mercredi 16 juillet 2014

David Luiz de Paris


La saison 2014-2015 va bientôt commencer et le PSG fait déjà sa promo dans ma boite mail pour les abonnements afin de, je cite, maximiser mes chances d'assister aux prochains matchs du Paris Saint-Germain à domicile. Moyennent finance confortable bien entendu, le tout avec la promesse de pouvoir assister aux plus belles rencontres que peut offrir la Ligue 1, ça en jette un max comme à chaque fois en début de saison mais je n'ai pas les moyens de toutes façons.
Tout ça c'est très bien mais pour dominer le championnat il faut quand même une bonne équipe, une vraie, avec des burnes, et ce qui m'inquiète le plus c'est la nouvelle recrue brésilienne censée nous faire rêver, David Luiz. Le nouveau Kev Adams (à cause du nid à poussière sur la tête et de son humour trop décalé pour moi) du foot sud-américain arrive traumatisé à Paris, les sept buts pris par son équipe au Mondial vont lui rester en mémoire comme une victime d'un viol collectif et il aura beau prier 30 fois par jour pour sa cicatrisation je crains pour sa santé mentale. Paris n'est pas le Brésil et ici on ne pleure pas pour un rien, on ne fait pas des coeurs avec ses mains après un but et on privilégie les 3 points avec 1 but de raccroc plutôt que le foot samba de Copacabana qui ne sert qu'à faire plaisir aux fans de Téléfoot.  J'espère que les dirigeants qui ont eu le nez fin en le recrutant, vont bien le préparer aux combats du championnat de France et que ses coéquipier argentins, au nom de la solidarité sud-américaine, vont s'en occuper et le former à l'agressivité à coups de latte, comme pour un pitbull de banlieue.
Et surtout David, n'oublie pas que le goudron et les plumes sont déjà en préparation au cas où.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons