dimanche 9 février 2014

Triste France


Il y a une semaine, la France réactionnaire manifestait dans la joie et la bonne humeur dans les rues de Paris pour clamer le droit d'imposer aux autres leurs valeurs et si possible, de retourner quelques siècles en arrière, les homosexuels, victimes désignées du moment, seraient les bienvenus sur des bûchés. S'ils pouvaient être en plus rouquins, on aurait les hérétiques parfaits.
Scène de haine ordinaire vécue dans un train par, je n'en doute pas, quelqu'un qui doit se sentir très mal dans sa peau. La droite se plaît à revendiquer des victoires mais quelles victoires? Celle de détester son voisin par exemple? Des mots comme on peut en entendre partout, au bureau, dans les repas de famille, au bistro, on peut même trouver dans les blogs de réactionnaire des gens qui justifient cette haine de l'autre et qui nous expliquent que la société française dont ils se sentent dépositaires n'a pas à donner les mêmes droits à tous. Ils sont contents, ils estiment avoir gagné parce qu'ils étaient nombreux dans la rue, ils veulent faire reculer le gouvernement à tout prix.
Le témoignage est à lire ici, ce qui est tout de même hallucinant, c'est que nous sommes en 2014.

10 commentaires :

  1. Méééé non, on t'a pas dit, qu' on était de retour en 1572 ?

    RépondreSupprimer
  2. « ce qui est tout de même hallucinant, c'est que nous sommes en 2014. »

    En effet, être en 2014 est proprement hallucinant. Je n'ose penser que nous serons peut-être en 2015 l'année prochaine…

    (Il faudrait peut-être arrêter d'utiliser à tout bout de champ cet argument qui est tout sauf un argument, non ? En quoi le fait d'être en 2014 pourrait-il expliquer quoi que ce soit ?)

    Quant à l'homosexuel tout fiérot de lui-même que vous mettez en lien, il y a au moins une valeur rétrograde dont il semble s'être débarrassé, c'est la politesse : cette politesse qui consiste, dans un lieu public, à ne pas se mêler de la conversation de tierces personnes sans y avoir été invité.

    Mais il est vrai que nous sommes en 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait savoir, il y en qui se plaignent d'absence d’échange dans les transports. Sinon en 2014 le moyen âge est loin derrière nous.

      Supprimer
  3. Ce que je trouve hallucinant, c'est qu'en 2014, un gouvernement soit-disant progressiste, recule devant quelques milliers de moyenâgeux.

    RépondreSupprimer
  4. Le Moyen Âge, maintenant ! Ah, il est bien commode, celui-là, tiens…

    RépondreSupprimer
  5. un désormais classique de Nimöller


    « Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas communiste.

    Lorsqu’ils ont enfermé les sociaux-démocrates,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas social-démocrate.

    Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes,
    je n’ai rien dit,
    je n’étais pas syndicaliste.

    Lorsqu’ils sont venus me chercher,
    il ne restait plus personne
    pour protester. »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'y est pas encore, le Printemps français veut juste brûler des livres.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons