dimanche 30 novembre 2014

[Pin-Up] Vesper Sephony



Je ne sais pas comment la très sexy canadienne Vesper Sephony rentre dans sa robe ni combien de temps cela prend mais j'aime beaucoup. Par contre je crains que cela ne soit pas trop de saison!

Allez Sarko, enterre les tous.



Ne crachons pas dans la soupe rance de l'UMP, les militants ont voté Nicolas Sarkozy sans surprise et ça aurait pu être pire si l'homme du moyen-âge Hervé Mariton était arrivé au pouvoir. Le gentil Lemaire, avec son score honorable, est là aussi pour mettre un peu de son poil à gratter dans le calbute du nouveau président et ça lui promet, je l'espère, quelque soucis de sommeil. J'imagine avec joie le mauvais dimanche de Sarkozy en train de planter des fléchettes sur le portrait de son dauphin.
Les militants de l'UMP, les plus benêts parce que ce n'est pas possible autrement, ont donc voté pour celui qui a presque coulé financièrement leur parti et ils en redemandent, personne n'a oublié ses cinq années de pouvoir catastrophique. Sarkozy est donc devenu un président d'un parti aux caisses vide, endetté de 74,5 millions d'euros, et n'a plus qu'à trouver de l'argent comme sa collègue du Front National pour trouver de quoi financer ses fastes ambitions, je doute que les plus fervents des militants mettent de nouveau la main à la poche, après tout, il n'a fait que prendre les idées du FN, il peut aussi copier son financement.
Comme Alain Juppé qui au fond n'en a certainement rien à battre, je suis globalement satisfait de la victoire de Sarkozy, s'il échappe miraculeusement à la prison d'ici 2017 et comme il n'a toujours pas trouver son programme de 2012 , il a des chances de finir ce qui reste de son parti qu'il a déjà bien ruiné. Encore merci les cons de militant UMP pour ce moment.

vendredi 28 novembre 2014

Live and let die



Sur fond de percussions, on aperçoit des volutes de fumée de marijuana. A la lumière des flammes, des canettes de bière et autres bouteilles de whisky. Ici, on fait ce que l’on veut et la devise est "vivre et laisser vivre". 
Le festival Porcupine propose d’expérimenter ce que serait la vie dans un monde sans règle. Un monde sans hiérarchie et surtout sans contrôle de l’Etat et donc sans fonctionnaires, le rêve pour nos ultra-libéraux locaux. Où le libéralisme économique le plus pur régnerait sans entrave et dans lequel on aurait le droit d’utiliser des bitcoins (le truc qui rend le kiki tout dur chez le blogueur H16) à la place du billet vert où il n'y aurait pas de prohibition des drogues, parce que visiblement il en faut un peu dans ce genre de séjour de beatniks libertaires à moitié nazi sur les bords.
Le festival serait, à la limite, sympa si dans leur ultra-liberté défendue avec ferveur le port d'arme n'était pas vivement conseillé comme ces libertariens le font, forcément, sans état, pas de lois donc il faut se défendre contre les autres méchants qui viendraient défendre leur notion de monde sans règles à eux. Alors les armes sont partout, à la ceinture, sur le dos voire même ailleurs chez les gonzesses après une nuit chargée, elles (les armes) sont adulées et le deuxième amendement de la Constitution des États-Unis d’Amérique qui garantit pour tout citoyen américain le droit de porter des armes est une règle bien respectée.
A part ça, tout va bien, les gens se demandent à chaque fois pour quelles raisons des gens massacrent au fusil d’assaut des autres gens dans les écoles. L'arme à feu très réaliste est même un jouet très demandé à Noël, les gamins en sont friands et les pères sont littéralement proud like Artaban de voir leur mioche jouer au cow-boy dans la rue, jusqu'à la balle dans le buffet tirée par un policier débutant et fébrile.
 "Une milice régulée étant nécessaire à la sécurité d'un Etat libre, le droit du peuple à détenir et porter une arme ne doit pas être enfreint.". Aux Etats-Unis il y a 300 millions d'armes à feu et 30 000 morts par an au nom de la liberté chérie.

mercredi 26 novembre 2014

Mon beau-frère, ce héros



Quel veinard quand j'y pense, moi je ne parle qu'à des gaziers dans ma journée de boulot.

Moi aussi j'ai des amis arabes



"J'avais voulu Rachida Dati comme garde des Sceaux parce que je m'étais dit que Rachida Dati, avec père et mère, algérien et marocain, pour parler de la politique pénale, ça avait du sens.

Nadine Morano avait aussi des amies noires, d'ailleurs à l'UMP on a des amis partout (surtout du coté de la justice) et de toutes les couleurs même quand on veut les foutre dehors.
Nicolas Sarkozy est quand même exceptionnel, c'est le seul homme politique qui est encore plus Dupont-Lajoie et beauf que Patrick Sébastien et Eric Zemmour réunis.
Et en plus il n'est même pas foutu d'avouer que son public de beauf qui avait hué Alain Juppé samedi dernier lui avait rendu un service commandé en tuant son rival d'un coup de couteau dans le dos (tradition Sarkozyste).
Nicolas Sarkozy, le candidat beauf pour des beaufs.

lundi 24 novembre 2014

Nul n'est prophète en son pays


Comme beaucoup je pense ce dimanche, j'ai suivi (de loin) la Coupe Davis et le match Federer contre machin truc, je n'étais pas chez moi mais en famille et la télé était allumée. Pendant que les fans se rongeaient les ongles en espérant un possible retournement de score entre le suisse qui gagne toujours à la fin et truc bidule de l'équipe de France, je me demandais juste comment les joueurs français ressentaient cette finale particulière, eux qui vivent dans le même pays que leurs adversaires. Cette belle finale qui sentait bon l'évasion fiscale entre des français "fiers" d'être français et une banque en sponsor principal reine de l'optimisation fiscale avec 170 filiales dans des paradis fiscaux.
Il faut relativiser parait-il, ce n'est que du sport de haut niveau mais les larmes de Jo-Wilfried Kinder Bueno ne m'ont pas attendri pour autant. Heureusement que le dimanche, pour se détendre un peu, il existe un sport propre et plein d'éthique avec la Formule 1. 

dimanche 23 novembre 2014

[Pin-Up] Crystal Rose the Model


Vous ne regarderez plus votre lavabo comme avant. Crystal Rose the Model me laisse sans voix.

Photo: Phelps

vendredi 21 novembre 2014

Régularisation de masse



Le président américain Barack Obama a offert jeudi soir une régularisation provisoire à quelque cinq millions de clandestins, les plus méritants ou les plus anciens dont les enfants sont nés sur le sol américain je suppose. Les opposants républicains qui viennent de prendre le contrôle des deux Chambres au Congrès ont immédiatement réagi et sont, parait-il, vent debout et dans une colère à brûler des croix. Ces chers américains de souche qui ont oublié que leurs ancêtres étaient aussi des immigrés. 
Cela promet beaucoup de boulot pour tous les Von Jackson des Etats-Unis.


jeudi 20 novembre 2014

Elle est partie la pute?


"C à vous" : Laurent Baffie insulte Frigide... par lefigaro

L'ex-coorganisatrice de la Manif pour tous Frigide Barjot était venue débattre du mariage homosexuel sur le plateau de télévision de C à vous, son excellente réputation de sainte femme n'est plus à faire.

mercredi 19 novembre 2014

Elle ne l'emportera pas au paradis


Mercredi dernier France Info dévoilait une étude publiée par la plate-forme "Paradis fiscaux et solidaires" qui regroupe plusieurs associations qui luttent contre l'évasion fiscale, le rapport de cette étude montrait que toutes les banques françaises étaient présentes dans des paradis fiscaux et de façon massive. Naïvement je pensais que ma petite banque de petites gens comme moi n'était pas concernée, elle est plutôt clémente avec moi (du moins la personne qui s'occupe de mon compte) et je ne regrettais pas mes passages chez le lion et Paribas, deux établissements qui vous enterrent rapidement au moindre pet de travers.
Malgré tout, la personne sympathique qui s'occupe de moi n'a rien pu faire contre un mois de décalage de paie du à une mobilité et une merde administrative, je me suis retrouvé sanctionné lourdement. J'aurais été sport si ma petite banque était propre mais elle a été clairement mise en tête de gondole sur la page web du reportage de la radio. Ma candeur en a pris un coup sur la gueule.

lundi 17 novembre 2014

Il est tombé dedans quand il était petit


L'actualité djihadiste n'était déjà pas du genre à calmer les ardeurs quand le JT nous annonçait un attentat à l'ancienne dans nos bonnes villes d'occident bien tranquille mais les ordures du Daesh battent tous les records depuis quelques mois. Rarement je n'ai ressenti autant l'envie de foutre mon pied sur la tronche d'un de ces combattants de mes deux, rarement j'ai eu envie de tester la capacité du djihadiste à planer du 3éme étage de la tour Eiffel.
Je ne suis pas un spécialiste de la scission entre les deux principaux courants de l’islam depuis la mort du prophète Mahomet et je ne connais pas exactement leur problème de successeur légitime et je m'en fous, c'est le gros problème qui les énerve visiblement mais ce n'est pas le mien. Bien que je sois quand même agacé par le fait de savoir que des états du golfe Persique qui nous vendent du bon pétrole financent largement tout ces connards au nom d'une charia de rêve, j'arrive à le supporter. 
Ce qui me met le plus hors de moi c'est que la plupart de ces ordures du Daesh qui font parler d'eux soient des occidentaux reconvertis. Le dernier en date, un dénommé Maxime, était d'après ses proches sans histoires, sortait, faisait la fête, ne pissait pas sur la lunette des chiottes et aidait les petites vieilles à traverser les clous, par contre il est devenu la pire des raclures au nom de l'islam, on se demande pourquoi.
Malgré tout, je ne confondrais pas islam et islamiste, je ne ferais pas de conclusion hâtive et je ne m'exciterais pas tout seul en lisant ce petit détail lu dans le Figaro, "C'est quelqu'un qui va toujours au bout des choses, et là, il est tombé dans l'Islam", je ne suis pas réactionnaire.
Mais il faut reconnaître que ces sectaires ne font rien pour faire aimer leur religion en transformant des neuneus de chez nous en machine à tuer et que les casses-couilles religieux taille XXL dans ce monde viennent souvent du coté de chez Mahomet. Il serait temps que les hautes autorités religieuses de la maison mère reprennent la main sur les affaires s'ils ne veulent pas se faire amalgamer par le reste du monde.

dimanche 16 novembre 2014

[Pin-Up] Heather Valentine


Là, du coup, je veux bien descendre les torrents du Colorado sur un canot pneumatique avec la belle anglaise Heather Valentine 

samedi 15 novembre 2014

Bouglou à sens giratoire inversé


Il y a un mois c'était "le mariage pour tous, je m'en fous. Ce n'est pas un sujet. Moi, de toute façon, j'avais toujours défendu une union civile."
A cette époque il expliquait pourquoi on ne pourrait pas revenir sur la loi Taubira mais c'était difficile de ne pas couper les ponts avec les électeurs les plus à droite de son parti en ruine. Ces mêmes électeurs et manifestants de la Manif pour tous qui regardent volontiers vers Marine Le Pen. Canada Dry Sarkozy, après avoir abusé des discours simili FN, était pris au piège et risquait de se faire lourder par la droite traditionaliste et réactionnaire qui veut empaler les homos et renvoyer à coup de bottes allemandes Christine Taubira en Guyane.
Aujourd'hui, changement radicale lors d'un meeting de l'association de l'UMP Sens commun, née dans le sillage de la Manif pour tous. Il faut dire que le public, bien rasé sur les cotés et venu pour écouter principalement la bonne parole d'Hervé Mariton, était chaud comme la braise sur le sujet du mariage des pédés. Nicolas Sarkozy s'est finalement prononcé pour "l'abrogation" de la loi Taubira sur le mariage pour tous après avoir été conspué, son idée de simple "réécriture" de la loi était beaucoup trop gauchiste pour la salle. C'était surtout très con mais c'est du Sarkozy dans le texte puisqu'il en arrive à vouloir réécrire les lois sur tout ou inventer deux mariages, un hétéro et un homo. Un jour un abruti dans ce parti nous inventera les bus avec à l'avant les hétéros et à l'arrière les homos.
Malgré tout, comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, il y a de l'espoir, les sympathisants UMP sont désormais majoritaires (58% contre 33% en janvier 2013) à se dire en faveur du mariage gay. Hervé Mariton ne change rien et Nicolas Sarkozy est une girouette, ou plutôt un véritable opportuniste. Le genre de type à qui tu peux faire confiance avant qu'il te plante un surin dans le dos à la première occasion. A noter qu'il ne t'enculera pas, ce n'est pas le genre de la maison. 

vendredi 14 novembre 2014

On se serre les couilles


Le Jour du Seigneur - France 2 - Les couilles (HD) par Spi0n

Je ne savais pas les prêtres aussi solidaire entre eux, bravo pour cette proximité. Dorénavant, on se serrera les couilles pendant les Manifs pour tous les enfants!

Mais pourquoi est-il si menteur ?



Depuis six ans que Désintox existe, Nicolas Sarkozy est une mine d’intox à ciel ouvert. Un oiseau rare. Notre youkounkoun. Un objet d’étude sans nul autre pareil. Son art du story telling, ses postures de matamore sont inimitables, qui le voient systématiquement accroître ses mérites, rogner ceux des autres, grossir les chiffres ou rabioter les stats.

C'est à déguster ici.

Mais en fait Nicolas Sarkozy est juste représentatif de la droite en général, celle qui ment pour défendre les lobbys, qui fait croire qu'elle représente le peuple et qui est prêt à tout pour accéder au pouvoir. Aux US c'est pire, la droite qui fait rêver la notre invente pour nier la pollution et renie ses pauvres qu'elle coulerait bien dans le béton.

Dans tout les cas, il ne pouvait pas réussir son retour, surtout après le scandale Bygmalion.

mercredi 12 novembre 2014

Jean-Pierre Kanner et Patrick Jouyet

"C'est un jour extraordinairement triste pour le pluralisme", Nonce Paolini, le PDG de TF1, avait commenté la boule dans la gorge la décision du CSA qui avait refusé le passage de LCI sur la TNT gratuite. Il s'était montré pessimiste sur l'avenir de la chaîne.
Sa chaîne de merde qui ne sait pas reconnaître un homme politique dans un reportage torché par ses journalistes professionnels. Et dire que sur les blogs de droite à l'époque, certains compatissaient avec la détresse du PDG de TF1 en commentant une décision "politique", les pitres.

Essayons de sauver Charlie


Comme les millions de lecteurs qu'ils comptent chaque semaine, j'ai lu l'appel à l'aide de Charlie Hebdo à propos de leur petit soucis financier qui m'attriste, c'est d'ailleurs la seule chronique qui ne m'a pas fait rire la semaine dernière. Ceci dit je ne vais pas trop tenter l'appel à la solidarité puisque je n’achète que très rarement l'hebdomadaire satirique, j'ai la chance de pouvoir le consulter gratuitement dans mon comité d'entreprise qui achète la plupart des journaux nationaux. C'est pas cher et c'est la boite qui paie aurait pu ne pas dire François Hollande. 
Je ne vais donc pas vous dire de mettre la main au porte-monnaie, je ne suis pas un bon exemple même si de mon coté je vais certainement envoyer un petit chèque pour la bande à Charb qui m'est très sympathique et qui m'avait dédicacé son Dico Sarko il y a quelques années.
Et puis honnêtement, si cet hebdomadaire pouvait continuer le plus longtemps possible à mettre du poil à gratter dans le slip kangourou des réactionnaires auréolés sous les bras ça m'arrangerait bien. Contrairement à eux, je n'ai rien contre la liberté de la presse en général même quand elle est lourdement subventionnée par l'état socialo-communiste comme le Figaro par exemple, et puis ce n'est pas l'existence de Charlie Hebdo qui empêchera les lecteurs réactionnaires de continuer à lire Rivarol, Minute, la Voix du Maréchal ou Croix Gammée magazine.

dimanche 9 novembre 2014

[Pin-Up] Red Pearl


Miss Red Pearl n'est pas berlinoise mais de Hambourg, ce n'est pas grave et cela me suffit pour fêter les 25 ans de la chute du mur de Berlin. A noter qu'elle est largement dans mes favorites et qu'elle a déjà fait l'objet d'un billet ici et que je ferais bien une petite balade en sa compagnie avec la Plymouth Satellite en arrière plan. 

Photo de l'excellentissime Dirk Behlau

samedi 8 novembre 2014

Nicolas Sarkozy et son sursaut républicain



Porte de Versailles hier soir, Nicolas Sarkozy a dénoncé le "manque de fermeté républicaine auquel nous assistons aujourd'hui" et il réclame devant un public conquis un sursaut républicain.

Je suis d'accord, que la République française s'occupe de lui pour le mettre derrière les barreaux, il y a de quoi faire.
Abus de biens sociaux
Trafic d’influence
Faux et usage de faux
Abus de confiance
Escroquerie en bande organisée
Prise illégale d’intérêts
Blanchiment en bande organisée
Favoritisme
Corruption
Détournement de fonds publics
Abus de faiblesse

Sarko s'est tuer
Gérard Davet & Fabrice Lhomme

vendredi 7 novembre 2014

C'est ça, casse toi pouffiasse !




Et enfin arriva une rescapée. Elle se nommait Karine Charbonnier, et dirigeait Beck-Crespel, une entreprise de boulons maousses et inoxydables pour les raffineries et les centrales nucléaires à Armentières (Nord). Elle arrivait tout droit de l'enfer des patrons, avec ses syndicats "qui datent de la deuxième guerre mondiale", la loi sur la pénibilité, la loi Hamon, les intermittents, la CMU, les charges, l'insécurité juridique, tout un terrifiant cortège de calamités. Comment ne pas l'admirer ? Et héroïque, avec ça ! Si j'installais mes usines en Angleterre ou en Allemagne, soupira à François Hollande la porte-parole des "Français qui veulent réformer les choses", (sans préciser que certaines de ses usines sont déjà en Angleterre et en Allemagne) "l'économie annnuelle pour l'entreprise serait de trois millions d'euros, c'est colossal". Et tout le monde est dans le même bateau : "les Français qui déménageraient avec moi auraient un gain significatif de salaire net".

Ah, ce n'était pas Gattaz. C'était la même partition, mais quelle interprète ! On l'avait choisie blonde aux yeux bleus, léonine, implacable, imparable. Hollande la connaissait-il ? Savait-il par exemple que son mari, Hugues Charbonnier, co-dirigeant de l'entreprise, dont elle a hérité de son père, avait déclaré à La voix du Nord en 2012 que la situation de Beck-Crespel, plus difficile qu'en Angleterre ou en Allemagne certes, "nous force à l'excellence, c'est une bonne stimulation", bien loin, donc, des pleurnicheries télévisées ?

Un instant, on rêva. On rêva que Hollande, perdu pour perdu, se redresse, et tienne à la dame (la seule du panel de TF1 qui n'ait pas indiqué ses revenus) ce langage : "mais Madame, qu'est-ce qui vous retient de partir ? Si vous souhaitez tant vous expatrier, avec vos cadres ou vos salariés, faites-le ! Et en Angleterre ou en Allemagne, bonne chance, de tout coeur, pour trouver des routes, des trains, des écoles, des collèges, des grandes écoles, des hôpitaux, des crêches, des retraites, des assurances chômage, des théâtres, des concerts, des opéras, des festivals, d'aussi bonne qualité, et aussi accessibles qu'en France". Mais non. Il quêta le satisfecit sur les efforts de compétitivité déjà accomplis, l'obtint, et se laissa décerner un "en progrès, mais à confirmer". Et on se quitta bons amis, entre anciens de HEC.

Il parait que les internautes sont tombés sous le charme de Karine Charbonnier (dont c'est la fête aujourd'hui), moi j'ai plutôt envie de lui mettre mon pied au cul pour voir si elle vole jusqu'en Angleterre mais bon...


Suicide devant le poste


«Tout cela me fait rire. Que le parti socialiste s’occupe des affaires du pays. Qu’on en vienne à demander une sanction contre un entraîneur alors qu’il existe d’autres problèmes en France, je trouve ça très triste»

Mon ami libertarien, mais pas trop, Skandal en vient dans un de ces derniers billets à citer un éboueur supporter de football pour critiquer le gouvernement, il parle même d'inquisition dans son titre, vous vous rendez compte? L'in-qui-si-tion dis donc! Le truc de la Manif pour tous pour régler le compte des homosexuels.
Si quelqu'un de sympathique et de pas trop individualiste comme un réac le connait personnellement, il est prié d'essayer de le joindre au téléphone pour vérifier s'il ne s'est pas pendu par les couilles devant la télévision hier soir.  

mercredi 5 novembre 2014

Cash dans les fouilles



Hier soir j'ai regardé l'excellente émission Cash Investigation dont le sujet était de nous dévoiler tout les secrets inavouables de nos téléphones portables, je n'ai pas été déçu ni surpris par ce que j'ai vu parce que je savais que les grands fabricants de smartphones se torchaient régulièrement avec l'éthique, je voulais juste voir de quelle manière ils s'y prenaient. Donc, les grands groupes fabriquent bien leurs marchandises dans des usines chinoises qui embauchent des enfants et font tous extraire la matière première dans une mine dangereuse de la misère du monde et bien sûr sans sécurité. Comme pour tous les puissants lobbys, on y apprend que les secrets de fabrication, en l’occurrence la main d'oeuvre des enfants, sous-prétexte de confidentialité, est bien gardé, l'omerta est de rigueur, les comptes trafiqués sont courant et les représailles pour ceux qui osent raconter les conditions de travail peuvent être très sévère.
On y apprend aussi que quasiment tous les fabricants, low-cost ou pas, font fabriquer leurs éléments dans la même usine, que la matière première vient donc de la même source, que tout est externaliser et qu'ils ne font donc rien eux-même. Même si on le savait déjà, on ne connaissait pas tous les détails et l'ampleur du scandale.
Cerise sur le makdo, comme tous ces téléphones sont fabriqués au même endroit, on s'aperçoit qu'une marque comme Apple ou un groupe comme Samsung s'en mettent plein les fouilles avec des marges énormes en vendant leurs gadgets au prix de l'arnaque pour les gogos.
Enfin, la réaction des patrons ou des responsables de certains de ces groupes devant les questions et les preuves embarrassantes d'Elise Lucet donnent envie de sortir la machine à baffes.
Pour finir, ces entreprises, toutes complices, aux porte-feuilles bien garnis, qui engraissent tous les ans leurs actionnaires sans scrupules et qui épatent tous les neuneus geeks pendant les keynotes arrosés de boissons à bulles, ne représentent que l'idéal cauchemardesque ultra-libéral, avec tout ce qui est détestable dans le travail et qui pue dans le business. 


À l'UMP, tous des cons



Ce n'est pas moi qui le dit mais le comique troupier de l'UMP Nicolas Sarkozy. C'est d'ailleurs le nom de son dernier spectacle, en tournée dans toute la France qui se lève tard pour regarder bosser les autres. 

Avec dans les meilleurs moments, ses belles paroles sur la graine de caca que j'adore parce que je suis un peu sadique, Xavier Bertrand:

"Ce bon à rien, ce petit assureur."
"C'est un médiocre, ce n'est pas la reconnaissance qui l'étouffe."
"Lui, ce sera pieds nus, avec des plaies ouvertes, dans les mines de sel."

Et dans le rare moment de vérité et de lucidité qu'il a eu dans sa vie:

"En 2017, ce sera Hollande. Ceux qui pensent qu'un autre a sa chance n'ont rien compris au fonctionnement des institutions."

Attention à ceux qui voudrait "Mr Bismuth" pour une animation privée, les tarifs sont assez élevés, entre 100.000 et 150.000 euros la prestation.

A lire ici.

mardi 4 novembre 2014

Le petit filou calculateur



Pierre Gattaz tape du poing sur la table et critique le gouvernement et cela fait plus de deux ans que ça dure, il nous rabâche en long et en large ses propositions pour mener la France vers la lumière et ses amis du CAC40 vers les plus beaux salons à putes de Davos, il nous promet 1 millions d'emploi quand il passe son temps à réclamer des milliards d'euros, il fustige, il pleurniche, il se plaint, il arsouille et il est finalement un sacré calculateur parce que son petit manège de sadique, mine de rien, fonctionne plutôt bien jusque là.
"Les chefs d'entreprise sont étranglés, asphyxiés", maintenant Pierre Gattaz l'assure, "les chefs d'entreprise sont à cran" et pendant ce temps là le gouvernement donne l'impression de l'écouter (mais pas que) ou du moins de le ménager. En attendant il se fout à poil et cours le chibre bien dur à la main en demandant la sortie de la France de la convention 158 de l'Organisation internationale du travail qui interdit de licencier un salarié sans motif. 
Voilà, après le Smic au rabais nous ne sommes plus loin du travail gratuit. Arbeit macht Frei va devenir la nouvelle devise du Medef, ça tombe bien, il parait qu'en Allemagne le gagnant-gagnant c'est mieux.
Je me demande ce qu'on va prendre quand la droite sera au pouvoir en 2017...

lundi 3 novembre 2014

Souvenir de Margerie



Tiens, j'ai eu une pensée pour Christophe de Margerie samedi soir en faisant mon plein chez Total Access, sans doute l'odeur dégueulasse ou la flaque de gazoil qui pourrie les semelles de chaussures laissée par un automobiliste avant que j'arrive. C'était vraiment quelqu'un de bien quand on y pense, la preuve avec tous ces éloges larmoyants lus et entendus de la part des politiques de tout bord (presque). Un grand patron sans aucun doute, presque un saint homme, on oublierait presque ses faits d'armes du gars qui en avait rien à foutre de l'éthique, de ses salariés et de l'écologie. 

Christophe de Margerie, je n'ai pas le plaisir de vous connaître. En tant que PDG de Total, vous évoluez dans un milieu, le pétrole, qui n'est pas le mien. Mais vous n'en influencez pas moins ma vie de tous les jours et celle de millions de gens en France et dans le monde. Vous polluez les rues des villes où je respire, vous empoisonnez les côtes de l'Atlantique où j'aime vagabonder. Vous soutenez des régimes, en Birmanie ou en République du Congo, que je combats. Bref, nos chemins se croisent mais pas pour le meilleur.
Alors qu'une scandaleuse décision de la Cour de cassation pourrait annuler votre condamnation, les habitants des côtes de Bretagne et de Vendée sont encore sous le choc provoqué par la marée noire de l'Erika le 12 décembre 1999 : des dizaines de milliers d'oiseaux mazoutés, des plages souillées, le tourisme décrédibilisé, des milliards de dégâts. Elle laisse une population encore traumatisée par ce qu'elle considère, à juste titre, comme une agression contre son territoire et son identité. L'Erika n'est pas un accident. De l'affréteur au donneur d'ordres, de l'armateur au bureau de recrutement, tous sont responsables et coupables... Y compris vous. La moitié de la flotte internationale, tous transports confondus, navigue sous pavillon de complaisance du Panama, de Malte, des Bahamas, du Liberia ou de Chypre.

C'est la chaîne de la souffrance humaine où des marins venant de pays surexploités sont asservis dans des bateaux rouillés qui vont dégazer et s'échouer sur nos côtes. Ces crimes ne vous empêchent pas, bien au contraire, de continuer à vous enrichir. Les Français savent que Total affiche chaque année les plus gros profits jamais réalisés par une entreprise française. Le bénéfice atteint, pour 2011, plus de 12 milliards d'euros.

Dans le même temps, Total payera seulement 300 millions d'euros d'impôts sur les sociétés en France, soit à peine 2,4 % de ses bénéfices ! En 2011, le groupe n'avait pas payé d'impôts sur les sociétés, car ses activités françaises étaient "déficitaires" ! Pourtant, vous n'hésitez pas à licencier vos salariés sacrifiés comme à la raffinerie de Dunkerque ou à vous dégager de vos responsabilités dans des accidents industriels, comme celui d'AZF à Toulouse en 2001.

Les prix flambent, les profits aussi, mais les peuples trinquent. Mais vous vous obstinez à continuer dans cette voie sans issue jusqu'à la dernière goutte de pétrole. Aujourd'hui vous n'arrivez pas à stopper la fuite de gaz sur la plate-forme Elgin, en mer du Nord. Au Canada, mais aussi au Venezuela et à Madagascar, Total investit dans la manière la plus chère et la plus sale de produire du pétrole : les sables bitumineux. Au Canada, l'exploitation des sables bitumineux a déjà détruit 3 000 km² de forêts.

Mais vous n'êtes pas seulement redevable de comptes sur vos crimes environnementaux. Vous êtes poursuivi pour complicité d'abus de biens sociaux, corruption et complicité et recel de trafic d'influence, pour corruption d'agents publics étrangers en Irak, en Iran ou au Cameroun. La première entreprise de France est devenue une arme de corruption massive. La corruption est intrinsèque à l'exploitation du pétrole depuis la naissance de cette industrie.

Pratiques douteuses

Les commissions occultes, les pots-de-vin au grand jour, le financement politique sont des spécialités qui ont permis de structurer une industrie qui repose sur le pillage des matières premières et les échanges inégaux avec des Etats du Sud. Au lieu d'investir dans la recherche des énergies renouvelables, vous avez gaspillé votre temps et votre énergie à garder et à conquérir des parts de marché et des zones de forage partout dans le monde, au mépris de la vie des peuples concernés. Je m'intéresse à Total depuis longtemps. Dans une autre vie, le procès de Roland Dumas et d'Alfred Sirven m'avait instruite sur les pratiques du groupe pétrolier Elf, qui a été absorbé depuis par votre groupe.

Face à vos pratiques douteuses, noires comme la couleur de votre pétrole, nous devons en finir avec l'impunité des entreprises de criminels en col blanc. Il faut en France créer un pôle environnemental au sein de la justice, chargé de regrouper l'ensemble des affaires concernant les entreprises qui commettent des délits et des crimes écologiques. Nous devons aussi créer une organisation mondiale de l'environnement, dotée d'un pouvoir de sanction, et instaurer, au sein de la Cour pénale internationale, une section jugeant les crimes écologiques pour réprimer le type de délinquance dont vous vous rendez coupable.

Vous ne pouvez continuer à bénéficier de l'impunité totale. Le seul principe que vous appliquez dans la réalité, c'est le principe de complaisance qui consiste à masquer sa responsabilité derrière une irresponsabilité fabriquée de toutes pièces et garantie par l'Etat. Je vous oppose les principes de responsabilité et de précaution. Un mot nous sépare : l'éthique. Mais ce seul mot crée un fossé entre votre monde, celui d'un Madoff planétaire de l'environnement, et le mien.

dimanche 2 novembre 2014

[Pin-Up] Katty DeLux


Si la missourienne et très sexy Katty DeLux ne vous laisse pas indifférent, je vous conseille d'aller visiter son joli site ici :)

Photo: Vixen
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons