 personnes pour un repas à 270 francs à l'époque? Ben si c'est 40 euros et vous le payez. Moi à l'époque, pas si vieille, je ne le payais pas.
Les clops, c'est pareil, vous avez déjà réfléchi au prix que vous le payez en francs? rappelez vous c'est hallucinant.
je ne vais pas faire l’apologie de ceux qui réclament le retour aux francs, je suis juste un citoyen qui en a plein le cul de se faire enfler, l'Europe m'a mis le suppo en trop avant hier, je n'ai pas voté positif lors de Maastricht en 92, j'ai presque eu des remords parce que je voyais que l'Europe ne se construisait pas trop mal finalement mais avec ce qu'il se passe en Grèce, en Espagne, au Portugal et Italie je me dis qu'on est sur une mauvaise pente.
L'Europe est un échec pour les salariés, elle est juste une réussite pour les banquiers, les traders, les Bettencourt et autres Pinault, le CAC 40 et j'en passe.
Nous n'avons absolument rien gagné avec l'euro finalement.
Retourner au francs? Pourquoi pas après tout? La crise serait ingérable parce les autres sont en en devise euro? Mais le Royaume-Uni et la Suède font partie de la zone euro pour supporter les conneries mais n'ont pas l'euro en monnaie. C'est quoi le problème?
Eh bien vous imaginez aller voir votre boulanger vous vendre la baguette à 6.60 francs? Pas moi, je lui pète la gueule direct à ce prix là. Enculé!

La bonne nouvelle du jour est le nouveau blog qui vient de naître d'un lyonnais sympa , allez-y sans modération, on roule à gauche et c'est ici

9 commentaires :

  1. Comparer ton boulanger (qui a peut être un 4x4 mais bon) et Betencourt, c'est un peu, comment dire...

    mais sinon oui. Depuis 2002, pas sur que notre "pouvoir d'achat" y ait vraiment gagné... (mais bon, il semble y avoir bien d'autres causes...)

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve ce texte excessif et surtout irréfléchi. Non pas que je veuille défendre les boulangers mais que j'aime surtout l'objectivité autant que faire se peut.

    1. Comparer le prix de vente du pain avec un salaire (disons le SMIC pour faire court) et accuser le boulanger est un raccourci hasardeux pour ne pas dire mensonger et falsificateur.
    As-tu parlé de cela avec ton boulanger ? Je suis sûr que non ! Le 4x4 et le hors bord sont-ils réels ou un peu ajoutés pour romancer un peu le récit ? N'ont-ils pas tout simplement hérité d'une vieille tante ce qui leur a permis ces achats ? tu n'en sais strictement rien ! Tu accuses et tu stigmatise ce pauvre boulanger qui ne peut même pas se défendre et qui a droit à la présomption d'innocence lui aussi !

    2. Il vaudrait mieux comparer ton salaire avec le revenu du boulanger, ça serait plus juste. Son revenu n'a qu'un lointain rapport avec la fluctuation du prix de vente du pain ! Car le prix de vente du pain dépend de tant de paramètres : prix de la farine, de la levure, de l'eau, de l'électricité et/ou du gaz, des taxes, etc. etc. etc....
    De quel pourcentage RÉEL a augmenté le revenu de ton boulanger ? Le sais-tu seulement avant de le lyncher et de lui jeter opprobre ?
    - Si tu trouves le prix pratiqué par ton boulanger trop élevé pourquoi n'en changes-tu pas ?
    - Si boulanger est si facilement lucratif pourquoi ne te recycles-tu pas ?
    - Si tu avais toi aussi la possibilité de faire progresser ton revenu ne le ferais-tu pas ?

    Qui est le plus dangereux du boulanger du coin de ta rue qui prend le risque de ne plus vendre du tout de pain s'il vend trop cher et de la grande surface qui maltraite les producteurs, les cultivateurs, les éleveurs, le personnel et les clients pour générer d'énormes profits qui échapperont aux taxes et iront dormir dans des paradis fiscaux ?

    Alors OUI ! Le SMIC n'augmente pas assez, oui les salaires sont trop bas, oui les classes les moins favorisées se font baiser dans les grandes largeurs mais ce n'est pas aux boulangers qu'il faut s'en prendre en premier ! Tu te trompes de cible ! Car ta rondelle elle a d'abord été bien élargie par d'autres (suivez mon regard vers Matignon et l’Élysée...)

    RépondreSupprimer
  3. Et encore il n'a pas de Porsche Cayenne celui-là.

    RépondreSupprimer
  4. Si tu n'en changes pas, c'est certainement que t'aimes ca?

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas de boulanger préféré mais dans mon village, les boulangers sont deux.

    RépondreSupprimer
  6. vousetesdessousmerdes18 janvier 2012 à 19:13

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les anonymes à pseudo d'abruti n'ont pas leur place ici.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons