vendredi 30 décembre 2011

Enfin un grand Paris SG


Je suis en ce moment devant ma télé à regarder la conférence de presse de Carlo Ancelotti le nouvel entraîneur du PSG sur BFM tv et je suis scotché.
Je suis scotché mais finalement content de toute cette avalanche d'argent venant du Qatar, je suis partagé en tant que supporter, je trouve que cela va un peu vite. En tant que supporter quand le PSG voulait encore de moi puisque je n'y vais plus depuis deux saisons. J'aime ce club, je suis parisien et j'ai vu des tribunes 23 saisons de suite, j'étais un assidu. Le Parc était accessible, le prix des places étaient raisonnable et malgré son coté bling-bling du aux créateurs du club, le PSG était un club familial. En tant que supporter j'ai vécu des bons moments et des moments bien pourris, la fin des années 80 avec un club faisant à peine 15000 de moyenne et où le club luttait pour ne pas descendre, le milieu des années 90 et tout ces trophées gagnés, les années fastes de coupe d'Europe où tout les grands clubs étrangers se prenaient une rouste au Parc, c'était les années Canal Plus.
Puis le grand désert, le déclin pendant plus de dix ans où les présidents de pacotille se sont enchaînés, cela a commencé avec l'incompétent Biétry, suivi par les Perpère, Graille, Blayau, Cayzac, Villeneuve et Leproux qui fit le ménage. Une suite d'abrutis qui n'ont fait que plomber le club. 
La suppression des abonnements m'a soulagé, au moins je n'avais plus de scrupule à ne pas les voir, je voyais le club mourir à petit feu.
Finalement le dernier président a peut-être eu raison, il a réussi malgré lui à faire venir des gens ambitieux qui ont de l'argent, enfin. Le PSG n'était plus un grand club, il se faisait même bouffer par Lyon en France, même l'OM revenait. Une ville comme Paris méritait mieux.
Les nouveaux investisseurs Qataris mettent le paquet, je ne m'y attendais pas si rapidement, je pensais qu'ils allaient attendre au moins la fin de saison. Kombouaré faisait le boulot mais ce n'était pas assez, pas la carrure apparemment. Forcément, après la venue d'Ancelotti, on comprends que les Qataris veulent passer en monde mondial, Paris entre dans une autre dimension, le pari est risqué mais avec de l'argent, tout est permis dans le foot professionnel. Il y en a qui vont râler de tout ce pognon étalé, pas moi, on va enfin avoir un club capable de rivaliser avec les plus grands. Ceux qui vont râler sont les mêmes qui se plaignent que les Real ou les Manchester soient trop puissant et que les clubs français se prennent des baffes.
Je sais qu'il y a peu de chances que j'y retourne, j'aimerais mais je pense que le stade et ses 48000 places est déjà largement trop petit. Tant pis, je suivrais ça à la télé et dans les journaux, de toutes façons le prix des places va vite devenir prohibitif pour mon porte-monnaie. Et j'espère aussi que les Qataris ont assainis la direction du club et viré la bande de branquignolles qui se goinfraient au siège du club.  Juste que c'est con que cela arrive que maintenant après toutes ces années à attendre le meilleur.

2 commentaires :

  1. Ce qui est curieux, c'est que nous connaissons une méga-crise qui touche tous les secteurs sauf le foot ! Il paraîtrait qu'il n'y aurait plus de caillasse, et les Qataris jettent l'argent par les fenêtres ! Mais bon, comme je dis à mon beau-père espagnol, la crise, en Espagne, les gens s'en foutent, pourvu que le Real ou le Barça gagne !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons