lundi 1 juillet 2013

Que va-t-on faire d'eux?



Deux piliers (de comptoir) de la réacosphère proposent de partager le territoire entre "les diverses et irréconciliables factions politiques qui s'y étripent à l'année longue". Si l'idée semble saugrenue et d'un autre âge, ce qui est somme toute normal de la part de tout ce qui sort d'un cerveau malade de réac, il convient d'étudier la possibilité d'une sécession du pays pour sauvegarder la paix.
Il n'est pas possible d'en rester là, la réacosphère sous acide est prêt à prendre les armes et celle plus modérée n'est pas disposé à calmer les ardeurs des plus virulents et le risque de conflit est de plus en plus grand. Je propose donc de régler ce problème avant d'en arriver à une guerre terrible comme seule la vermine fasciste sait la pratiquer avec des viols sur les femmes et les enfants, des massacres et des déportations dans des camps de concentration.
L'avantage des démocrates que nous sommes, c'est que nous portons l'avenir du pays, à contrario les forces du mal d'en face, s'ils ne pensent qu'à la famille (avec le travail et la patrie) idéale ne font pas beaucoup d'enfants, ils sont vieux, il est donc inutile de leur laisser une grande partie du territoire d'autant plus qu'en consanguinité ils ont des habitudes et coutumes. Autant les laisser à proximité les uns des autres pour éviter des soucis de pollution dus au déplacement.
Le gros problème c'est de trouver l'endroit pour leur créer un semblant d'état de leur droit, un no-man's land où ils pourraient hurler contre toute les lois qu'ils exècrent, un endroit assez grand (mais pas trop) où ils pourraient défiler à plus d'un million et crier des slogans haineux en se faisant plaisir, bref un endroit pourri mais qui ferait illusion à leurs yeux.
Je ne veux fâcher personne en France, il n'y a pas de territoire moins bien que les autres mais il va falloir en sacrifier un. Personnellement je serais partisan de leur laisser une grande ville qui se transformerait en ville état, une sorte d'enclave comme Monaco, la mafia en moins, où les frontières seraient contrôlées. Un contrôle discret mais de sécurité pour les habitants démocrates afin qu'ils ne s'égarent pas chez eux, surtout s'ils sont ethniquement différent.
Je pensais à une ville comme Nice, il y fait beau (c'est bon pour les articulations), elle est envahi par les idées de droite décomplexée et d’extrême-droite, elle est apprécié par une population vieillissante et est très bien surveillée grâce à ses multiples caméra, nos amis réacs y seront très bien entre eux pour chanter la famille avec des bougies.
Pensons-y sérieusement, au prochain apéro.

57 commentaires :

  1. Merci de faire découvrir ces liens vers ce blog, il est toujours intéressant de voir la pensée des gens que l'on ne peut pas blairer. Didier goux a la désinvolture et le pédantisme d'un vieux con et son discours au dessus des autres te donne envie de rejoindre non pas les antifafs non pas pour éclater du skinhead mais pour euthanasier du vieux blogueur qui n'a plus d'évolution humaine que de se décharger de sa bile.

    @un bloggeur qui j'espère ne prendra pas (totalement) ce message pour lui aussi haha car devenir vieux n'est pas signe de devenir con, sauf à droite il semble!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme vous y allez fort!

      (Les réacs sont vieux dès la naissance)

      Supprimer
    2. « Un vieux blogueur qui n'a plus dévolution humaine que de se décharger de sa bile » : on va parler une drôle de langue, en Gauchie ! Dix ans après la partition, il faudra songer à rédiger un dictionnaire bilingue, au train où ça va…

      Supprimer
  2. J'ai failli en faire un article mais je préfère les laisser dans leur délire, mais juste quelques remarques:
    Le réac n'est pas une race, en général les réacs ne font pas automatiquement des petits réacs, c'est même souvent le contraire: tu verrais le nombre de jeunes révoltés par un régime aussi idéal augmenter au fil des ans, et on finirait par se retrouver dans 20 ans avec un régime communiste chez eux. C'est pas souhaitable.
    En plus, personne n'ira chez eux, déjà qu'avec nos racistes les riches étrangers qui sont issus maintenant des catégories qu'ils exècrent : Asiatiques et en particulier Arabes, et les Russes font des affaires avec les derniers, donc t'imagines pas le tableau au niveau économique.
    Dans leur tableau, ils abandonnent la Région Rhône-Alpes, une des plus riches de France, qui ne va certainement jamais s'allier avec eux. Ils bossent avec les Suisses, les Italiens,les Autrichiens et les Allemands.
    Déjà que cette région pourrait se suffire à elle-même...c'est pas pour venir s'allier avec des gens qui seraient devenus des parasites économiques.
    Mais laissons-les rêver. Ils ne font pas grand mal en fantasmant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tout ça n'est qu'un délire justement mais qui va être pris au sérieux par les plus neuneus d'entre-eux.
      Moi ce que je crains, c'est qu'ils se gardent le Val d'Oise.

      Supprimer
    2. « Le réac n'est pas une race, en général les réacs ne font pas automatiquement des petits réacs, c'est même souvent le contraire »

      C'est parfaitement exact, et parfaitement naturel. Heureusement, c'est contrebalancé par les vieilles raclures soixante-huitardes, qui engendrent avec horreur de petits jeunes gens propres sur eux qui deviennent traders et catholiques intégristes.

      C'est pour ça que, au fond, rien ne change…

      Supprimer
    3. Donc votre partition n'est bien qu'un rêve, en fait si on suit votre raisonnement, plus la gauche est au pouvoir, plus on fait des petits réacs. Soutenez donc Hollande, il en va de votre survie!
      Je précise que c'est ironique;-)

      Supprimer
    4. Cessez de préciser que vous faites de l'humour quand c'est le cas : j'ai l'impression d'être l'abruti bas du front incapable de comprendre tout seul !

      Supprimer
    5. Ben, j'ai tendance à oublier que vous êtes une exception chez les réacs, faut dire que certains sont vraiment bas du front, sorry.

      Supprimer
    6. Dis donc, toi ! Arrête de faire du gringue à pépère.

      Supprimer
    7. Oui c'est assez incroyable ça!

      Supprimer
    8. Je dois dire qu'il est stupide alors qu'il l'est pas? Mais ça n'enlève aucunement son côté nauséabond.
      Il se trouve qu'il est intelligent, assez fin et cultivé.
      Mais alors ses défauts...c'est une autre paire de manche...

      Supprimer
    9. Fin, fin, n’exagère pas, il le remplit bien son pantalon en velours gros sillons.

      Supprimer
    10. Dame Rosa, vous confondez opinion et défaut, ce qui est la porte fermée à tous les camps de vacances prolongées…

      Supprimer
  3. Il est où mon commentaire ? J'aurais merdé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Monsieur Camino est un fucking privilégié : il est le seul à posséder un blog “intelligent”, capable de virer de lui-même les commentaires stupides ou simplement dénué d'intérêt…

      Supprimer
    2. Ben il laisse les vôtres. Y a un bug.

      Supprimer
    3. Mordelol : j'étais sûr que vous alliez répondre ça !

      Supprimer
    4. Ben oui. J'étais sur que vous étiez sur. Je n'ai pas voulu vous décevoir.

      Supprimer
    5. C'est beau, de s'aimer comme on s'aime ! (chabada bada, chabada bada…)

      Supprimer
    6. Si au moins tu avais un joli petit cul...

      Supprimer
    7. Et moi qui pensais que l'on m'aimait pour mes idées avancées et généreuses ! Je suis déçu, mais déçu…

      Supprimer
    8. Ben justement. Je ne vous aime pas pour votre petit cul. Donc je vous aime pour votre bonté.

      A part ça, y'a quoi à la télé ce soir ?

      Supprimer
    9. Il va falloir prévoir un check point démilitarisé pour permettre aux amours impossibles de se rencontrer.

      Supprimer
    10. Un comptoir devrait aller.

      Supprimer
    11. Je pense aussi, c'est un lieu plus diplomatique.

      Supprimer
    12. Alors, hier soir, c'était soirée Buñuel sur Arte : Le Journal d'une femme de chambre pour commencer ; ensuite un documentaire – pas mal fait – sur Don Luis ; et enfin Viridiana, pur chef-d'œuvre. Couché à une heure du matin, avec ces conneries pour demi-intello de merde.

      Supprimer
    13. Et vous vous levez à midi comme ces feignasses de fonctionnaires, après des soirées télés comme ça?

      Supprimer
    14. Les vieux c'est insomniaque.

      Supprimer
    15. J'en connais qui surfent sur internet depuis leur plumard.

      Supprimer
    16. Des fainéants de gauche, à tous les coups ! (Et frisés, si ça se trouve…)

      Supprimer
    17. Oui mais sans cravatachier au lit.

      Supprimer
  4. Un touriste. Qu'y a-t-il de plus con, de plus vulgaire, de plus nuisible qu'un touriste ? De plus mal élevé, de plus sale, de plus sans-gêne ? Pour lui, on a saccagé le littoral afin le couvrir des merdes bétonnées et de clubs Mickey pour leurs insupportables morveux-rois. Apprendre qu'un connard de surfeur s'est fait croquer par un requin m'est toujours une douce vengeance. Que crève le tourisme, ceux qui le pratiquent comme ceux qui en vivent !

    RépondreSupprimer
  5. @Jégoun : vachement profond, Ducon…

    A propos de Rosa Elle : Madame ne supporte pas la contradiction, et encore moins de se faire mettre le nez dans son caca. Madame censure. Et ça prétend œuvrer pour un monde meilleur : voilà qui promet ! Un texte pourtant bien poli, mais qui avait sans doute le tort d'exprimer ce qu'est le touriste : un sale con qui salope tout ce qu'il touche, pour qui il faut bétonner et construire des parkings à gogo pour sa ferraille bruyante et puante, bien à son image, finalement. Le tourisme est une économie de prostitution qui transforme le travailleur en larbin ramasse-merde. Le touriste est un maquereau. Ma consolation est de le voir se faire plumer par des margoulins qui lui vendent à prix d'or des surgelés, voire des mets avariés dont il fait ses délices, ce porc. Par bonheur, les touristes se tuent fréquemment en bagnole, et c'est toujours ça de pris…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, quel est le mauvais plaisant qui avait encore planqué les petites pilules roses d'Auxi, hier soir ?

      Supprimer
    2. Je crois qu'il remis sa camisole, ça va mieux.

      Supprimer
  6. Bien. Confondu tant par la puissance de l'argumentaire de Fred Camino que par les pilules roses de Didier Goux (qui serait bien inspiré de se les carrer dans le fion), je m'avoue vaincu. Entre mégots dans le sable et papiers gras volant au vent, l'abruti devra bien se résigner à sa camisole, car la majorité, c'est vous.

    Désolé, les gars, mais un tout petit mois de semi-liberté très surveillée, ce n'est pas ma pointure… Surtout quand c'est infesté de gros cons en bermuda à fleurs traînant une femelle difforme et moustachue ainsi qu'une ribambelle de lardons-rois braillards et capricieux ("Papaaaaaa, j'veux une glâââââââââceuuuuu !!!!").

    Bonne idée, la grotte. M'en vais en chercher une loin, très loin du troupeau de mange-merde, de leur bagnole adorée et de leur béton chéri.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben il ne faut pas habiter dans une zone touristique si la civilisation t'emmerde, aussi tu peux aller te pignoler tout seul dans une grotte en pensant à toi et ne plus revenir.

      Supprimer
  7. La "civilisation" ?! On croit rêver ! Ça, une "civilisation" ? Des vandales crasseux, qui se conduisent comme en terrain conquis, abrutis de surconsommation, entassés comme harengs en caque… Une "civilisation", faut vraiment pas être difficile !

    Pour le reste, c'est super sympa de te soucier de ma vie sexuelle, mais c'est inutile : j'ai ce qu'il faut à la maison.

    Encore bravo pour l'élégance de ton expression, ainsi que pour l'ahurissante richesse de ta réflexion. Un argumentaire pareil, ça ne court ni les rues, ni le web. Une "civilisation" ! C'est sans doute la meilleure de l'année !

    RépondreSupprimer
  8. Je ne paie pas à boire aux ivrognes, ils sont déjà suffisamment abrutis comme ça. Et tu en es un autre, Jegoun. C'est là tout ce que tu as à dire ? Casse-toi, pôv' con.

    Je ne suis pas un "extrémiste" anti-les autres, ce sont les autres qui sont des extrémistes anti-Moi. Naaan, je déconne ! Huuumour ! Je déconne, mais, au risque de me répéter, j'attends des ARGUMENTS, des RAISONNEMENTS, pas des petits crachats vite fait… caractéristique de l'imbécile ignare et analphabète quand, et pour cause, il est à court d'arguments tenant un petit peu la route. Mais sans doute suis-je trop optimiste : à quoi "pense" - si j'ose m'exprimer ainsi ! - un pilier de comptoir type Jegoun, à part se faire rincer la gueule à l'œil ? Et puis, ce pauvre Fred devrait apprendre à développer son propos, ce qui implique fatalement, hélas !, la possession de quelques neurones en état de marche. Et c'est sûr que les vapeurs d'essence, ça n'arrange pas… Et vu que ce n'était déjà pas bien brillant… Comme vous le dites avec tant de classe, une fois que je me serai "pignolé tout seul dans ma grotte" (ça vole haut, ça, Coco ! L'animal cogne en-dessous de la ceinture, ça situe un bonhomme infailliblement !), peut-être -soyons fous !- auront nous droit à un raisonnement CONSTRUIT, d'un peu plus de quatre mots d'une abyssale vacuité, si toutefois quelqu'un ici est capable d'une telle chose, ce qui est hautement improbable. Le volant et la comprenette, ça n'a jamais fait bon ménage. Plus con qu'un touriste/automobiliste ? Deux touristes/automobilistes, plus si affinités.
    Voilà. Je me suis efforcé de me mettre à niveau en employant des mots simples et courants, pas trop compliqués -il faut savoir s'adapter à son public. Mais je ne suis tout de même pas spécialiste de la plongée en apnée ; je veux dire, pour les cons et les non-comprenants (salut, Jegoun ! Ça roule ?), que je ne peux pas descendre encore plus bas, quelque désir que j'en aie, dans l'entreprise assez folle, je l'admets volontiers, de me faire comprendre de vous. Respirez profondément, relisez lentement et, qui sait ?, l'étincelle finira peut-être par jaillir : parfois, il faut croire aux contes de fées.

    A vos crachoirs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas utile de te fatiguer à nous sortir des preuves complémentaires de ta connerie. Ca fait des années que je blogue, j'ai appris à ne plus répondre aux débiles incapables d'exprimer une idée claire mais persuadés d'être plus intelligents que les autres.

      C'est ce qui perd les trolls.

      Supprimer
  9. Oulala ! Mais c'est qu'il est tout colère, le p'tit Jégou ! Tout rouge, il serre ses petits poings de matamore de bistrot… Bouh, fais-moi peur ! Ça fait des années qu'il blogue, et il ne sait toujours pas faire un "c" cédille majuscule. C'est ce qui perd les illettrés (au demeurant, il convient de parler de preuves SUPPLÉMENTAIRES, et non complémentaires, de ma connerie. Doit être fendard, votre blog, une adresse, peut-être ? Que je me marre encore un peu…)

    Bon, c'est bien gentil tout ça, mais ma compagne tourne dans l'appart' avec un drôle d'air que je lui connais bien : c'est pas encore ce soir que je pourrai "me pignoler tout seul dans ma grotte", comme disent les bagnoleux frustrés du cul. Quelle vie, tout de même !

    La bagnole, symbole viril des petites bites, ça compense bien un peu, mais ça va un moment. Comme ma patience, d'ailleurs. Enfin, quatre lignes et demie, c'est un bel effort, dont je vous félicite chaleureusement, mais pour n'absolument rien dire, c'est beaucoup, surtout pour un petit crachoir comme ici. Et, en dehors des injures que je VOUS retourne sans délai (nous n'avons pas gardé les cochons ensemble, sombre connard, vous avez été éduqué en porcherie ?), vous auriez quelque chose d'ÉCRIT ? Non ? Tant pis, à l'impossible, nul n'est tenu. Mais bon, pour quelqu'un qui blogue depuis des années, ça fait désordre.

    Sur ce, j'ai bien rigolé, surtout devant la tronche de cake de Jégou (c'est de la graisse naturelle, ou c'est un implant de chez Mac Do ?). Mais toute chose a une fin et, avec votre permission, je m'en vais prendre congé. Ne me raccompagnez pas, je connais le chemin et vous avez encore de la bave à la commissure des lèvres, essuyez-vous donc ! Et, surtout, bonnes vacances pétrolées, bétonnées, organisées : vous pourrez faire vroum-vroum avec votre Joujou Sacré et vous fourrer plein la lampe de beignets importés de Chine et arrosés d'huile de contrebande. Pour ma part, je ne mange pas de ce pain-là, je laisse ça aux mange-merde, qui se reconnaîtront.

    Salut les blaireaux ! Et surtout, si, par bonheur, vous vous vautrez sur la route ou si vous vous faites bouffer par un requin (braves bêtes !), que le maître des lieux le fasse savoir, les raisons de réjouissance se font rares, en ces temps de crise du libéral-fascisme.

    Dans l'attente impatiente de vos faire-part de décès… tchao les blaireaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un cas d'école. Son prochain commentaire sera dégagé.

      Supprimer
  10. Monsieur Chemin, je pense que vous en tenez un beau, un produit d'exception. Soignez-le bien et, après votre mort, que nous souhaitons lointaine, on en fera cadeau au pavillon de Breteuil comme troll étalon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est excellent dans son genre, il écrit un pavé et il se fait plaisir tout seul. C'est comme si il se frottait cul nu sur ma bagnole, je trouverais ça étonnant au début et puis j'irais vite à la beigne.

      Supprimer
    2. Ah, justement, comme ce garçon refuse la conserve, j'allais proposer de lui servir une salade de phalanges fraîchement cueillie.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons