lundi 20 février 2012

Le petit président people proche du pôple


Chopé chez un fan absolu de Nicolas Sarkozy, voici un bel extrait du sarkoshow de Marseille, ville de tout les excès, même celui de la fente de gueule:

" On oublie que ceux qui ne travaillent pas sont toujours à la charge de ceux qui travaillent. On oublie que c'est le travail des uns qui donne du travail aux autres et qu'en partageant le travail, on s'appauvrit collectivement au lieu de s'enrichir a expliqué Nicolas Sarkozy. On oublie que ce sont les travailleurs qui payent les retraites et que s'il y a toujours moins de travailleurs et plus de retraités, on ne pourra plus payer les retraites. On oublie qu'une France sans agriculteurs, sans ouvrier, sans artisans, sans usines, sans fermes, serait une France qui aurait perdu une partie de son âme, de sa culture, de son identité...

... Je vais à la rencontre des Français pour leur parler de l'autorité. Je veux leur parler de l'autorité du maître à l'école, pas du copain à l'école, de l'autorité du professeur, de l'Etat, de la loi. Je veux parler de l'autorité que confère le savoir et que confère la morale. Un monde sans autorité est un monde sans liberté."

Et oui, Sarkozy a fait son méa culpa à Marseille, il a reconnu avoir fait tout le contraire de ce qu'il a dit dans le premier paragraphe, le million de chômeurs supplémentaires de son quinquennat va être content! Le résultat d'une politique bien pourrie, bravo à Sarko!

Et dans le deuxième paragraphe, il parle de son manque d'éducation, de ses mauvaises manières, de son absence de morale, de son incompétence totale, re-bravo à lui!

Amusant candidat du pôple qui se déplace à pied et en col roulé décontracté des années 80 vers son QG de campagne dans un arrondissement de français moyen suivi par la Vel Satis présidentielle vide au cas zoù, ou qui se déplace en meeting avec son Falcon 900 suivi de son Falcon présidentielle vide au cas zoù. Encore plus dépensier en étant monsieur tout-le-monde en col roulé qu'avant.

On rappellera la longue liste des proches du président invités à sa table le soir de son élection de 2007, elle est disponible chez Captainhaka. Les soucis des français n'ont jamais été la préoccupation de Sarkozy.

Il reste deux mois à tenir mais le peut-être pire est à venir amis citoyens, le MES, sorte de MST financière, va peut-être tous nous contaminer, soyons vigilant, c'est à lire attentivement chez Nicolas et Intox2007.

1 commentaire :

  1. Mais il a honte de rien, en plus, cet empaffé !
    Tu crois qu'il imagine les français cons à ce point ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons