mercredi 23 novembre 2011

Un monde parallèle


Je suis en pleine science-fiction, je vis dans un monde de cauchemar, gouverné par des tortionnaires idiots obsédés par l'argent qui manque mais qui pourtant coule à flot des multinationales, des banques, des lobbys et des financiers.
Ce gouvernement essaye de m'amadouer en me proposant des solutions anti-dette pour mon bien, pour que je vive dans un monde meilleur de nouveau dès 2012. Mais c'est lui qui m'a rossé avant de vouloir me soigner, je vis dans un pays avec des psychopathes de la politique à la tête de l'état, pourquoi m'emmerdent-ils autant?

Hier dans leur base de lancement de campagne du Nord, dans une salle remplie de vieilles peaux n'ayant jamais travaillées et venues accompagnées de leurs maris chef de PME dans leurs grosses berlines, elles se sont régalées avec le numéro de cirque de Daubresse qui pestait sur les 35 heures des gueux, les gens comme moi, ces espèces de faignasses qui ne pensent qu'aux loisirs au lieu de grossir le chiffre d'affaire de leurs maris. Ils sont dans leur monde.

 «Les 35 heures de Mme Aubry, c'est une connerie dont nous ne nous remettrons jamais !» s'exclame le clown devant la foule de bourgeois en délire.

Au moins on aura eu ce plaisir, les faire chier avec nos 35 heures. Parce que moi je les aime bien mes 35 heures, j'en ai besoin de mes RTT, je n'ai pas de boniche pour garder mes enfants quand ils sont malades, je n'ai pas ma bonne femme à la maison non plus, ma douce travaille pour avoir un niveau de vie correct.

Dire qu'ils ont appelé leur meeting "Le rendez-vous du courage", oui c'est vrai qu'il faut en avoir quelque part du courage pour nous foutre sur la gueule encore une fois, nous faire comprendre qu'il faudra encore plus trimer pour gagner sa croûte. J'imagine même tout ces patrons en train de rêver de camps de travail obligatoire, sans salaire, le rêver absolu du patron. Tchuruk, l'ancien d'Alcatel rêvait déjà à son époque d'une entreprise sans salariés.

«Le prochain quinquennat sera celui de la règle d’or budgétaire», a prévenu Copé, leur grand gourou, prêt à bouffer du socialo la bave aux lèvres, hilare, presque hystérique. La ceinture avec un cran en plus pour tout les salariés, sinon des menaces PSA et ses 6800 futurs chômeurs il y a aura partout. On vous fera payer encore plus cher la perte du triple A, bande de cons qui voudront voter à gauche.

L'automobile, tiens, l'objectif de l'UMP: faire du «Made in France» une marque aussi reconnue que le « Made in Germany ». Mais pour cela, il faudrait que l'industrie reste dans le pays, quand les Allemands construisent leurs bagnoles chez eux, nous nos constructeurs de voiture vont les faire fabriquer en Roumanie, en Slovénie, en Espagne, en Slovaquie ou au Brésil, nous somme loin du label à la Made in Germany.

«Nous demandons des efforts, pas des sacrifices», a insisté Nathalie Kosciusko-Morizet. «Nous acceptons le risque de l'impopularité (...) si c'est le prix à payer pour réformer la France, alors il faut le payer», a-t-elle lancé.
Et ce sont toujours les mêmes qui vont payer, pas leurs amis du CAC40, ils disent qu'ils nous aiment mais je suis sûr que ces gens nous méprisent.

3 commentaires :

  1. Ouais, un monde parallèle, mais à force ils ne le voient plus du tout le monde réel (en tout cas ils ne le subirons jamais).
    Merci du lien.(va sacrément falloir les resserrer, les liens, en ce moment...)

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai qu'ils sont à la masse. Mais tu es quand même conscient que hier soir Copé n'a rien proposé du tout...

    (sinon l'agitation de l'épouvatail 35 heureus qui les arrange bien, et qu'ils ne vont pas détricoter : trop bien d'avoir un épouvantail)

    Non ils sont nuls...

    RépondreSupprimer
  3. Une grande partie des français de la classe moyenne va gober toussa en plus.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons