mardi 15 septembre 2015

La gueule de la culture


Robert Ménard était l'invité du Grand Journal ce mardi mais je ne l'ai pas écouté justifier sa politique,  j'étais en train de bricoler et le son était coupé. De ma place je l'imaginais probable futur ministre de Marine Le Pen, dans un ministère tout nouveau, du genre chargé de surveiller les frontières avec des blindés ou de l'organisation du travail obligatoire et des constructions d'autoroute à la pelle. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à ça, peut-être après avoir lu cette semaine le souhait de Marine Le Pen de nommer  Eric Zemmour au ministère de la culture, la culture de choisir les livres autorisés en vente. Ou alors à cause de leur sale gueule à tous les deux.
Ces deux là ont vraiment une sale gueule, ils sont gris comme le blockhaus d'Eperlecques et ne respirent pas ni la santé ni la joie de vivre. Rien qu'à les imaginer dans un gouvernement je vais droit vers la déprime, je serais même prêt à demander l'asile politique en Suisse si cela arrivait.
Marine Le Pen a beau préciser que le jour où elle arrivera au pouvoir les gens seront surpris par la qualité de ceux qui l’entoureront, rien qu'avec ces deux spécimens je n'ai pas envie de connaître le reste. Eric Zemmour à la culture, c'est un coup à faire retourner Jack Lang et son verre de champagne dans sa tombe s'il n'était pas encore vivant.

5 commentaires :

  1. pauvre France
    si ça devait arriver, vu mon âge je n'aurais pas à la subir longtemps , heureusement

    RépondreSupprimer
  2. A propos de Menard, c'est marrant mais personne ne s'est demandé si les "réfugiés" qu'il tente d’expulser dans la vidéo avaient un bail en bon et du forme ou s'ils squattaient illégalement l'appartement...

    Dans un cas ils ont parfaitement le droit d'être ou ils sont, dans l'autre ils sont dans l'illégalité et doivent dégager de cet appartement.

    Pour le reste, je reconnais à Menard une chose : il sait parfaitement utiliser les médias pour faire sa provocation et sa propagande et les médias, comme des imbéciles se ruent sur lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Ménard, né à Oran, est aussi un réfugié qui est arrivé en métropole en 1962, lors de l'indépendance de l'Algérie...Après avoir été anarchiste, trotskyste, adhérant à la Ligue Communiste Révolutionnaire, adhérent au PS, il a créé en 1985 l'association "Reporters sans Frontières"...Lui qui veut mettre maintenant des frontières aux portes de "sa" ville..!.Est-ce qu'il se crache dans la gueule tous les matins en se regardant dans la glace ?

      Supprimer
    2. Petite différence... Il est né français.... Quand il a quitté l'Algérie il n'était donc pas réfugié, ni migrant mais simplement un français qui change de ville.

      Ceci dit, cela ne m’intéresse pas du tout, je me contrefous des opérations de communications minables de Menard ou de n'importe qui d'autre (DSK au KB, Hollande à Vezoul etc...).

      Je constate juste que personne ne se pose la question de savoir si les "réfugiés" avaient le droit d'être dans cet appartement ou pas...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons