jeudi 1 décembre 2011

Sarkozy, Toulon, déjà vu


Si vous ne savez pas quoi faire vous pouvez toujours regarder et écouter le discours de notre sauveur Nicolas Sarkozy en direct de Toulon, ça c'est si vous êtes un peu maso parce que le discours de ce soir je vous le donne en mille Emile, va commencer de cette façon:

Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires,
Monsieur le Maire de Toulon, cher Hubert,
et si vous me le permettez, mes chers concitoyens et mes chers amis

Si j'ai voulu m'adresser ce soir aux Français, c'est parce que la situation de notre pays l'exige. Je mesure la responsabilité qui est la mienne dans les circonstances exceptionnelles où nous nous trouvons. Une crise de confiance sans précédent ébranle l'économie mondiale....

Et je suis sûr qu'il finira comme cela:

Mesdames et Messieurs, tous ces défis sont immenses. Mais la France, la France que nous aimons, peut relever ces défis. J'ai confiance dans les Français. J'ai confiance dans les atouts de la France. J'ai la certitude que nos réformes vont porter leurs fruits. J'ai la certitude que, par notre travail, la France saura faire sa place dans le monde du XXIe siècle. J'ai la certitude que nous pouvons réussir à refonder le capitalisme. Jamais, j'en ai conscience, depuis 1958 autant de changements n'ont été accomplis en si peu de temps. Quand la situation économique mondiale redeviendra meilleure -- car elle redeviendra meilleure, parce que l'histoire de l'Humanité, c'est l'histoire de crises puis de reprises -- quand elle redeviendra meilleure, nous tirerons les fruits de nos efforts sur l'équilibre de nos finances publiques, sur l'emploi, sur le pouvoir d'achat et sur le bien-être de chacun. Je suis lucide sur la gravité de la crise, mais optimiste sur les atouts de la France. Je suis déterminé à poursuivre la modernisation de notre économie et de notre société quelles que soient les difficultés parce qu'au plus profond de moi-même, j'ai la conviction qu'il n'y a pas d'autre voie efficace pour la France. Alors que les vieilles idées et les vieilles structures sont balayées, notre stratégie c'est d'être imaginatifs, c'est d'être audacieux. Nous avons le choix : subir le changement ou en prendre la tête. Mon choix est fait. Mes chers compatriotes, au milieu des difficultés, nous devons précéder la marche du monde et non la suivre et ainsi la France sera fidèle à elle-même. Elle sera fidèle à son histoire, à ses valeurs. Mesdames et Messieurs, vive la République ! Vive la France !

Donc je vous le conseille d'avance, changez de chaîne ou faites une autre activité, lisez les blogs par exemple. Tiens, justement,  en rapport avec ce futur fameux discours de ce soir, allez lire chez Juan pourquoi ce discours donnera impression d'un mauvais remake par rapport à celui de 2008.
De toutes façon si c'est pour faire des promesses et ne pas tenir ses engagements comme le rappellent Nicolas et Melclalex, autant se faire plaisir dans un bon restaurant et dans la bonne humeur avant que la TVA passe à 7%.

4 commentaires :

  1. Bordel tu es dans les petits papiers de Guaino ? Il te paye des coups ?
    Encore un discours, on en a un par jour de ses discours... (n'empêche que bravo, pour un inculte qui ne sait pas aligner correctement trois mots, applaudissons l'effort).
    Ah oui tiens, ça me revient, Toulon étant un ancien fief FN, je suppose qu'il va serrer la main du capitalisme puis décréter la collaboration (Montoire, charmante particularité française).
    On commence quand le marché noir ?
    Merci du lien.

    RépondreSupprimer
  2. Moi, je suis sur Canal+, génial Denisot.
    Bon on, je file découvrir le nouveau machin- truc là: Lab, nouveau portail d'info d'Europe1 avec Variae et Jegoun dedans.

    RépondreSupprimer
  3. A quand le changement ? Vivement 2012 !

    RépondreSupprimer
  4. Yep! Un peu de bonheur dans ce pays!

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons