mardi 17 juillet 2012

L'exil des familles fortunées


C'est en lisant le Dauphiné Libéré de ce matin que j'apprends que la maison d'enchère Sotheby's a réussi à comptabiliser le nombre de familles fortunées qui ont quitté la France depuis l'élection de François Hollande. Je ne sais pas si ils ont des chiffres exacts vu qu'ils ne veulent pas les communiquer mais cet exil est du à la bonne activité du marché de l'immobilier pour les biens de plus de 5 millions d'euros, surtout pour les acheteurs étrangers qui investissent en France.
Une chose est sure, il faudra tondre ces vilains citoyens quand ils rentreront en France, à commencer par la famille Peugeot pour l'exemple. D'ailleurs, j'aimerais savoir ce qu'en pensent les grands patriotes de l'opposition tiens!
En attendant, étant à proximité de la Suisse je m'occuperai personnellement des grosses berlines immatriculées en France qui voudront passer la frontière en douce, non mais, bande de cons.

15 commentaires :

  1. Comme je le disais chez Ronald, si les biens immobiliers de luxe se vendent, c'est aussi qu'ils s'achètent. Il y aurait donc des riches pour s'installer en France. A peu près autant que de riches qui s'exilent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui si on veut, les qataris achètent bien des clubs de football.

      Supprimer
    2. oui ... mais ils payeront leurs impôts où ?

      Supprimer
  2. Tu vas faire Robin des Bois entre le poste frontière et la station service essence-chocolat ?
    Prends leur le chocolat ! Ah bé non, dans ce sens là, y l'ont pas encore acheté ! Mets toi plus loin !
    Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai pas encore acheté non plus, par contre des abricots de la vallée si.

      Supprimer
  3. Ben quoi ? Même Noah l'a dit, s'il gagnait plus de fric qu'aujourd'hui il ficherait le camp. Il a d'ailleurs déconseillé à son fils de revenir en France. Comme quoi les soutiens médiatiques ont aussi leur limite, celle de leur portefeuille.

    Quant à moi, je n'aurais aucun état d'âme à quitter le pays si j'avais vraiment de l’argent. Quitter le sol qui a porté mes aïeux serait un déchirement, mais la France ce n'est pas la république. Et lorsque celle-ci ressemble à un truand qui cherche à vous faire les poches et bien il faut en tirer les conclusions qui s'imposent. Surtout si cet argent extorqué servira à financer les "quartiers", à créer encore plus de fonctionnaires, et entretenir l’assistanat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas ça pour toi mais quand on est capable de quitter son pays pour une sombre histoire d'argent, on est capable de n'importe quelle saloperie.

      Supprimer
    2. Je veux bien contribuer au financement de la justice, de la police, de l'armée, de la diplomatie, bref de ce qui ressort du régalien. Le reste n'est que spoliation pour engraisser une clientèle aux dépens des autres. C'est moins une question d'argent que de principe.

      Supprimer
  4. Et moi, de mon exil doré à Antibes, j'irais couler un ou deux yachts sur le quai des milliardaires ! salauds de riches !

    RépondreSupprimer
  5. Ah que ne ferait-on pas mu par l'envie et le ressentiment au lieu de se sortir les doigts du c.. !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce que la plupart des riches ne gagnent pas leur argent correctement voire honnêtement?

      Supprimer
    2. Ben tiens ! J'ai connu pas mal de types pétés de thunes, je ne parle pas des riches à partir de 4000€ de Fanfan la rose, je parle de mecs qui payaient annuellement en impôt ce que je gagnait en 8 ou 10 ans de travail. Assez bizarrement ils étaient au boulot avant leurs employés et quittaient leur taff très tard le soir. Mais bon, je suppose que l'idée de l'honnêteté à gauche c'est de gagner son salaire en vissant des boulons à l'usine.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons