mardi 18 juin 2013

La misère cachée au G8

A Belcoo, la façade de Flanagan’s, une ancienne boucherie qui vendait aussi des légumes, a été repeinte, et des affiches collées sur la vitrine donnent l’illusion que la boutique est encore en activité. © AFP

Les dirigeants des grands pays industrialisés qui se réunissent en ce moment à Enniskillen en Irlande du Nord vont discuter commerce international et vont peut-être conclure le plus grand accord sur le commerce bilatéral jamais conclu dans l’histoire mais ça tout le monde s'en fout, les stratégies globales, le business mondial, le boursicotage, les gens n'attendent rien de tout cela. 
Les dirigeants du G8, du moins toutes les raclures qui gravitent autour, ne se soucient pas plus que ça de la misère des gens au quotidien, ils ne sont plus dans la réalité et sont persuadés que l'ultra-libéralisme est le paradis, alors pour leur faire plaisir les rues des villes traversées ont été redécoré.
Le gouvernement de Belfast, qui veut montrer des entreprises florissantes, a été jusqu'à embaucher les employés municipaux de ces villes environnantes et sinistrées par la crise pour repeindre des façades de boutiques abandonnées et pour coller des stickers géants sur les vitrines pour donner l'illusion d'une activité. De la poudre aux yeux sur le passage des convois officiels de grosses cylindrées, à fond en ville et escorté par des motards de la police, l'illusion doit être parfaite. 
Au G8 on parle pognon, on boit du champagne à pas de prix, on est entre grands de ce monde mais on ne voit plus la misère. On en là, à fabriquer des commerces bidons pour cacher les séquelles de leur crise de merde.

4 commentaires :

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons