dimanche 11 mars 2012

Villepinte, un #sarkothon en force


Impression de force.
C'est ce qu'on pouvait ressentir qu'on a vu la ville de Villepinte recevoir tout ce beau monde aujourd'hui pour le monumental sarkoshow.  Les chiffres annoncées étaient impressionnant dès le départ comme celui de 70.000 ou même 80.000 (d'après Jean François Copé)  militants attendus dans un coin de la région parisienne que peu de sympathisants UMP connaissent. En vérité c'est certainement beaucoup plus, d'après NKM il y avait de quoi remplir quelques centaines de RER, Johnny Hallyday disait même en direct de la buvette qu'il y avait de quoi remplir huit Stade de France. C'est le premier exploit du jour de Sarkozy, attirer autant de contribuables à l'ISF dans l'est de Paris.

Démonstration de force.
L'exploit est d'autant plus incroyable que les parking n'avaient théoriquement pas la capacité à recevoir autant de grosses berlines, la démonstration de force est sans doute là, pendant une journée Villepinte est devenu une annexe des Hauts-de-Seine, l'accès au meeting ressemblait à la N13 aux heures de pointe. Même les gamins du coin étaient ravis de voir autant d'hélicoptères faire des aller-retour depuis Issy-les-Moulineaux. Autre information impressionnante, toutes les limousines de location de la région auraient été réquisitionnées pour amener les stars du show-biz et du CAC40 venues saluer leur ami et leader fiscal. 

Les supporters en force.
De coté là on attendait du beau monde derrière Sarkozy et il est venu, Christian Clavier l'acteur populaire et  irrésistible énervant du cinéma français, Didier Barbelivien le chansonnier populaire préféré du président, Enrico Macias ancien chanteur connu des années 70, Johnny Hallyday le chanteur éthylo-rock et ami personnel du président, Michel Sardou le fidèle, Thierry Rolland l'amateur de ballon rond, Gérard Dépardieu célèbre amateur de ballon de rouge, Bolloré et son yacht, les amis du club CAC40, Elisabeth Teissier la liseuse de carte de crédit, Bernadette Chirac du syndicat des coiffeurs masochistes,  les frères Bogdanoff qui devait venir en soucoupe volante pour la surprise et évidement Carla Bruni, plus gnangnan que jamais. Chapeau bas pour le boulot des 4000 figurants qui ont encadré l'arrivée de ces milliardaires jusqu'au carré VIP. On me signale que Ben Ali s'était fait excuser.

Proposition en force.
Il aurait promis devant les 300.000 militants de Villepinte que le million de chômeurs supplémentaires ne seront pas obligé de manger halal et qu'il utiliserait toutes ses forces pour sortir la France de la crise causée par la faute de François Hollande.

10 commentaires :

  1. Et aussi Monsieur Pied-de-poule ... en effet, peut-on parler de coq français ? - donc ce Monsieur, il a promis de faire la morale à ses partenaires européens pour protéger l'Europe ... euh ... euh ... euh ... ça fait combien de réunions au sommet avec Angela, angela, angela chemise ... et que rien ne se passe ? ...
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais en ce moment il recrute du coté de chez Marine.

      Supprimer
  2. Oui, en gros.
    Ainsi qu'une splendide accumulation de n'importe-quoi martelés pour que ça rentre plus facilement dans les têtes laissées libre par Coca-Cola à cette heure-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout pas de bilan pendant la digestion.

      Supprimer
  3. Waouh ! De la puissance, du gros, du lourd ! Est-ce que vous vous êtes posé la question de savoir pourquoi, mis à part les clichés bonnards et éculés cela va de soit, personne de votre bord n'est mal à l'aise devant toute cette haine déversée quotidiennement sur Sarkozy et la droite ? Car l'unanimité est telle que l'on ne sait pas, à gauche et chez Le Pen qui suce la substantifique moelle de l'autre ! Cela ne vous gène pas non plus que Hollande annonce une chasse aux sorcières s'il passait ! Non tout cela pour vous est mieux que d'avoir des gars qui paie l'ISF avec de grosses cylindrées devant la porte ! Que la haine déversée soit synonyme de FN, ou de dictature Mélenchonienne, boffff, pour vous qu'est-ce que l'on s'en tape, du moment ou on peut encore jalouser son voisin, jouer les pleureuses professionnelles, qu'est-ce que l'on peut s'en cogner que Hollande soit devenu le parti croupion du FN, l'important n'est-il pas d'avoir des clichés sur des principes ! Eh bien, il faudrait commencer par revoir les classiques. En fait et comme toutes les personnes de gauche, ce qui vous tue de haine c'est que Sarkozy vous ait dépouillé de quelques bonnes idées, qu'il ait nommé des adversaires politiques à des postes de contrôle tant au Parlement, qu'à la tête d'administrations importantes sans parler de DSK des ministres qui n'étaient pas "que des cons". Alors oui, on comprend les sarcasmes, mais vous devriez quand même vous interroger sur cette haine et Le Pen, cela pourrait vous faire faire un beau papier ! Respectueusement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amusant d'associer la gauche et Le pen alors que l'on ne sait plus très bien qui de l'UMP ou du FN courtise l'autre.
      Et ce n'est pas de la haine c'est de la colère, comment peut-il en être autrement quand depuis pratiquement 5 ans notre petit président complexé n'a distribué qu'à ses amis les nantis tout en frappant sur les plus pauvres jusqu'aux classes moyennes? Et comment ne pas se foutre de son meeting à 80000 militants quand dès le début le premier chiffre annoncé, celui de l'affluence, est complètement bidon, comme le quinquennat de monsieur Sarkozy.

      Supprimer
    2. Consternant ! Consternant de voir un tel galimatias issu d'une inculture politique qui malheureusement surfe majoritairement dans notre "société"...On a le droit de ne pas être d'accord...On a le droit de défendre ses idées...C'est ce qui caractérise notre société qui est encore démocratique (jusqu'à quand, avec ce genre de propos ?) Mais je suis ahuri de lire que le candidat Hollande roule pour le FN ! C'est vraiment du n'importe quoi, et je ne suis pourtant pas partisan de ce candidat. Comme c'est vraiment du n'importe quoi de parler de "dictature mélenchonnienne". Car si ce candidat prend de plus en plus d'importance dans la campagne, c'est que ses propos trouvent de plus en plus d'écho parmi les citoyens qui vont être appelés à voter. Car, en effet, c'est n'est pas de haine qu'il s'agit, mais d'une véritable colère envers le candidat président, colère qui grandit de plus en plus au fil des jours, et au fil de sa campagne, car les gens en ont justement marre d'être pris pour des cons avec ses discours débiles et démagogiques...C'est une constatation que l'on peut faire tous les jours, à condition bien évidemment de faire l'effort d'aller au contact de la "vie réelle". La politique, c'est aussi les citoyens qui la font, et ils n'ont pas besoin de moralisateurs ou de donneurs de leçons pour se faire leur propre opinion.

      Supprimer
  4. Heu,...je ne sais pas pourquoi mais j aime assez le commentaire de Emmanuel Renahy...

    Oui, j'aimerai assez que les degauches refléchissent à cette haine anti-Sarko. Une sorte d introspection. Salutaire qui sait ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Venant de ta part le contraire m'aurait étonné.

      Supprimer
    2. Voir ma réponse ci-dessus

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons