lundi 12 août 2013

Je veillerai à ne pas être dérangé


En règle générale je n'aime trop être dérangé chez moi quand je n'attends personne et que surtout je ne veux pas recevoir à l'improviste, il faut vraiment que cela me surprenne très agréablement pour que j'accueille avec le sourire comme un bon pote qui viendrait avec un pack de boisson rafraîchissante par exemple. A condition évidemment qu'il ne s’éternise pas chez moi jusqu'au bout de la nuit parce qu'il est en congé et pas moi. 

Parmi les casse-pieds impromptus qui se plaisent à sonner à ma porte quand je suis aux toilettes, sous la douche ou quand je suis en haut d'une échelle avec la perceuse à la main, j'ai souvent les services de livraison de surgelés qui insistent lourdement, le gardien qui vient toujours demander des trucs chiants ou un livreur qui vient me demander si je peux prendre le colis du voisin absent. J'ai même eu le bonheur d'ouvrir la porte à mon député-maire UMP Axel P. qui venait me promettre bonheur, fiscalité heureuse et santé.
Par contre, ma charmante voisine du dessus qui n'a jamais de chance arrive toujours à sonner chez moi  quand je suis déjà habillé ou quand ma douce est à la maison (je rigole ma chérie).

Dans la série des emmerdeurs à domicile je crains de devoir ouvrir ma porte à des jeunes au bâton de pèlerin qui se sont mis à organiser une marche pour "aller à la rencontre des Français", pour expliquer que le mariage des homosexuels c'est mal et pour faire part de leurs fantasmes. Ces participants, appelés les Veilleurs, à cette marche symbolique, qui ne portent aucune banderole ni signe distinctif pour ne pas se faire envoyer bouler chez l'habitant, sont pour la moitié des étudiants venus de toute la France et surtout des alentours de Versailles.
Leur action est peut-être louable par rapport à leur croyance mais je m'en tape. S'ils proposent gentiment d'ouvrir leur "veille à d'autres problèmes et difficultés que le mariage pour tous" dixit Jean-Kevin, je doute d'avoir envie de discutailler le bout de gras et CAC40 avec des jeunes à la croix de bois qui n'aiment pas les autres gens.

Même les abrutis de Témoins de Gévéor, comme disait ma grand-mère, n'osent plus venir sonner chez moi, ils ont peur. 


9 commentaires :

  1. Merde, faudra que je te prévienne si je veux débarquer à l'improviste ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, il n'y a que les casses-pieds qui arrivent au mauvais moment.

      Supprimer
  2. Et ouvrir ta porte à des jeunes de Lyon avec des bâtons de berger et (ap)portant la rosette ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, pas de piège, juste de la bonne charcut' (quoique Justin Bridou...). Si ils amènent en plus un bon bourgogne en guise de bonne parole, je suis pas contre ;-)

      Supprimer
    2. Même à la limite, ils ramènent de la bonne bouffe et tout les accessoires, je les écoute le temps d'une petite prière pour faire plaisir, on parle musique 5mn et ils se cassent en laissant tout. Ça me va.

      Supprimer
  3. Je te prête Croc Dur si tu veux, ça calme tout de suite ! La preuve, je n'ai plus aucun témoin de Jéotrouvetout ou autre qui viennent ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mieux avec des rugbymen à la maison qui se ferait un malin plaisir à plaquer du veilleur.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons