vendredi 8 janvier 2016

Charlie Hebdo n'est pas Johnny


Le rockeur à deux balles Johnny Smet, approché par la mairie de Paris, a accepté d'interpréter "Un dimanche de janvier" lors de la cérémonie de commémorations des attentats contre Charlie Hebdo, on peut vraiment se demander si les responsables qui ont eu cette idée lumineuse n'ont pas un peu le cerveau ramolli par la drogue.
Cabu et Charb  ne pouvait pas saquer Johnny Hallyday, ceux qui lisaient régulièrement Charlie Hebdo avant les attentats le savent et doivent au mieux en rire, au pire penser qu'à la mairie de Paris, les bobos (ou hipsters têtes à claques) conseillers proches d'Anne Hidalgo sont complètement débiles. 
L'esprit Charlie c'est bien mais ça ne devrait pas être autorisé à tout le monde, on oubliera aussi le fait qu'il valait mieux éviter d'inviter un exilé fiscal notoire pour pousser la chansonnette pendant des cérémonies officielles.

2 commentaires :

  1. "on peut vraiment se demander si les responsables qui ont eu cette idée lumineuse n'ont pas un peu le cerveau ramolli par la drogue."

    Je m’étonne que vous vous posiez la question...

    RépondreSupprimer
  2. Ils avaient promis de trouver pire que Nolwenn Leroy en hommage aux morts du concert des Eagles Of Death Metal, ils ont réussi.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons