jeudi 19 septembre 2013

Train train de sénateurs



Non au non-cumul des mandats, oui au cumul des privilèges! Les sénateurs ont adopté un amendement pour conserver un mandat local, voilà le genre de chose qui m'agace en politique et je ne pourrai pas blâmer celui qui dira que les politiques respectent surtout leurs privilèges parce que la soupe est bonne.
La Haute Assemblée a donc d’ores et déjà adopté des amendements laissant la possibilité aux sénateurs de conserver un mandat local à l'encontre de la position de Manuel Valls et surtout contre la promesse de campagne de François Hollande.
S'il ne fallait rien n'attendre des sénateurs de droite ni de la droite dans son ensemble bien qu'Alain Juppé (ex-cumulard) se félicitait ce matin sur France Info de n'avoir qu'un mandat de maire, la (demi) surprise vient des 25 rebelles socialistes menés par François Rebsamen. Le Sénat ayant une très courte majorité à gauche, les amendements déposés ont été adopté haut la main.
La raison annoncée par Jacques Mézard, président du Rassemblement démocratique et social européen, de cette volonté de conservation du cumul des mandats est le respect de l'article 24 de la Constitution: le Sénat est le représentant des collectivités territoriales de la République Ce qui explique que ces messieurs veulent garder un pied à terre d'élus dans leur ville. Les habitants seront content d'apprendre que leur maire sénateur tient à eux même s'ils ne le voient qu'à la télé.
Comme d'habitude, on a le droit de voir le spectacle d'un ministre (Valls) embarrassé et d'une opposition qui se gargarise du nouveau revers du gouvernement en osant parler de populisme et d'antiparlementarisme à propos de ce projet de loi de non-cumul, un de plus, et en partie par des sénateurs de son parti. 
Les politiques m'emmerdent vraiment quand ils n'y mettent pas du leur.

Puisqu'on est dans le cumul des mandat, on rappellera que le recordman en la matière est Philippe Duron qui a 4 mandats électifs (un mandat exécutif, parlementaire, local et intercommunal), il est député du Calvados et de maire de Caen, il est aussi à la tête de l'agglomération Caen-la-Mer et de Caen Métropole (143 communes). Il est également titulaire de 24 autres fonctions plus ou moins farfelues et on se demande s'il les connaît toutes, par contre il doit bien connaître ses émoluments évalués parait-il à 55000 euros et tout les avantages comme les notes de frais, la voiture et le chauffeur, les voyages, le secrétariat...

Je dis oui au cumul des mandales.

6 commentaires :

  1. Le jour ou les femmes et hommes politiques commencerons ne serait-ce qu'un peu à se préoccuper des gens au lieu de leurs portefeuille ça sera un début ! C'est inadmissible de pouvoir arriver à des aberrations comme ça.

    Comment es-tu arrivé au 55 000 € ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut cliquer sur le lien.

      (D'après Le Point)

      Supprimer
    2. Merci !

      Pour ma défense je n'avais pas encore bu mon café du matin :)

      Supprimer
  2. "Les politiques m'emmerdent vraiment quand ils n'y mettent pas du leur." Et moi, les politiciens professionnels m'emmerdent de plus en plus, et ce ne sont pas le nouveau pouvoir exécutif et législatif qui me redonnent envie de m'investir comme citoyen

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons