jeudi 4 février 2016

Sarkozy, à un jour près


Pauvre (on va finir par avoir un peu de compassion) Nicolas Sarkozy qui se sent depuis peu une obligation  morale à l’égard de nos agriculteurs français, ces mal aimés. En pleine bourre de démagogie après écouté une agricultrice en manque de subvention "En France on produit bien, on produit beau, on produit bon, on respecte l'environnement… mais ce n'est plus possible", Nicolas Sarkozy s'avance et promet n'importe quoi en campagne des primaires.
"Nous avons, estime-t-il, une obligation morale à l'égard de nos agriculteurs car ce qui est en cause ce n'est, ni plus ni moins, que l'abandon d'une identité française et de la première filière industrielle française"
Identité française, gentil paysan, industrie française=emploi, tout y est dans son épandage populiste mais un jour après l'émission Cash Investigation sur l’agriculture qui tue, Nicolas est une nouvelle fois à coté de la plaque.
Remarquez que le jour où le président de Les Républicains sera au bon endroit au bon moment dans sa vie il sera en train de pourrir derrière des barreaux. 

4 commentaires :

  1. Pas faux... Notons que sur ce sujet, Le Foll est tout aussi pathétique...

    "En France on produit bien, on produit beau, on produit bon, on respecte l'environnement… mais ce n'est plus possible"

    Ce n'est pas tout à fait vrai... Les éleveurs de porcs Breton font du bas de gamme (merci la FNSEA...) et polluent énormément les rivières et les nappes phréatique.
    Les agriculteurs millionnaires de la Beauce (ceux qui touchent le plus de subventions et roulent en 4x4 Mercedes) consomment moult pesticides et des millions de litre d'eaux par an... Ce n'est pas très écologique tout ça...

    Le problème des agriculteurs est le même que celui des entreprises : trop de charges, trop d'impôts et trop de complexité administrative.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi "trop de charges".."trop d'impôts"...? Trop d'impôts pour les agriculteurs ...? Il ne faut quand même pas se foutre de la gueule du monde...Le régime fiscal des agriculteurs est le plus "soft" qui existe dans le Code Général des Impôts (cf http://www.impots.gouv.fr/portal/dgi/public/professionnels.impot?espId=2&impot=BA&pageId=prof_ba&sfid=50)...En Bretagne, quand on parle des impôts payés par les agriculteurs tout le monde rigole...Et je peux confirmer pour avoir été pendant 40 ans contrôleur des impôts...Quand je vois les meneurs des manifs dans le département, heureusement que je suis tenu au droit de réserve même en retraie, car je suis passible de poursuites judiciaires si j'ouvrais ma gueule..

      Supprimer
    2. trop de charges oui ! C'est le principale problème de la France avec la complexité administrative.

      Et je parle du paysan "de base" pas du millionnaire de la Beauce.

      Je vais même aller plus loin : le mieux que l'on pourrait faire pour les exploitants/agriculteurs/éleveurs ce serait de supprimer la PACS et toutes les subventions.

      Je prends pour exemple ce qui a été fait en Nouvelle-Zélande. Ca marche beaucoup mieux pour tout le monde.

      N'oublions pas quand même que la grande distribution est également très largement en cause en faisant croire que les prix peuvent baisser indéfiniment et qu'on peut avoir de la qualité pas chère.

      Supprimer
  2. Sarko va épandre son lisier sur la France jusqu'à mai 2017 ! Au secours !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons