vendredi 21 août 2015

2001, mon odyssée de l'espace



Il était temps, 46 ans après sa bruyante sortie j'ai pu enfin voir au cinéma 2001: L'Odyssée de l'espace, chef d’œuvre de Stanley Kubrik. UGC se mettant à programmer des vieux films de temps en temps je n'ai pas hésité à saisir l'occasion. C'était, pour l'occasion, la première fois que j'allais au cinéma seul, moi qui d'habitude aime savourer un bon film accompagné.
Ce film a énormément fait parler de lui dès sa sortie avec toutes sortes de critiques (plutôt mauvaises au début d'ailleurs) de journalistes et il est, aujourd'hui encore, source d'inspiration de nombreux réalisateurs de films de science-fiction pour sa prouesse technique. Il faut dire que Stanley Kubrick avait mis la barre très haute à fin des années 60, juste avant que l'homme marche sur la lune, pour la réalisation des effets spéciaux et le réalisme des scènes dans l'espace. George Lucas lui-même, qui avait déjà Star Wars en tête, avait certainement revu ses premiers crobards après avoir vu le film.
Je n'ai évidement pas été déçu par le film, que je connaissais déjà mais à l'époque vu en K7 vidéo. J'aurais pu être déçu comme beaucoup de film qu'on revoit des années plus tard mais finalement la magie était toujours là. Étant un grand admirateur des œuvres littéraires d'Arthur C. Clarke, au point de lire, justement, l'aventure de 2001 (et ses suites) tous les dix ans environ, je ne pouvais qu'être excité comme un gamin d'être dans cette salle. Si la magie du film était toujours là avec ces décors grandioses dans l'espace, sa bande son décalée et l'ambiance générale à la fois très zen et inquiétante, je suis resté cependant sur ma faim quand est arrivé le générique de fin mais je crois que j'ai fait semblant de ne pas savoir en fait. Le bon quart d'heure d'images psychédéliques style Iron Butterfly mais sans la musique et au son criard et inquiétant juste avant le final que personne ne comprend n'arrange pas les choses, c'était voulu par Stanley Kubrik. Celui qui ne connaissait pas le film pouvait avoir le sentiment d'un gros foutage de gueule que je peux comprendre. Je ne ferais pas la critique du film moi-même, je connais des spécialistes en SF comme Guillaume qui s'en chargent très bien, mais dans tout les cas, ce film n'a jamais laissé personne indifférent même un demi-siècle après sa sortie et hier soir on pouvait le sentir.
Mais il n'y avait quasiment que des cinéphiles acquis à la cause et respectueux dans la salle, c'était très bien comme ça puisque contrairement aux séances habituelles, il n'y avait pas le bruit insupportable causé par des gens qui se mettent à  bouffer des conneries à coté de vous. C'était même impressionnant de silence parfois comme pendant la sortie de David Bowman dans l'espace, on aurait pu entendre une mouche voler.
Je suis resté scotché et un peu engourdi sur mon fauteuil à la fin, certainement dû au fait que j'avais assisté à la séance de Vice Versa juste avant avec les enfants,  mais j'étais heureux d'avoir vu LE film culte au cinéma.

4 commentaires :

  1. Ha oui, un superbe film ! Je le revisionne de temps en temps, grand moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, par contre après l'avoir vu au cinéma je ne pense pas le revoir en vidéo avant un bout de temps.

      Supprimer
  2. Excellent souvenir d'adolescence , je craignais que ce chef d'œuvre ait mal vieilli...tant mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a quand même vieilli, les vêtements à la mode dans les années 60 trahissent l'âge du film :)

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons