jeudi 15 juin 2017

Merci patron (depuis 1967)

Loi travail énième épisode et à quelle sauce comme dirait Bayrou, le garde des sauces béarnaises ?
D'après Edouard Philippe, qui a confié que la future loi Travail prévoira des conditions de licenciement "par entreprise", nous avons tout à craindre
Ma multinationale, comme d'autres multinationales en sureffectif, n'a pas attendu Emmanuel Macron pour purger les effectifs depuis une dizaine d'année grâce à des accords d'entreprise et signés par quelques syndicats complaisants. Il est vrai que ce n'était pas des licenciements mais des départs volontaires largement subventionnés. En usine, il n'y a plus de licenciements (ou presque), ces mêmes multinationales ne prennent que des intérimaires, c'est plus pratique car l'intérimaire est jetable et permet de réguler facilement la charge de travail. 
Je ne dis pas que c'est bien ou mal, j'aimerais que tous ces gens qui nous parle de travail ou de loi travail se rappellent que nous sommes en 2017 et que les métiers ont évolué. Il n'y a plus besoin de quatre personnes comme dans les années 80 pour faire le boulot que je peux faire seul aujourd'hui grâce aux progrès technologiques et il est donc inutile de me garder jusqu'à 65 ans puisque je crée de la richesse comme quatre et qu'il faut du travail pour tout le monde.


1 commentaire :

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons