mercredi 30 mars 2016

Valeurs ponctuelles




Yves de Kerdrel est un âne, le rédacteur en chef de Valeurs actuelles qui a l'habitude de faire lire n'importe quelles conneries à ses lecteurs vient de démontrer comme un vrai con que ses sources d'informations sont parfois très légères. 
Mes amitiés aux pauvres abonnés de ce torchon libéral-conservateur qui sont persuadés d'apprendre chaque semaine des choses croustillantes sur cette "Socialie" qu'ils exècrent.

Un grand merci à Guy Birenbaum pour cette perle.

Mais c'est de la merde !



C'est avec tristesse que j'ai appris dès le réveil ce matin la mort de Jean-Pierre Coffe, humoriste épicurien et, je crois, spécialisé dans la bouffe en général et la cochonnaille en particulier. J'aurais, ce soir je pense, une grosse pensée émue pour lui quand j'irais faire mes deux-trois courses chez Leader Price dont il était le représentant médiatique alors qu'on aurait pu croire qu'il bossait chez un fabriquant de lunettes. Ses coups de gueule contre la bouffe de merde était connu et il était une véritable star chez les jolies caissières de l'enseigne discount et les spécialistes du rayon pâté en croûte.
Il n’empêche qu'il était quand même écouté et que si la malbouffe avait reculé, c'était un peu grâce à lui.
Si d'ailleurs une autre personnalité aussi grande gueule pouvait reprendre le flambeau mais contre les politiciens de merde ça nous éviterait d’apprendre que des trous du cul ex-secrétaire d'état qui ne savaient pas payer leurs impôts se livrent à des règlements de compte public contre un premier ministre qui avait, avec raison, viré les brebis galeuses du gouvernement.

lundi 28 mars 2016

[Pin-Up] Megan B


De la belle mécanique avec la bombasse texane Megan B !

Photo: Soliz 

samedi 26 mars 2016

Plessis Pépère



Le principal problème du vélo de route quand on n'est pas un professionnel c'est qu'il faut quand même sans cesse renouveler les trajets des balades en prévision de la prochaine fois sinon on risque de s'emmerder un peu. Déjà qu'on tourne en rond du pédalier du lieu de départ jusqu'à l'arrivée, généralement le même, autant changer un peu de la routine.
Ce matin c'était le grand nord-ouest en direction de Pacy-sur-Eure que je ne connaissais pas plus que ça à part le panneau que l'on peut apercevoir sur l'autoroute A13 mais généralement on ne s'y arrête jamais. J'ai vu Pacy-sur-Eure et on comprend pourquoi puisqu'à part la rue principale sympathique mais courte il n'y a rien à voir. Je suis donc reparti en passant par Saint-Aquilin-de-Pacy en direction d'Anet et là CAUCHEMAR, je suis passé à deux sabot de vache du Plessis-Hébert, célèbre repère d'un couple de radicaux réactionnaires à poils dans les oreilles.
Je n'ai pas traîné pour ne pas risquer ma vie et j'ai passé les 70 kilomètres du retour en regardant derrière moi au cas où.
Cela dit, l'ennemi m'aurait invité pour un apéro je n'aurais pas dit non, j'en aurais profité pour montrer mes belles fesses nues et tannées sous mon cuissard à la maîtresse de maison.


vendredi 25 mars 2016

Actualité explosive



Pas de montage sur cette capture d'écran de la page d'accueil de Bing news ce matin, le Républicain Donald Trump a bien sa place à coté de ses meilleurs ennemis islamistes: Les uns vomissent leur amour de la haine tandis que les autres dégueulent leur haine de l'amour.

Ces pourritures sont fait pour s'entendre.

En parlant de pourriture Républicaine, Nicolas Sarkozy, malgré le fait d'être mouillé dans plusieurs affaires pas très claires, se dit de nouveau serein sur l'issue de la procédure le visant pour trafic d'influence et corruption. Monsieur n'a absolument rien à se reprocher et se glorifie d'avoir eu plus de 80 heures d'interrogatoire à l'issue négative pour la justice. Un peu comme Al Capone finalement. Personnellement, je suis honnête et je n'ai jamais eu une seule minute d'interrogatoire, puisqu'il n'y avait aucune raison d'en avoir.

Ces deux spécimens Républicains ont un point commun, leurs militants sont en majorité tarés. Sarkozy et Trump sont dans tous les cas, sincères, honnêtes et inattaquables, le reste n'est que grand complot mondial pour les déstabiliser. 

mercredi 23 mars 2016

Onfray bien de lui demander



Je me demande comment Michel Onfray, en tant que philosophe super rebelle, s'accommode d'être en couverture de la presse la plus dominante et d'être l'invité de toutes les émissions les plus cul-cul mainstream. 
Je me demande comment Michel Onfray, en tant que super athée super islamophobe, s'accommode d'être cité dans les vidéo de l'Etat Islamique. 
Je me demande comment Michel Onfray, en tant que super philosophe "qui prend de la hauteur sur le monde" (c'est lui qui le dit), s'accommode des conneries et des grossièretés qu'il ose dire et écrire tout le temps et partout. 
Je me demande si Michel Onfray a conscience que sa posture de rebelle anti-système, anti-religion, libertin libertaire, remake de 68, correspond, non pas à une pensée novatrice, mais aux banalités les plus vulgaires et communes partagées aussi bien au bistrot du FN que dans les petits cercles mondains parisien. 
Être vraiment original, minoritaire et "rebelle" aujourd'hui, c'est être modéré et tenter de dire des choses complexes et fines tournées vers une action possible dans le réel. C'est tenter de dire des choses subtiles, à la hauteur des paradoxes de notre époque et dignes de la complexité que recèle chaque humain qui ressemble encore un peu à un homme...

Yann Kerninon, philosophe, cycliste, magicien et punk.

Michel Onfray a eu la décence de ne pas dire de connerie ces dernières heures, on le remercie.

mardi 22 mars 2016

On leur pisse à la raie



Je rêve un peu mais je pense qu'il faudrait peut-être arrêter la méthode douce avec Daesh. Je n'ai pas plus d'idées que les autres mais pendant la seconde guerre mondiale on a su stopper les hostilités japonaises avec une jolie bombe qui ne déplairait pas à ces crapules islamistes, ça serait l'occasion d'un envoi groupé dans leur foutu paradis d'enculés de merde.
Le problème est de pouvoir les regrouper dans un endroit désert, pas évident au niveau de la logistique. 

Evidemment, certains font encore dans l'amalgame alors que le moment est grave, ces basdufrontistes n'ont toujours rien compris ou le font volontairement pour provoquer, ça doit plaire à la miss Marine mais c'est puant.  Est-ce que je dis que tout les curés sont pédophiles même si on dit souvent aux enfants de Lyon "quand tu vas à la messe tu sers les fesses!", est-ce que je dis que la mise en examen pour corruption et trafic d’influence de Nicolas Sarkozy ressemble à celle d'un mafieux et qu'il s'en sort bien avec l'actualité par exemple?  

La période devrait nous unir mais je me demande si cette frange nazillonne de la population ne jouerait pas le jeu des saloperies de Daesh. Louis Farrakhan, en son temps, fricotait bien avec le Ku Klux Klan.

Je suis né à 15 bornes de la frontière et je ne compte plus les excellentes bières dégustées chez mes amis belges, je suis de tout cœur avec eux ce soir.

dimanche 20 mars 2016

[Pin-Up] Katt Wolfe



Vive le vélo avec Katt Wolfe, très belle écossaise de Glasgow !

Photo: Campurr

La vidéo qui met de bonne humeur


Ne cherchez pas, j'étais déjà de mauvaise humeur avant cette vidéo, l'abandon du 200 km d'hier pour cause d'assistance hospitalière m'a déjà un peu déçu mais c'était pour la bonne cause. Cette interview de Philippe Pascot que je ne connaissais pas chez radio beauf de Bourdin fait un peu le tour sur les réseaux sociaux et elle fait jaser, les citoyens en ont marre des politiques qui se croient au dessus des français et il ne faut plus s'étonner de rien même si, comme le chante Didier Super, dans le monde parfait des élus, il y en a des biens.

jeudi 17 mars 2016

Les nouveaux écolos


Ecoutez-les biens ces braves gens du très chic XVI ème arrondissement de Paris, entendez leur mécontentement de voir un centre d'hébergement de SDF sur leur territoire, sentez bien leur peur d'être solidaire pour la première fois, eux qui prient pourtant généreusement tous les dimanches matins contre la misère et qui se plaignent constamment de l'assistanat socialo-communiss envers les migrants alors qu'il y a assez de pauvres bien français de souche à s'occuper.
Mais bon, ils nous l'assurent, s'ils sont contre l'ouverture de ce centre de pouilleux c'est uniquement pour des raisons écologiques.

mercredi 16 mars 2016

Une minute de connerie intensive



L'agro-écologie selon Nicolas Sarkozy, le président des Républicains est le Franck Ribéry de la politique.

mardi 15 mars 2016

Les putes oui! Les clodos non!



"Les gens du 16e sont réputés rester le cul dans leur fauteuil, à regarder la télé et manger du caviar, mais il défendent leurs intérêts comme les autres."

Claude Goasguen n'a pas tout à fait tort, les vieilles biques à manteau de fourrure de son arrondissement, le plus huppé de Paris, ont parfaitement le droit de râler contre ce qu'elles méprisent et qu'elles ne connaissent même pas, d'ailleurs ils confondent SDF avec migrants ou zombies communistes. Mais bon, si la richesse ne se partage pas chez eux, on se doit de se partager la misère, histoire d'être solidaire un minimum. Il ne faudrait tout de même pas que cela soit toujours les mêmes qui prennent.
Et que les époux de ces vieilles biques ne s’inquiètent pas trop pour leur grosse Mercedes de narco-trafiquants, les SDF s'en foutent royalement, au pire ils iront s'amuser avec les putes et les travelos du bois de Boulogne.
Le 16e arrondissement ne compte que huit places en hébergement d'urgence sur un total de 9 700 dans la capitale et ça gueule à l'injustice, on aura tout vu chez les bourges de droite.

lundi 14 mars 2016

Gouvernement cauchemardesque



Mon ami lyonnais Romain Blachier a fait un billet potin sur les petites tensions dans la région lyonnaise, il semblerait que le cancérologue éradicateur de la maladie chômeur commence a faire des siennes en se mettant à dos ses propres collègues des Républicains mais je ne suis pas étonné de la part de ce guignol.
Par contre je me demandais ce que Marion Maréchal-Le Pen avait oublié dans son gouvernement de "rêve" qu'elle souhaite voir un jour puisque dans sa putain de liste de noms proposés  avec Ciotti, Guaino, Dupont-Aignan, de Villiers, Myard et Mariani il y avait déjà du lourd mais il manquait la pincée de poudre de merde pour assaisonner le plat indigeste, c'était Wauquiez bien sûr! Cette Marion est physiquement bien agréable mais comment une fille aussi jolie et aussi jeune peut sentir le moisi a ce point pour proposer un truc pareil, c'est un mystère. Et oublier Laurent Wauquiez dans son gouvernement de l'horreur c'est dommage.


Hauts de France



La région Nord-Pas-de-Calais-Picardie-Alcoolique-Sauce-Samouraï a un son futur nom depuis aujourd'hui et j'en suis ravi, je remercie d'avance Xavier Bertrand et les élus du conseil régional d'avoir bosser comme des dingues pour avoir trouver ce moyen mnémotechnique de mettre la carte de France dans le bon sens pour les touristes.
Je suis lillois de naissance et même si je suis parisien depuis l'âge de 3 ans, je garde de très bons souvenirs de mes visites en famille dans le Nord. Si je garde de nombreuses attaches familiales à Lille et dans la banlieue, c'est évidemment le département du Nord qui me parle et de toutes façons le lillois évite de s'aventurer dans le département voisin pour ne pas risquer sa vie ou celle de ses enfants, par contre j'ai toujours dit que le jour où la fin du monde arrivera, j'irais m'exiler dans le Pas-de-Calais pour gagner du temps puisque ce département a 20 ans de retard.
Trève de plaisanterie, je ne trouvais déjà pas le nom de l'ancienne région Nord-Pas-de-Calais terrible alors avec le regroupement avec la région des chasseurs et des sans-dents valait bien un nom plus simple et plus clair ne serait-ce que pour les touristes étrangers nombreux sur les belles plages de la région et les investisseurs qui pourraient mettre un peu plus de pognon dans le LOSC. Ces touristes qui ont d'ailleurs bien raison d'éviter les plages payantes de 2 mètres de large de la méditerranée pour aller faire trempette dans le bouillon de culture huilé qui sert de mer mais c'est un autre débat.
Alors bon, c'est vrai que le nouveau nom, pas plus con qu'un autre, ne fait pas l'unanimité, certains parlent même de perte d'identité mais il est difficile de faire plaisir à tout le monde. Pour l'instant Xavier Bertrand est prudent, le nom actuel sera gardé le temps qu'il faudra et il a raison pour une fois, ménageons un peu les sauvages du sud de la région.

dimanche 13 mars 2016

[Pin-Up] Kathryn Grayson



La pin-up très vintage de ce soir est l'actrice et chanteuse américaine Kathryn Grayson et si je l'ai choisi c'est plus pour le vélo que sa carrière au cinéma. Dans une semaine je vais tenter mon premier 200 km et j'espère bien le finir puisque je serais en bonne compagnie avec des gens qui me jetteront des cailloux si j'échoue lamentablement.
Si j'ai déjà dépassé plusieurs fois la distance de 100 km appelée Granfondo dans le jargon des Raymonds en moule-burnes, j'appréhende pas mal le truc car mes 106 km du jour qui venait après mes vacances d'alcooliques au Portugal ne m'ont pas vraiment rassurés même si j'ai évacué mes dernières gouttes de Cotes de Douro que j'avais encore dans les veines.
Kathryn Grayson n'a pas le profil habituel de la pin-up du dimanche soir mais elle fait du vélo, ou plutôt elle devait en faire, elle est morte en 2010 à l'âge de 88 ans.

samedi 12 mars 2016

Dr Strangelove Trump



A force de chercher la merde il commence à la trouver sur sa route mais je pense qu'il s'en fiche royalement. Donald Trump fait dans le pire du populisme et comme il ne propose rien, il provoque et il attaque, c'est le meilleur moyen de ne pas répondre aux questions qu'on pourrait lui poser.
Sauf qu'il commence à gêner ses collègues Républicains qui s'interrogent sur sa stratégie de campagne et envisagent le pire puisqu'il a des chances de finir à la maison blanche. 
On pourrait en rire avec sa gueule de con et sa moumoute mais il ne fait plus rire, Donald Trump est un fou dangereux de la pire espèce qui va avoir tous les pouvoirs, la troisième guerre mondiale va bientôt commencer.

jeudi 10 mars 2016

Le Parc c'était mieux avant

Suite à la belle victoire du Paris Saint Germain hier soir contre Chelsea j'ai fait le tour des médias français et surtout anglais histoire de me gausser. Pour ceux qui aiment le football d'un peu plus près que devant la télévision, une victoire contre des anglais a une saveur particulière. J'allais régulièrement voir les matchs du PSG avant l'arrivée du pognon du Qatar et de la sélection par l'argent et j'ai beaucoup pris de plaisir à voir jouer l'équipe, même quand elle était au fond du trou. Je dis ça maintenant parce que c'est un peu comme l'armée, on se souvient des bons moment. La victoire d'hier m'a fait plaisir parce que ce n'est pas souvent qu'une équipe française élimine un club anglais même si je me souviens très bien de la branlée qu'avait reçu Liverpool à la grande époque. 
La grande époque justement, celle où ça gueulait sa race au Parc des Princes et quand les adversaires rentraient sur le terrain avec la trouille, le douzième homme (debout, toujours) était vraiment dans les tribunes et ça comptait. Aujourd'hui le PSG fait partie des clubs les plus riches de la planète mais l'ambiance est naze, je ne regrette pas de ne plus y aller, c'est bien pour les résultats mais il parait qu'on se fait chier tellement c'est devenu feutré. Il ne manque plus que les mouchoirs blancs secoués par le public en cas de défaite pour ressembler  à l'ambiance du Camp Nou, c'est un peu triste.
C'est con mais Paris va peut-être enfin gagner la Ligue des Champions alors que j'ai rêvé d'assister à ça pendant des années.
A propos du titre salement réactionnaire du billet, les Cahiers du Football font le bilan intéressant de l'évolution de l'ambiance du Parc des Prince six ans après le ménage Leproux, à lire pour les nostalgiques.

Ce PSG-Steaua Bucarest qui était le match retour d'un match perdu (3-0) par Paris à l'aller sur tapis vert à cause d'une bourde administrative, j'y étais et  j'ai eu une trique monumentale.

mercredi 9 mars 2016

Une carte du monde sans Donald Trump

C'est marrant, dans ce monde merdique et complètement dingue j'ai tendance à croire que le plus grand danger qui va nous tomber violemment sur la tête  ne viendra pas des tarés de Daesh, ni de l'idiot numéro 1 de Corée du Nord, ni même du provocateur Poutine ou encore moins d'Alain Juppé mais bien du Républicain (une vraie calamité ce nom de parti) Donald Trump qui risque fort de finir président des Etats-Unis.
Ce sale type à la coupe de Dave et au teint saumoné à la Brice Hortefeux m'inquiète au plus haut point car contrairement à Daesh ou à l'illuminé Kim machin truc, il aura sous la main vraiment de quoi déclencher une guerre mondiale et il est assez fou pour le vouloir pour faire plaisir à son électorat de débiles consanguins alcooliques.
Une carte du monde sans Donald Trump, enfin quand les américains connaîtront la carte du monde et que tous les fans de Donald Trump seront virés de CNN.


mardi 8 mars 2016

Tif et Tondu

Moquons-nous un peu d'Alain Juppé, ex-maire de Bordeaux et ex-condamné à 14 mois de prison avec sursis et à un an d'inéligibilité pour prise illégale d'intérêts, vu que les 45 autres candidats des primaires à droite n'ont visiblement aucune chance de gagner. Je laisse de coté Nathalie Kahème Doublevé parce que je suis sympa et que c'est la journée où on n'a pas le droit de baffer les femmes même quand elles sont de droite.


Réforme de mes couilles



A une journée d'une mobilisation record (j'espère un peu), je ne sais pas quoi penser de la réforme du travail proposée par le gouvernement vu que je n'ai rien lu dans le détail. Toujours est-il que si on nous pompe l'air depuis des années avec un problème de charge ou de complexité administrative  pour relancer l'emploi, on sait aussi que ces enculés de patrons voudraient bien nous faire bosser gratuitement.
Alors quand je vois les exemples du Parisien d'aujourd'hui qui vantent les réussites des exemples anglais, espagnols et italiens, je me demande si on ne se fout pas un peu de notre gueule. L’Espagne partait de 26% de chômeurs pour en être à 20,5 aujourd'hui alors que j'ai l'impression qu'avec n'importe quel concours de circonstance le taux de chômage aurait pu baisser, et en Grande-Bretagne le taux était déjà bas avant leur réforme qui lave encore plus libéral que l'ancienne lessive libérale.  
Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire mais s'il faut nous péter nos droit pour faire baisser d'un demi-point le taux de chômage, autant commencer par rappeler aux patrons qu'ils ont déjà toucher des milliards d'euros de notre poche pour créer des emplois et qu'ils ont suffisamment fêter ça entre eux à Davos.

dimanche 6 mars 2016

[Pin-Up] Miss Marla Kay



Miss Marla Kay est une belle suédoise avec un joli sourire. Et j'ai l'impression qu'elle nous annonce un bel été.

Photo: Tony Klintasp

Si elle l’affirme c'est que c'est vrai



La très importante ministre du Logement Emmanuelle Cosse (ex-présidente d'EELV et on peut le dire, ex tout court) a assuré que la vieille centrale merdique de Fessenheim, sera bien fermée en 2016. C'est dans le calendrier de 2016 et accessoirement dans les promesses de François Hollande depuis un moment. Il parait même que le président lui a juré craché qu'elle fermera mais on ne sait pas si c'est la centrale ou la grande bouche de la ministre.
Le lobby nucléaire est toujours présent et la super centrale merdique de Flamanville qui devrait ouvrir aux alentours de prochainement n'est toujours pas au point, ce qui fait tiquer la ministre de l'Environnement et de l'Énergie, Ségolène Royal, qui a demandé en octobre à EDF d'entamer la procédure de fermeture. Ces derniers qui se foutent bien du monde comme d'habitude argumente le fait qu'il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton. On le sait bien mais ils le savent aussi depuis longtemps.
Le président a répété dans l'oreille de la très importante ministre Emmanuelle Cosse que ça fermait en 2016, ça va fermer.

Quelle misère.

vendredi 4 mars 2016

Retour de vacances



Déjà 10 jours sans billet de blog pour cause de vacances à l'étranger mais si je n'avais pas été retardé par les conséquences d'un plat épicé ce matin j'en aurais déjà publié un de bonne heure. 
L'avantage d'aller à l'étranger et que vous ne cherchez pas l'itinérance des données avec votre smartphone, vous êtes coupé des nouvelles de la France et ça fait du bien, et vous avez une facture téléphonique qui reste raisonnable, par contre l'inconvénient est que les messages s'entassent et que vous avez l'impression qu'il s'est passé des tas de choses pendant votre absence dès que vous chopez un wifi correct. Mais on s’aperçoit qu'il est quand même difficile de vivre sans connexion internet.

Revenons aux vacances chez la partie de la belle-famille qui habite aux Portugal, je les prévoyais longues, fatigantes et humides, j'avais vu juste. Nous sommes partis à 5h30  en direction de l'aéroport de Beauvais en faisant une halte dans le Val d'Oise pour récupérer le reste de la smala, j'étais déjà en stress maximum comme à chaque fois que je pars avec des gens qui ont tendance à avoir des problèmes avec la ponctualité. Nous avions rendez-vous dans un parking à 8h et nous sommes largement arrivé à l'heure dans le froid glacial de Picardie, il faisait -2° et le temps d'attendre le gars du parking j'avais déjà fumé ma deuxième clope. Le gars nous charge nos 40 valises, la poussette et les sièges bébé pour les autos et nous filons vers le terminal, le temps d'enregistrer les bagages et de négocier le poids des valises des gonzesses, de prendre un petit déjeuner et de déglinguer les WC, nous embarquons.
Première étape de faite j'étais soulagé. 
Arrivé à Porto sous un peu de pluie, je m'y attendais,  mais avec la température était plus raisonnable. Nous récupérons le matos et nous filons chez le loueur de bagnoles, j'en avais réservé deux pour huit personnes. Heureusement que nous n'avions plus de contraintes d'horaire à part pour se mettre à table parce que nous sommes arrivés le jour du match Porto-Dortmund et des hordes d'allemands faisaient la queue pour des voitures, les boules. Après une bonne heure à calmer les plus petits qui en avaient marre, je signais enfin la paperasse pour les deux caisses et nous avons chargé les voitures. Je trouve le moyen de me faire mal au dos en mettant le siège bébé, ça commençait bien. A trois heures (heure locale, quatre en France) on arrivait enfin pour manger, je prenais un anti-inflammatoire et un apéro avant de me péter le bide, j'étais déjà fatigué de ma journée et de ma semaine à venir.
A cause du temps pourri globalement, nous avons fait que manger pendant 6 jours, c'est dingue, les portugais ne pensent qu'à manger (et accessoirement vider des bouteilles en même temps) mais il a quand même fait très beau un petit 2 jours et j'ai pu en profiter avec les plus petits pour me balader entre deux repas. J'ai aussi fait des aller-retour entre le nord où nous étions  et l'aéroport situé à 90 km pour aller chercher de la famille qui déboulait après notre arrivée ou qui repartait avant nous, j'avais l'impression d'être un Uber qui bossait gratos mais qui a cartonné en péage. J'ai quand même pris le temps pendant un des aller-retour de faire une petite virée sympathique sur l'avenue du Brésil et les rives du Douro à Porto avant de mettre à table.
Les journées sont passées vite malgré tout et comme d'habitude je n'ai pas eu l'impression d'en avoir profité assez, les vacances chez la famille ne sont pas des vraies vacances, il y a trop de contraintes pour faire plaisir à tout le monde et du coup je ne profite de rien avec ma petite femme.
Après 60 repas et 200 bouteilles de vin nous sommes partis avec un quart d'heure de retard (3h45) sur le timing que j'avais fixé, il y avait les voitures à rendre et un avion à ne surtout pas rater. Stress maximum pour moi je voulais absolument rentrer.
Nous sommes arrivé chez le loueur avant une meute de vieux, coup de bol et du coup c'était assez rapide, le temps de régler vite fait ces escrocs pour le surplus de mazout et le péage, on filait dans les temps vers le terminal, les portes fermaient à 18h et nous avons eu largement le temps d'enregistrer les énormes valises des femmes. Coup de bol encore, ils ont été moins regardant sur l'excès de poids des bagages. 
On a décollé en retard, ce qui est assez étonnant de la part de Ryanair mais j'ai appris à l’atterrissage que nous avions eu de la chance finalement de ne pas atterrir en Charleroi à cause de la neige, les deux vols avant nous n'ont pas eu cette chance. Heureusement parce qu'il était déjà 23h et il fallait récupérer nos voitures sous la flotte, j'en avais ras-le-bol et je vous passe les deux heures de route pour rentrer.
Le bilan de tout ça c'est que c'était tout sauf reposant, que je suis parti avec la pêche et que je reviens avec un dos en vrac, une bonne fatigue, une tourista qui pique le cul et un taux de gamma GT qui a explosé mais ça ne m'a pas empêché d'aller reprendre le boulot en vélo sous la pluie ce matin.

Je vais pouvoir lire les joyeusetés de la politique française pour regretter mon séjour finalement trop court.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons