vendredi 4 mai 2012

Dimanche, fin de cinq années de galère


Dimanche sera un jour spécial, comme chacun le sait nous irons tous glisser ce fameux bulletin dans l'urne pour choisir notre prochain président. Il ne fait aucun doute pour moi que celui qui occupe la place sera dégagé de manière assez nette, je le souhaite et je le crois. J'ai personnellement vécu un sale quinquennat, pas que politiquement, le hasard a voulu que quelques jours après son élection en 2007 je me sépare de la mère de mes enfants. Je n'ai pas vécu politiquement la fin du mandat de Chirac, à cette époque j'avais vraiment d'autres soucis, je m'en tapais royalement de la politique, je pensais à 100.000 choses à la fois, ma vie pourrie, cette séparation que je voyais arriver, mes gamins qui voyaient que cela n'allait pas, je pensais à eux, à mes parents à qui j'allais devoir expliquer certaines choses, à ma famille et même à mes collègues de boulot. J'étais comme un con.
Je n'ai rien suivi de 2007, les débats présidentielles me passaient au dessus, on sortait de sept années de Chirac qui n'ont servi à rien et les deux candidats en lice, Royal ou Sarkozy, j'en avais rien à foutre, j'avoue que je ne me suis même pas déplacé pour aller voter ce 6 mai et je ne me souviens encore moins du premier tour. J'étais ailleurs.
Sarkozy fut élu le dimanche 6 mai devant mon indifférence,  j'étais paumé et en train de remettre ma vie en cause. Pendant ces quelques jours qui ont suivi son élection et qui m'ont paru interminable, je réfléchissais comment stopper 17 années de vie commune, un vrai cauchemar pour moi. C'est arrivé 5 jours après, j'ai fait la pire annonce que je n'avais jamais fait de ma vie. La première année du quinquennat a été entre parenthèse pour moi, je n'ai enchaîné que des galères familiales et administratives.
J'ai revu le jour rapidement par chance, je me suis lié avec une charmante femme qui est devenu ma douce, j'ai fini par solder mes merdes financières, j'ai eu la chance d'avoir des enfants qui se sont bien entendu avec les enfants de ma nouvelle compagne, la vie n'était pas facile mais j'ai remonté la pente. Je me suis de nouveau intéressé à la politique assez rapidement, je savais que Sarkozy allait être une catastrophe, en famille on l’appelait depuis longtemps le "petit con". J'ai regretté d'avoir zappé cette élection, un imposteur a été élu, il s'était montré au pays dès le premier jour en faisant le beau au Fouquet's. Je sortais d'une crise personnelle, lui mettait le pays en crise de nerf et en faillite.
Coté blog, je ne sais plus trop comment je suis arrivé jusque là, je crois qu'en cherchant des trucs politiques je suis tombé sur le blog de Jegoun, je me souviens m'être bien marré en lisant un de ses billets politiques, je crois bien que c'était même la première fois que je me marrais avec de la politique. J'ai suivi sa blogroll et j'ai zappé de blog en blog, celui de Yann me plaisait bien, c'était sérieux mais je me demandais pourquoi le Jegoun l’appelait le vieux. J'ai commencé les commentaires, les échanges étaient sympas, je me suis décidé à venir à la Comète et j'ai rencontré des gens biens, des nanas comme Olympe et Hypos , des gars comme Melclalex, David, Gildan, Seb Musset, Dagrouik et donc Nicolas et Yann. Puis toute une bande depuis, que j'ai connu au fur et à mesure par les blogs ou les KdB, la bande des Leftblogs.
Oui ce 6 mai sera spécial, ce sera la fin de cinq ans de Sarkozy de malheur et les derniers mauvais souvenirs liés à son élection. Et je fêterai ça comme il faut avec les copains.

4 commentaires :

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons