jeudi 18 août 2011

Un signal fort aux marchés

Je suis à la bourre de lecture de billet pour cause de prise d'otage à l'étranger mais comme Guy Birenbaum , l'initiative d'envoyer un message fort aux marchés est plus que jamais nécessaire, ne serait-ce que pour sauver nos ultra-riches.
Cet appel a été relayé par toute la blogosphère, j'y apporte ma modeste contribution.

Alors pour reprendre une vieille expression footballistique des années 90 sur le net, je dis aux marchés: "Mes couilles sur ton nez".

Parce que voilà, c'est tout.


5 commentaires :

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons