mardi 3 décembre 2013

Les ravages du libéralisme


C'est l'histoire d'un système qui ne fonctionnera jamais sauf pour les grosses poches du patron, et comme dans le film, ça tourne en rond jusqu'au jour où, à force de chercher le pays idéal du low-cost, ça nous reviendra dans la tronche. D'ici là on sera dans le caniveau, les ultra-libéraux s'enrichissent sur la misère et on le savait déjà mais là ça devient de plus en plus grossier.

C'est l'histoire des salariés de l'usine TRW de Longvic promise à la fermeture dans la banlieue de Dijon qui ont manifesté jeudi en Pologne, à Czechowice et Czestochowa, où une partie de leur production d'équipements automobiles doit être délocalisée, ils ont pu discuter avec leurs homologues polonais qui avaient subi quelques pressions de la direction pour ne pas les rencontrer. Heureusement les vigiles payés quelques centimes de l'heure n'ont pas fait de zèle.
Les salariés français n'ont pas cherché la confrontation, au contraire ils ont expliqués aux polonais qu'ils devaient se battre pour leurs droits et qu'ils avaient beaucoup de marge pour mieux gagner leur vie. Une façon intelligente d'emmerder la direction américaine de TRW.

L'interview de Christophe Depierre, membre de l'intersyndicale de TRW, qui a fait le voyage, dans Le grand témoin 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons