mardi 4 novembre 2014

Le petit filou calculateur



Pierre Gattaz tape du poing sur la table et critique le gouvernement et cela fait plus de deux ans que ça dure, il nous rabâche en long et en large ses propositions pour mener la France vers la lumière et ses amis du CAC40 vers les plus beaux salons à putes de Davos, il nous promet 1 millions d'emploi quand il passe son temps à réclamer des milliards d'euros, il fustige, il pleurniche, il se plaint, il arsouille et il est finalement un sacré calculateur parce que son petit manège de sadique, mine de rien, fonctionne plutôt bien jusque là.
"Les chefs d'entreprise sont étranglés, asphyxiés", maintenant Pierre Gattaz l'assure, "les chefs d'entreprise sont à cran" et pendant ce temps là le gouvernement donne l'impression de l'écouter (mais pas que) ou du moins de le ménager. En attendant il se fout à poil et cours le chibre bien dur à la main en demandant la sortie de la France de la convention 158 de l'Organisation internationale du travail qui interdit de licencier un salarié sans motif. 
Voilà, après le Smic au rabais nous ne sommes plus loin du travail gratuit. Arbeit macht Frei va devenir la nouvelle devise du Medef, ça tombe bien, il parait qu'en Allemagne le gagnant-gagnant c'est mieux.
Je me demande ce qu'on va prendre quand la droite sera au pouvoir en 2017...

9 commentaires :

  1. Réponses
    1. Après le quinquennat d'Hollande j'ai peur que la vaseline soit en rupture de stock...

      Supprimer
    2. Pour l'instant je m'en sortais plutôt pas mal, il faut dire que je suis dans la "vraie" classe moyenne.

      Supprimer
  2. Ce petit est plus retord que son papa , c'est peu dire l'autre était déjà un beau spécimen.
    Comme quoi, les corbeaux ne font pas des aigasses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en fait trop pour faire mieux que papa, ça se voit.

      Supprimer
  3. C'est un héritier, il ne connait rien de la vie ce gars. (Je viens d'entendre qu'il voulait que les patrons puissent licencier sans motif).
    C'est un fou ! http://www.charentelibre.fr/2014/11/04/gattaz-veut-supprimer-l-obligation-de-justifier-les-licenciements,1923265.php

    RépondreSupprimer
  4. Pour les salons à putes de Davos, si ses potes passent après grosse bécane, les putasses risquent d'être éreintées

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons