jeudi 4 janvier 2018

Le vélo, ce danger public



Je ne regarde jamais la télé le matin (déjà que le soir j'ai du mal) mais le sujet de 5'51 sur le vélo urbain dans l'émission Télématin sur France 2 valait le coup d'œil, j'ai appris que j'étais un danger public parce que je fais du Le vélo pour aller travailler.
La chroniqueuse et son comparse ont parfaitement raison quand ils nous expliquent que la route est un espace de partage, ce qui implique un respect mutuel de la part de ceux qui s’y déplacent mais la démonstration s'arrête là vidéo à l'appui, ils sont à la ramasse en montrant ne serait-ce qu'un  scooter à contre-sens sur une piste cyclable. Cette vidéo n'explique rien et ne dit pas que le danger est avant tout l'automobiliste ou le motard au volant de son véhicule, que le cycliste est obligé parfois de rouler sur le trottoir pour éviter les tarés qui s'imaginent avoir acheté la route.
Bref, le vélo est dangereux et le cycliste est un terroriste. J'attends de voir le cycliste qui renversera une voiture sur les grands boulevards parisien, et jusqu'à maintenant personne n'a vu un cycliste tuer un automobiliste ou un motard.
Mais il ne fallait pas s'attendre à autres choses dans une émission matinale suivi par des grand-mères encore dans l'euphorie de l'après-guerre et la croyance d'avoir la liberté d'avoir une bagnole, il va falloir que les gens se le mettent dans le crane, le tout voiture en ville c'est terminé et c'est tant mieux.
Quand je pense à toutes les fois à vélo où je me suis fait violemment frôlé par un automobiliste trop pressé d'aller chercher son carburant pas encore assez cher, voir une sujet aussi con sur la télévision publique fout les glandes.

5 commentaires :

  1. « le tout voiture en ville c'est terminé et c'est tant mieux. »

    Dans tes rêves, ma poule !

    RépondreSupprimer
  2. « le tout voiture en ville c'est terminé et c'est tant mieux »

    Avec une augmentation du prix du litre de carburant d'un ou deux euros, on va voir pas mal d'automobilistes militants changer d'état d'esprit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toutes façons, prendre sa voiture en ville pour faire 2km ou 3km est d'une connerie sans nom.

      Supprimer
    2. Voilà un argument (l'augmentation) que j'entends seriner depuis mon adolescence, soit pas loin d'un demi-siècle. Assertion : « Quand l'essence passera à X francs, plus personne ne roulera ! » Bien entendu, quand l'essence atteignait les fatidiques Y francs, comme rien ne se passait, les petits prophètes, loin de réviser leurs jugements péremptoires, se contentaient de remplacer X par 2X, puis par 5X, etc. Le passage à l'euro n'a rien changé : les petits prophètes sont toujours aussi assurés d'eux-mêmes, à ce que je vois.

      Et je continuerai pour ma part à prendre ma voiture chaque fois que cela m'agréera. Parce que je n'aime pas qu'on m'emmerde ni qu'on me dicte ce que je dois faire ou non. Surtout au noms d'idéologies foireuses.

      Ouala.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons