jeudi 7 décembre 2017

‎La plus grande star du rock dont vous n'avez jamais entendu parler‎




Johnny Hallyday est mort et plus de 24h après j'ai encore du mal à m'en remettre, non, je déconne. Si comme beaucoup de gens, j'ai appris l'annonce de plein fouet via les news de mon smartphone, je n'ai pas été vraiment surpris, le chanteur devait tenir depuis quelques années grâce à des cachets magiques. et s'il se vantait de fumer des cigarettes sans filtres pour perfectionner sa voix, il en est certainement mort.
Je ne vous cache pas que malgré mes goûts musicaux chargés de rock et de roll, je n'ai jamais acheté un disque de Johnny, ceux qui me connaissent ne seront pas étonné, je l'ai assez conchié comme un usurpateur dans le milieu du rock'n'roll et je pense qu'il a vécu à la bonne époque, quand le net n'existait pas et que personne ne connaissait les chansons originales qu'il reprenait en français.
Aussi je n'étais pas étonné de lire un des rares articles de presse étrangère sur sa mort en moquant gentiment le fait qu'il soit la plus grande star du rock dont vous n'avez jamais entendu parler‎. 
Mais il était tout de même une star en France, en Wallonie et chez son banquier et je reconnais que sans l'avoir apprécié, il me gonflait même, je connaissais ses chansons les plus connues. Comme une sorte de patrimoine français et comme d'autres chansons de Joe Dassin et de Michel Sardou pour parler d'autres chanteurs disparus.
Il me gonflait, oui, mais je pense que c'est son environnement "people" qui m'agaçait le plus, rien que d'imaginer qu'il a fait le record de couverture de Paris Match montre ce que représentait le bonhomme.
Malgré tout, je l'aimais bien, il avait un coté pauvre type sympathique dont tout le monde profitait et ça me faisait de la peine. Et il faut reconnaître qu'il avait une belle grande gueule, il aurait mérité une vraie carrière de rockeur, un peu comme Lemmy Kilmister, l'unique dieu du rock.

Allez, un morceau repris que j'aime bien et l'original des Smokie:






5 commentaires :

  1. Ton billet est délicieux. Je souscris entièrement à ton analyse de feue l'idole.

    RépondreSupprimer
  2. Faut dire que c'est d'Ormesson lui même qui lui a fait la première partie. C'est pas rien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une première partie de quasiment anonyme, le pauvre!

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons