mercredi 31 mai 2017

Série noire



Cela ne vous a pas échappé si vous lisez les gazettes sportives, les faits divers ou si vous êtes un utilisateur régulier de bicyclette, les accidents, parfois mortels, de cyclistes sont de plus en plus nombreux. Si les médias en parlent aussi un peu plus c'est que de nombreux sportifs de haut niveau ont été victime de la folie passagère d'un aigle de la route.
J'ai moi-même été renversé l'année dernière par une conductrice à un rond-point qui pensait gagner 0,02 secondes dans son planning de connasse débordée. Je n'avais eu le temps de voir si elle était au téléphone mais cela ne l'avait pas dérangé de se barrer sans se soucier de ma santé. J'ai eu la chance d'avoir des témoins pour relever la plaque d'immatriculation. Comme j'ai pu me relever malgré mes blessures j'ai donc fait illico-presto le circuit habituel pour régler le compte de cette salope,  le coude en sang et la hanche en vrac, commissariat pour la plainte et hôpital pour les radios. 
Longtemps après toutes les procédures obligatoires, visites médicales pour les ITT, devis pour les dégâts matériels, j'ai appris que cette raclure de la route s'en était sortie tranquille au tribunal. Moi, j'ai été obligé de passer une visite médicale pour rassurer mon assurance comme quoi il n'y avait rien à raquer et  j'ai du me torcher avec mon devis.
Cette ordure a du être rassurée de s'en sortir comme si elle avait écrasé un hérisson mais moi je l'ai en travers. Je suis quasiment tous les jours confronté à ce genre d'énergumène qui se fout des autres sur la route et qui ont l'impression d'avoir acheté la route avec leur bagnole chez le concessionnaire. Ces salopards ne se rendent absolument pas compte que le cycliste fait ce qu'il peut dans un univers de bolides d'une tonne et demi pilotés par des inconscients. Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la tête des gens en 2017 et si cela a un rapport lointain avec ces élus qui se croient au dessus des lois sans craindre la justice et que le péquin lambda veut imiter mais j'ai quand même l'impression que la situation s'est bien dégradée question incivilités.
Jamais on ne verra un chauffard serrer un tracteur en le doublant pour lui faire peur parce qu'il n'avance pas assez vite, un cycliste ça n'abîme pas la carrosserie et c'est plus rigolo.
Je n'ai plus envie d'être cool avec ces assassins en puissance qui me mettent en danger parce qu'ils sont pressés, le prochain  automobiliste qui m'agresse volontairement aura mon U sur son capot à défaut de l'avoir dans la gueule.

11 commentaires :

  1. C'est tous les jours...

    http://www.directvelo.com/actualite/58379/gregoire-somogyi-est-mort

    RépondreSupprimer
  2. Pour que le billet soit complet, il aurait mérité un petit paragraphe sur tous les cyclistes (en fait, la quasi totalité) qui, en ville, se croient dispensés de marquer le moindre arrêt aux stops et aux feux rouges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je m'attendais à cette réponse, il suffit d'être dans un flux de circulation automobile pour se rendre compte qu'un démarrage au vert en même temps que des automobilistes est dangereux. Parfois il faut anticiper pour avoir un peu de marge de sécurité, il existe pourtant des sas de sécurité de quelques mètres étudié pour laisser une marge de manœuvre aux cyclistes à un carrefour mais ils ne sont quasiment jamais respecté. Je ne parle pas de passer un rouge grillé à fond les gamelles qui est aussi dangereux et con à vélo qu'en moto ou en voiture.
      Il existe aussi des petits panneaux de signalisation M12a et M12b qui autorisent le passage des cyclistes aux feux rouge dans certaines conditions.

      Supprimer
  3. Si la situation est toujours plus grave pour les cyclistes de par leur manque de protection, la gravité des problèmes sur la route en général est intimement liée à l'absence grandissante du non-respect du code de la route.
    Les conducteurs de voiture doivent respecter une distance de sécurité en doublant un cycliste mais ces derniers ne doivent pas être deux de front lorsqu'un véhicule se présente pour les dépasser. On pourrait ajouter ainsi beaucoup de choses comme la circulation sur les trottoirs ou encore en sens interdit ou bien encore le respect des vitesses de circulation...
    Là aussi, il faut revenir aux fondamentaux et réapprendre le code de la route qui n'est après tout qu'un code de bonne entente pour un espace partagé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas du non-respect mais du respect tout court

      Supprimer
    2. D'un autre côté, pourquoi devrait-on respecter des salauds de pauvres, qui n'ont même pas les moyens de se payer une bagnole ?

      Supprimer
    3. Le luxe c'est de s'en passer le plus souvent possible.

      Supprimer
    4. Pour moi, c'est fait. Je n'ai plus de voiture. Mais pendant longtemps elle a été le seul moyen de pouvoir travailler. Un fourgon chargé de matériel pour des interventions techniques souvent loin de chez moi.

      Supprimer
  4. Je suis passé maître dans le balançage de bidon sur les bagnoles de ces cons.
    Un truc qui revient un peu cher quand cette andouille de bidon se fait écrabouiller. M'enfin ça soulage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut faire attention quand même, on touche à leur voiture et ils deviennent fous dangereux.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons