lundi 24 novembre 2014

Nul n'est prophète en son pays


Comme beaucoup je pense ce dimanche, j'ai suivi (de loin) la Coupe Davis et le match Federer contre machin truc, je n'étais pas chez moi mais en famille et la télé était allumée. Pendant que les fans se rongeaient les ongles en espérant un possible retournement de score entre le suisse qui gagne toujours à la fin et truc bidule de l'équipe de France, je me demandais juste comment les joueurs français ressentaient cette finale particulière, eux qui vivent dans le même pays que leurs adversaires. Cette belle finale qui sentait bon l'évasion fiscale entre des français "fiers" d'être français et une banque en sponsor principal reine de l'optimisation fiscale avec 170 filiales dans des paradis fiscaux.
Il faut relativiser parait-il, ce n'est que du sport de haut niveau mais les larmes de Jo-Wilfried Kinder Bueno ne m'ont pas attendri pour autant. Heureusement que le dimanche, pour se détendre un peu, il existe un sport propre et plein d'éthique avec la Formule 1. 

4 commentaires :

  1. J'ai suivi ça dans Twitter. J'étais même content que Federer gagne, pour te dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en avais un peu rien à faire en fait mais Federer est un des rares sportifs qui ne m’énervent pas, il n'a pas ce coté show-biz des autres.

      Supprimer
  2. La f1 et...le foot. super dimanche.
    Je reprends un Kinder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dis ça mais je ne regarde quasiment jamais la télé le dimanche.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons