mardi 29 septembre 2015

Plus jamais ça

 
Francis Lalanne, démoulant une chanson dans la douleur.



Cher Francis Lalanne, et à tous les casse-couilles chantants, les funambules du ridicule. 

Depuis quelques jours, tu es toi aussi un réfugié. Réfugié dans le silence, dans la colère, dans ton culte de toi-même, baladin incompris, protest-singer humilié, Bob Dylalanne lynché en place numérique, car les “ronds de cuir” ont encore frappé. En cause, le clip pourtant fort émouvant illustrant ta chanson, Ouvrir son cœur, qui avait pour objet d’alerter le monde, l’univers aussi sans doute, face au drame des migrants.

Ce clip, que tu as fini par retirer car certains clients devenaient aveugles, tu l’as pourtant fait avec ton cœur, ouvert comme il se doit. Et peut-être avec l’aide d’un migrant recruté au cul d’un cargo, qui découvrait dans un semi-coma psychédélique ton existence et celle des logiciels de trucage vidéo des années 80.
[...]

La suite ici et si vous n'êtes pas abonné, démerdez-vous et allez le lire en douce dans un tabac-presse comme j'ai fait.

Christophe Conte, des Inrocks, est encore trop gentil finalement, je propose un parachutage de Francis Lalanne sur Mars pour ne plus voir de clip vidéo aussi indécent et ne plus entendre de chanson aussi niaise. Et tant pis si cela fait venir en masse des migrants de Mars.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons