mardi 5 avril 2016

Uber, le boulot presque gratuit




Très bon article sur l'arrivée récente à Toulouse d'un des leaders de la livraison de bouffe à vélo, les jean-kévin à la dégaine de hipster clodo sont heureux, ils vont pouvoir associer leur passion du fixie avec de la (maigre) rémunération. Des droits ils n'en ont pas beaucoup mais ces couillons se sentent libres et sont jouasses quand ils ont gagné de quoi s'acheter une nouvelle chambre à air.
On avait déjà des boloss exploités en scooters pour livrer des pizzas mais au moins ils livraient avec ceux de la boite, l'Uberbouffe à domicile ne se gêne même pas pour rappeler le code de la route et l'éclairage obligatoire aux jeunes volontaires à sacrifier, il est courant d'en voir rouler comme des cons dans Paris le soir tombé. 
Je n'ai évidemment rien contre le principe de la livraison à vélo, même si je pense que se faire livrer un plat (ou une pizza) est très con, mais comme à chaque fois, certains en profitent pour précariser un peu plus la jeunesse.
Uberisation de mes deux, une utopie libérale mais avec des vrais larbins jetables dans les premiers rôles. 

13 commentaires :

  1. C'est vrai que c'est complètement tous ces jeunes et tous ces étudiants qui plutôt que de ne rien faire ou de travailler au MacDo gagne un peu d'argent en livrant des plats...

    C'est quand même incroyable ce monde ou il existe des emplois parfaitement adaptés aux étudiants qui veulent vivre indépendamment de l'argent de papa et maman.

    Quand je pense que moi j'étais quand même bien mieux loti à travailler le weeek-end, parfois très tard, dans un restaurant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'il faut les occuper ces p'tits jeunes qui ne demandent qu'à travailler, c'est juste dommage qu'ils touchent encore un peu trop de sous alors qu'ils pourraient travailler gratos. D'un coté on ne va pas leur donner grand chose vu qu'ils n'ont déjà quasiment aucun droit, il ne faudrait pas exagérer non plus.
      Mais ils sont libre, le travail rend libre.

      Supprimer
    2. Je me demandais quand est ce qu'on allait arriver au point godwin...

      C'est fait. A partir delà il n'y a plus rien à dire.

      En plus vous êtes d'une mauvaise foi sans limite.

      C'est marrant vous savez, il existe des pays, bien plus démocratiques que le nôtre en plus, ou le code du travail est bien plus léger, ou les salariés ont moins de droits et ou pourtant ils sont plus heureux, gagnent plus et ou il y a moins de chômage...

      Je me demande comment ils font...

      Supprimer
    3. Je ne sais pas s'ils sont plus heureux ailleurs. Quand je pars visiter d'autres grandes métropoles je trouve ces villes extraordinaires. J'ai adoré Rome et pourtant y vivre n'est pas la panacée, New York est magique pourtant c'est l'enfer pour trouver un logement décent, etc.
      Le travail à l'étranger, c'est comme le tourisme, c'est bien en tant qu'expat à mon avis. Larbin à Londres n'est pas mieux que larbin à Paris.

      Supprimer
    4. La Suisse, le Danemark, la Finlande, la Suède, l'Autriche, Islande, Canada (http://www.linternaute.com/actualite/savoir/06/peuples-heureux/danemark.shtml)

      Que des enfers libéraux...

      Supprimer
  2. Et tous ces jeunes (souvent de banlieue) qui plutôt que pointer au chômage sont chauffeur VTC c'est vraiment de l'esclavage...

    La précarité du travail c'est vraiment dégueulasse, mieux vaut la précarité du chômage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La crise a bon dos, d'ailleurs ceux qui ont créé la crise s'engraissent tranquille au Panama. Il y a 5 millions de chômeurs, c'est pratique pour exploiter les gens dans le besoin.

      Supprimer
    2. Ceux qui ont créé la crise se sont aussi (surtout) ceux qui depuis 40 ans dépensent de l'argent qu'ils n'ont pas et prennent sans consentement toujours plus d'argent aux français.

      Supprimer
    3. Je propose de récupérer la fortune de tout ceux qui ont planqué leur magot, de rembourser les dettes et de repartir de zéro.
      Ça va emmerder les filous qui magouillent mais ça fera plaisir aux millions d'honnêtes gens. Et que ces filous ne se plaignent pas, on pourrait les pendre par les burnes.

      Supprimer
    4. Pourquoi pas... Sérieusement, je ne suis pas contre.

      Surtout que la cellule fiscale de Bercy a surtout été créée pour permettre aux politiques de rapatrier leur pognon...

      Et puis on en profitera réformer la fiscalité et la rendre juste et efficace c'est à dire avec une assiette large et un taux bas pour commencer.

      Supprimer


  3. La fin d'Uber avec la blockchain?
    http://blockchainfrance.net/2016/03/19/arcade-city-le-uber-killer-de-la-blockchain/

    Jean Zin: "Il est frappant qu'on n'arrive même pas à s'accorder sur des choses aussi communes que travail et revenu, jusqu'à s'imaginer qu'il n'y aurait là nul réel et seulement de l'idéologie plus ou moins arbitraire ! Il n'est pas inutile de revenir aux bases matérielles (sans tomber pour autant dans un simplisme trompeur), surtout lorsque les discussions s'égarent dans des subtilités où personne n'y comprend plus rien. http://jeanzin.fr/2015/12/23/travail-revenu/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chauffeur qui fixe son prix !! Je suis pour... Et ce sera peut être plus juste qu'Uber...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons