samedi 30 mars 2013

L'essence même de la passion



A trois heure ce matin! Le réveil m'a sorti brutalement d'une nuit très courte, depuis le début de la semaine c'est la même chose, on se s'habitue jamais à ces décalages. Tu sais bien que je n'ai pas d'horaire, je n'ai pas un métier comme les autres et je crois que ce n'est pas vraiment un métier, ce n'est pas ce que je ressens quand je pars, tu sais que je suis passionnée par ce que je fais, je le fais comme un service que je dois envers les gens. Ces personnes,  plus que des clients, que je sers, au sens que je donnerais tout pour eux, me sont infiniment reconnaissant depuis que je suis arrivée dans ce service. Même si la tâche est un peu ingrate parce que je travaille un peu dans l'ombre des plus grands, je le vis comme une petite gloire à chaque fois en regardant le visage heureux des personnes à qui j'ai  donné un peu de bonheur. Oui je n'ai pas vraiment d'horaire, je commence à 4h comme je peux finir à 22 ou 23h, je suis obligée de faire avec, parfois on me rappelle en urgence pour remplacer un collègue qui n'a pas pu venir, tu as constaté que j'ai aussi bravé la tempête de neige ces derniers jours pour remplir mon devoir. J'affronte aussi les mauvais clients, ceux qui demande l'exception mais qui sont aussi très impatients, je garde toujours mon calme pour pouvoir donner le meilleur de moi-même, à la fin ils repartent satisfaits et convaincus par ce que j'ai fait car ils savent au fond que je donne tout pour eux. Oui je suis passionnée, je ne donnerais ma place pour aucune autre, le salaire est presque secondaire, nulle part ailleurs je ne trouverais ce formidable esprit d'équipe et une solidarité pareille, tiens, le soir, c'est presque la fermeture du service qui m'oblige à rentrer, à la maison. J'ai de la chance de vivre ça, d'être épanouie dans mon travail, de ne pas n'être qu'une simple employée anonyme dans un bureau sans âme, de ne pas avoir à faire 3 heures de transport en commun pour une simple feuille de paye et ...

- Euh, ma chérie, en parlant de feuille de paye, je te rappelle que tu ne fais ça que pour 1000 euros par mois chez Carouf, n'oublie pas hein? Sinon, tu veux un café ma chérie?

11 commentaires :

  1. C'est bien de te lever pour lui servir son café. Tu te recouches après ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi se recoucher? Hein? ;-)

      Supprimer
    2. Le même café que l'illustration hein !

      Supprimer
    3. Le même en mieux bien sûr! Et je ne me recouche rarement dès que je sors du lit.

      Supprimer
    4. Baratin!! Paroles paroles!! Il lui reste deux heures avant que sonne son réveil ! Hi hi le cafe n est que virtuel.Mais il est inébranlable dans son soutien a cette passionnée .

      Supprimer
    5. Baratin!! Paroles paroles!! Il lui reste deux heures avant que sonne son réveil ! Hi hi le cafe n est que virtuel.Mais il est inébranlable dans son soutien a cette passionnée .

      Supprimer
  2. "je commence à 4h comme je peux finir à 22 ou 23h"
    "parfois on me rappelle en urgence"
    "j'ai aussi bravé la tempête de neige ces derniers jours pour remplir mon devoir"

    "je n'ai pas un métier comme les autres et je crois que ce n'est pas vraiment un métier,"
    Bon, on ne comprend pas trop le métier, là....
    urgentiste?
    pompier?
    médecin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puisque qu'elle dit que c'est une passion, voyons!

      Supprimer
  3. Excellent billet ! On s'y laisse prendre, mais la chute est brutale !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui :) Mais à mon avis, nous ne sommes vraiment pas loin de la réalité!

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons