mercredi 13 août 2014

Les mercenaires de Donetsk


On constate régulièrement sur les blogs de réactionnaires des soutiens à Poutine, personnage antipathique  vu de chez nous mais qui est devenu, depuis les Manif pour tous, une sorte d'idole et grand défenseur des "vrais" valeurs avec ses lois homophobes. Certains même ne croit qu'en la propagande russe via certains médias douteux. Il parait que pour ces mêmes réacs, Poutine est dans le camp du bien et que forcément il a raison face aux nazis Ukrainiens à la solde des progressistes européens qui veulent le mariage des pédés. J'exagère à peine.
Dans une guerre entre loyaliste et séparatiste, il y a toujours des mercenaires prêt à tout pour se faire de l'argent en mettant la morale de coté et en Ukraine, si on trouve des mercenaires dans les deux camps, il y a des militants français d’extrême droite, surtout chez les séparatistes pro-russes. Des Français, issus du groupuscule  Unité Continentale qui disent défendre Vladimir Poutine et la Grande Russie contre "l'impérialisme atlantiste, incarné par les Etats-Unis, l'Europe et l'OTAN".
Cette grande Russie tant vantée par la réacosphère depuis les Manif pour tous organisées par l’extrême droite française et qui voudrait foutre le bordel en Europe. Joli coup Vladimir, comme dirait l'autre.

2 commentaires :

  1. Emmanuel Todd :
    "J'ai eu, ces derniers mois, le sentiment angoissant de vivre dans un pays sous-développé, coupé du monde réel, totalitaire d'une façon subtilement libérale. Mais je dois lire aussi les sites russes Ria Novosti en français et Itar-Tass en anglais parce qu' aucun média occidental n'est capable de nous informer sur le point de vue russe. Exemple : au beau milieu d'une crise que nous devons d'abord analyser en termes de rapports de force géopolitiques, j'ai pu voir passer une foultitude d'articles, français comme anglo-saxons, s'acharnant sur l'"homophobie" du régime Poutine. Il est inquiétant pour l’anthropologue que je suis de voir les relations internationales sortir d’une logique rationnelle et réaliste pour rentrer dans des confrontations de moeurs dignes de sociétés primitives.
    On surreprésente les différences culturelles, différences qui d'ailleurs ne sont en général pas celles que l’on croit. La question du machisme et de l’antiféminisme du régime russe a été de nouveau soulevée suite aux récents propos de Poutine sur Madame Clinton mais sur la base d'une ignorance radicale du statut des femmes en Russie. On compte à l’université russe 130 femmes pour 100 hommes, contre 115 en France, 110 aux Etats-Unis et… 83 en Allemagne. Selon ces critères la Russie est l’un des pays les plus féministes du monde, tout juste derrière la Suède (140 femmes pour 100 hommes)…"


    Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/emmanuel-todd-seul-pays-meme-casser-zone-euro-et-logique-destructrice-c-est-france-1617240.html#Ce2pBmzU4Owl8Ito.99

    RépondreSupprimer
  2. Je ne comprends pas ce que mes "camarades" nauséabond trouvent à Poutine... Je ne comprends pas comment des opposants au gouvernement socialiste peuvent apprécier Poutine. La Russie de Vladimir est une "démocratie" totalitaire, à l'économie socialo-capitaliste (capitalisme de connivence) et aux libertés partielles mais les dedrouates semblent aimer ce type.

    Je ne comprends pas.

    Mais c'est probablement parce que je ne suis pas réactionnaire mais libéral...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons