lundi 5 octobre 2015

Tomber la chemise



Le DRH, Xavier Broseta, qui présentait le plan B  décidé par la filiale d'Air France-KLM à la suite de l'échec des négociations avec les syndicats, s'est enfui de la salle de réunion au siège d'Air France à Roissy, torse nu après s'être fait arracher sa chemise. Les salariés mécontents ne sont pas les plus à plaindre et il y a plus précaire que leur situation mais le climat actuel et la dérive ultra-libérale font que de plus en plus de salariés risquent de sombrer dans l'excès; Le travailler plus pour gagner moins (ou éventuellement vous prenez la porte) ne sera jamais un succès populaire chez les électeurs, Alain Juppé ou François Fillon devraient y réfléchir avant de nous pondre des programmes économiques favorables aux copains du CAC40.
Néanmoins nous pouvons féliciter ce brave DRH qui n'a pas un métier facile, il a plus que tombé la chemise pour mener sa négociation patronale.
La prochaine fois c'est sans doute le goudron et les plumes.

14 commentaires :

  1. 2900 suppressions de postes : 1700 du personnel au sol, 900 hôtesses et stewards, 300 pilotes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et à droite ils se soucient de l'image que cela donne aux investisseurs.

      Supprimer
  2. "La prochaine fois c'est sans doute le goudron et les plumes." Et ça restera gentil : j'ai quelques souvenirs historiques où y'a eu des morts... (Notamment en Amérique latine jusqu'à la seconde guerre mondiale.) Alors faut pas qu'ils couinent trop fort. ;o)

    RépondreSupprimer
  3. En attendant, les autres compagnies font mieux et moins chère qu'Air France...

    Ca risque de finir comme la SNCM... Les syndicats auront tout gagné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais bien que tout n'est pas au mieux dans la compagnie mais est-ce une solution que de courir constamment après le low-cost? C'est toujours vers le bas, à force on se casse vraiment la gueule.

      Supprimer
    2. Qui parle de Low-Cost ? Il a été demandé aux pilotes, dans gens très bien payés et qui travaillent peu (leur salaire horaire est juste délirant) d'effectuer un vol de plus tous les deux mois (6 vols de plus par an)...

      Cela ne me semble pas insurmontable.

      Les pilotes transavia gagne à peine moins et travaille à peine plus que les pilotes "normaux". Le salaire de départ est même superieur !!!

      Tant pis pour eux....

      Supprimer
    3. Je ne défends particulièrement les pilotes d'Air France, c'était général. Pour en revenir aux pilotes, ils se sont assez fait remarquer en interne pour avoir gueuler contre la légère diminution des avantages (que tout le monde a) sur les prix des billets, c'est les seuls qui en profitent régulièrement puisque beaucoup habite en province.
      Quand je dis diminution ce n'est pas la mer à boire, c'est de l'autre d'un passage de 10 à 15% du prix d'un billet grand public. Visiblement la majorité des salariés commencent à en avoir assez des caprices de 6% des employés.

      Supprimer
  4. Tomber la chemise - Le nouveau clip DRH D'Air France :
    https://www.youtube.com/watch?v=tyXi8AVXJDI

    RépondreSupprimer
  5. 2900 suppressions d'emplois dont 1700 de personnels au sol...Et évidemment tous les commentaires du café du commerce vont fustiger les pilotes qui gagnent des "sommes astronomiques " et qui ne "travaillent pas 35 heures par semaine"...C'est ce que j'ai entendu ce soir..Quand je vais dans un avion, je n'ai pas d'anxiété particulière, car je fais confiance au pilote, qui je pense, doit posséder toutes les qualités requises pour m'amener à bon port...Je pense que pour ça, son salaire n'a rien à voir en effet avec les "illettrés" qui travaillent dans les abattoirs de volaille en Bretagne...
    Mais les 1700 personnes qui vont voir leur emploi disparaitre chez Air France, ce ne sont pas des pilotes...Ce sont des "agents d'escale", dont le salaire culmine à 2000 € en fin de carrière...Est-ce que c'est scandaleux, quand on sait que dans les filières low-coast le même boulot est rémunéré à 1400 € net au bout de 11 ans ?(http://droit-finances.commentcamarche.net/forum/affich-4015096-salaire-d-un-agent-d-escale-chez-air-france)
    Alors, ce qui s'est passé hier, je le comprends...Je le comprends car en tant que syndicaliste, quand je vois que le fameux "dialogue social" si cher à notre Président est bafoué dans toutes les entreprises, dans toutes les administrations de l'état, dans toutes les structures où les salariés sont présents, je comprends que les salariés n'en peuvent plus...Quand les syndicats sont mis hors la loi dans les entreprises, par un management de la peur qui interdit de fait la création d'un syndicat dans l'entreprise, quelle réaction peut avoir le salarié face à la violence qui lui est imposée par les concepts ultra libéraux qu'on lui impose comme étant la norme "acceptable" ?
    La violence répond à la violence, et nos "dirigeants" en sont entièrement responsables...Car si le 'dialogue social" n'existe plus, ce ne sont pas les syndicats qui pourront agir pour une régulation de la revendication...La boite de Pandorre est ouverte...Que chacun prenne ses responsabilités...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les syndicats étaient réellement représentatifs, qu'ils défendaient autres choses que les avantages et privilèges d'une minorité de corporations et surtout si leur financement était clair, limpide et démocratique, on aurait peut être un peu plus de considération pour eux.

      Malheureusement les syndicats français ressemblent plus à des mafias, financées par le racket, les détournements de fonds et le vol directement sur la fiche de paie des salariés.

      Il y a une littérature exhaustive à ce sujet et la récente condamnation de la CGT d'EDF n'est que la partie immergé de l'iceberg (http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/nouailhac-la-cgt-d-edf-lourdement-condamnee-21-10-2014-1874245_2428.php)

      Supprimer
    2. Je rappelle que la CGT a quand même réussi à mettre en faillite le CE d'Air France et à éviter celle du CE d'EDF de justesse...

      Supprimer
    3. Mon CE était géré par un syndicat de droite proche du patronat et il n'était pas mieux géré. Pire, au nom de l'égalité, les gros salaires étaient mieux subventionné pour partir en vacances à l'autre bout du monde.

      Supprimer
    4. "si leur financement était clair, limpide et démocratique, on aurait peut être un peu plus de considération pour eux"...Il suffit d'aller chercher à la bonne place...La loi du 20 août 2008 a soumis les organisations syndicales et professionnelles à des obligation d’établissement, d’approbation, de certification et de publication de leurs comptes (art. L. 2135-1 à L.2335-6) dans le cadre des nouveaux critères de représentativité au titre de la transparence financière...Tous ces comptes sont publiés au journal officiel avec tous les saints sacrements imposés par la loi...http://www.journal-officiel.gouv.fr/comptes-syndicats/index.php?action=derniersAvis
      Avant de cracher sa haine, il faut quand même savoir de quoi on parle, surtout que je n'ai pas cité la CGT dans ma réponse...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons