mercredi 13 janvier 2016

Cologne, sexe et comportement



Après les terribles événements survenus la nuit de la Saint Sylvestre à proximité de la gare de Cologne, la maire de la ville, Henriette Reker, a demandé aux femmes d’adopter des règles de comportement pour éviter les agressions, une demande plutôt hallucinante de la part d'une femme européenne en Europe qui, visiblement, ne connaissait pas l'histoire de  Natasha Smith journaliste britannique violée un soir d'élection place Tahrir au Caire.

Je n'aurais pas dit mieux que Céline Pina, diplômée de sciences politiques et spécialiste des questions touchant à la laïcité, à l'égalité, au droit des femmes.

Face à des agressions en serie commises la nuit du 31 décembre à Cologne, la maire n'a pour seule proposition que de proposer un "code de conduite" aux femmes. La version allemande du : "vous l'avez bien cherché..."
L'idéologie islamiste commence à infuser les têtes européennes, entraînant le recul des droits des femmes, la montée de l'autocensure et des pressions sur nos comportements.
En Allemagne, comme en France, au lieu de jouer leur rôle, les politiques montrent que pour eux, les droits des femmes sont une variable d'ajustement... Si 90 femmes se sont faites agressées le même soir, le même jour, dans la même ville, par la même bande, ce sont donc elles qui doivent forcément y être pour quelque chose! Cela se passe en Europe, ici et maintenant...
Enfin, alors que les témoignages de plus de 90 femmes agressées font toutes références à des bandes de jeunes d'origine maghrébine, les autorités allemandes répètent en boucle que ce ne sont pas des réfugiés, alors même qu'elles n'ont pas encore identifié les agresseurs et que Cologne accueille un nombre important de réfugiés.
Le risque est de provoquer ce que l'on veut éviter : le déni alimente l'idée que les politiques veulent exonérer, au mépris de toute réalité, les membres d'une communauté parce qu'ils ne veulent pas perdre la face, choisissant pour cela d'exposer tout le reste de la population. Le fait de le faire avant toute enquête accrédite dans l'esprit des habitants, l'idée que leurs représentants ont perdu tout bon sens et fait monter la colère. Il donne l'impression de représentants qui se moquent du réel au nom de représentations idéologiques. Cela fait craindre l'acceptation de comportement indignes pour ne pas déjuger des choix politiques qui vont finir par être vus comme irresponsables. Cela expose à terme tous les réfugiés, s'il s'avère qu'une bande de voyous parmi eux a commis ces exactions...
Un peu de bon sens ne nuirait pas. Il serait préférable de condamner explicitement ces exactions pour ce qu'elles sont. D'indiquer que leurs auteurs, une fois identifiés seront sévèrement punis, qui qu'ils soient (les expulser s'ils sont réfugiés, les condamner lourdement s'ils sont ressortissants allemands) et arrêter les discours stupides d'élus pas au niveau qui finissent par obtenir l'effet inverse de celui qu'ils recherchent...
On ne protégera les réfugiés qu'en acceptant qu'il puisse y avoir, chez eux comme chez nous, leur lot de voyous et de tordus. Nul n'y échappe et le malheur ne nous transforme pas automatiquement en innocent et en saint.

4 commentaires :

  1. Souvenons-nous aussi des attaques de femmes à Hassi Messaoud. La réalité est que parmi les réfugiés, il y a une masse de "réfugiés" hommes seuls, comme on les voyait ces jours derniers sous des tentes Place de la République, avec des pancartes revendicatrices ... Ceux-là qui sont-ils ? Ils ont laissé leurs femmes, leurs enfants, leurs parents sous les bombes ? ...Et les pancartes, c'est une manière de demander de l'aide ? ... Je pense qu'elle est là la "variable" de déstabilisation des démocraties que nous avait promis PUTIN ! ...La dénoncer c'est se faire la cible de son armée de "trolls" : des salles entières de types derrière un ordinateur constituent son armée de sa guerre médiatique. Certains la nient comme d'autres nient les microbes invisibles à l'oeil nu ! ...
    Donc, parmi ces "réfugiés" il y a une masse d'hommes parmi lesquels ceux qui ont agi à Cologne de manière concertée ... comme il y a 10 ans le "FIS" agissait à Hassi Messaoud et ailleurs...partout où on ne l'a pas su !

    RépondreSupprimer
  2. En Norvège,ils arrivent direct de Russie, en vélo ! ...
    http://www.theguardian.com/world/2016/jan/14/norway-tells-refugees-bikes-russia-bicycle-immigration-storskog?CMP=share_btn_tw

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons