lundi 19 mars 2012

A la Bastille on aime bien le Mélenchon



Je ne suis pas allé à la Bastille ce dimanche mais j'aurais bien voulu, au moins par curiosité, juste pour être dans l'ambiance. Malheureusement je me suis couché tard suite à un long concert un peu arrosé samedi soir et du coup la matinée de dimanche était légèrement décalée dans l'après-midi.
J'ai vu les images et j'ai suivi le discours de Mélenchon en direct dans le poste de télévision et je dois reconnaître que le bougre a sacrément réussi son pari, rassembler autant de monde, on parle de 120.000 personnes et je ne suis pas étonné, à la Bastille pour une sorte de meeting organisé presque à l'arrache , c'est balèze. Et en plus gratuitement vu que le quartier était déjà bouclé à la circulation pour la manifestation.
Quand on compare le meeting de Sarko à Villepinte qui a du coûté des millions d'euros (hors coût boisson pour Depardieu et Hallyday) pour une foule quatre fois moindre, on peut dire que Mélenchon a fait un gros coup politique. Ses talents d'orateur ont fait le reste, la foule était sous le charme.
Reconnaissons quand même du mérite à Sarkozy puisqu'il aura réussi à reconstituer et à revigorer l'extrême gauche en France, et en un peu moins de 5 ans, c'est fort et grâce à sa politique pour les riches qui a porté ses fruits, il a vu ce qu'était le peuple en colère et il a bien vu que ce peuple ne votera pas pour lui.
En tout cas si Sarkozy s'imaginait un instant pouvoir monter les partisans de Mélenchon contre ceux de Hollande et vice-versa, il peux se mettre un gros doigt dans l'oeil jusqu'aux sphincters puisqu'à ce qu'on a vu ce dimanche, je ne pense pas que les gens présents soient capable de voter autre chose que la gauche le 6 mai prochain, Hollande ou pas. Le message est clair, Sarkozy doit absolument dégager.
Dimanche, Nicolas Sarkozy l'usurpateur, l'auto-proclamé candidat du peuple s'est pris un bon coup de boule populaire.

6 commentaires :

  1. Je suis le peuple!

    Et je ne cherche pas la majorité des voix
    Parce que je suis la voix de la majorité
    Je ne peux être ni prise, ni reprise, ni échangée
    Je dérange mais nul ne peut me déranger
    Je suis le peuple
    La majorité qui protège les minorités
    Comme une mère patrie protège ses petits
    Ou un frère qui indique le sens de la fraternité
    Ou un camarade qui dit l'essence de la camaraderie
    Je suis le peuple
    Et en même temps la force et le droit
    La conscience de l'autre comme conscience de soi
    Ni la volonté des uns, ni la volonté des autres
    Mais la volonté qui s'impose aux uns et aux autres
    Je suis le peuple
    Je suis le garant de la constitution
    Celle que je m'en vais rédiger le lendemain des élections
    Parce que je ne vais plus déléguer le pouvoir à mes représentants
    Je me charge de l'exercer moi-même
    Comme seul et unique consultant
    Je suis le peuple
    La république et la raison démocratique
    De ceux qui veulent substituer la force du droit au droit de la force
    La circulation du pouvoir au pouvoir de circulation
    L'appropriation de soi à la désappropriation des autres
    Je suis le peuple
    Souverain et souveraine ... Je tiens les rênes
    Le trône pour tous, la couronne pour chacun
    C'est à vous que je m'adresse... petites gens à la traîne
    Mon destin est concentré entre vos mains
    Je suis le peuple
    Nous errons ensemble, plus jamais séparément
    Nous mourons ensemble, plus jamais séparément
    Nous ressusciterons ensemble, plus jamais séparément
    Et nous vaincrons ensemble, pour ne pas être vaincus séparément.
    Je suis le peuple
    Qui ne distingue pas sa gauche de sa droite
    Qui va de bas en haut et de haut en bas
    Pour réconcilier le ciel et la terre
    Et ôter l'ombre de la lumière
    Je suis le peuple
    Conscient que ses élites se délitent
    Conscient que ses intellectuels sont devenus surréels
    Conscient que ma résolution ne passera pas par quelqu'un d'autre que moi
    Votons, votez pour que je me libère
    De ces expressions mensongères
    Qui ne vous disent pas la vérité
    Quand elles ne vous disent pas que je suis le chef d'œuvre de votre liberté !

    http://www.lejournaldepersonne.com/2012/03/je-suis-le-peuple/

    RépondreSupprimer
  2. Il va falloir insister, car Bougredane et Bougredandouille est bien monté (et remonté) sur ressort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mike, je n'ai pas tout compris, je vais relire demain, il se fait tard.

      Supprimer
  3. J'y étais Et en effet, les vieux, les jeunes, ceux qui n'y croyaient plus, ceux qui y croyaient encore, ont retrouvé le vrai moteur de la politique : l'espoir !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons