mercredi 16 janvier 2013

Et ma main dans la gueule?

Et ma main dans la gueule tiens?

J'y crois dur comme fer, intrigués par la structure de la main humaine qui est unique, des chercheurs ont émis l'hypothèse que celle-ci avait évolué non seulement pour nous rendre plus habiles, mais aussi pour nous permettre de mieux donner des coups de poing. Chouette.

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est une étude sérieuse.

Au contraire des autres primates, l'être humain possède une paume et des doigts courts, mais aussi des pouces longs, forts et mobiles. Ceci autorise de plus grande possibilité au niveau de la tenue des objets et permet plusieurs types de prises : la "prise de précision" qui correspond à la manipulation fine d'objets par le bout des doigts uniquement, et la "prise forte" dans laquelle l'objet est fermement saisi par notre main.

Contrairement au geek de base qui, lui, a le pouce sur-dimensionné (console, smartphone) ou pire, le geek auto-stoppeur, mon doigt le plus long est le central appelé majeur, celui qu'on met par exemple dans ta face ou dans ton cul. Pour la prise forte, je m’entraîne plus que jamais avec une pelle et je travaille mon revers, en regardant une photo de Laurence Parisot pour la motivation.

"A partir du moment où les mains ne sont plus utilisées pour la locomotion, il peut y avoir de multiples façons de manipuler et plusieurs manières différentes de donner un coup de poing. Mais une main qui fait les deux est réellement limitée dans sa morphologie", a confirmé Milford Wolpoff, un paléo-anthropologue de l'université du Michigan, non impliqué dans l'étude. Pour valider cette théorie, les chercheurs ont donc mené diverses expériences. Au cours d'une d'entre elles, des volontaires ont dû frapper dans des sacs de sable poing fermé et paume ouverte de différentes façons.

Personnellement j'aime donner des baffes, une bonne baffe, celle qui claque. J'ai remarqué que la baffe est beaucoup plus humiliante que le coup de poing puisque celui ou celle qui la reçoit ne la voit pas venir. Par contre le poing est plus efficace, la surface de frappe d'un poing fermé représentant moins du tiers de celle de la main ouverte et seulement 60% environ de celle de la paume, à puissance égale, la force d'impact d'un poing est bien supérieure. Elle offre ainsi plus de chances de provoquer une blessure.

Des mains qui ont encouragé le combat physique chez l'homme ? L'étude est à lire ici, forcement oui puisque cette configuration permet ainsi à l'homme de frapper sans se blesser sans pour autant sacrifier l'efficacité du poing.

C'est super intéressant, mais ce qui m'inquiète c'est que j'ai l'impression que ce poing est devenu aussi l'arme préféré du patronat mais plus du tout dans la configuration du combat traditionnel corps à corps, les accords de compétitivité et de flexibilité dans les entreprises ou sur  le dossier de l'emploi ont fait prendre à ce poing un autre direction dangereuse, je crois même qu'on  peut dorénavant parler d'un accord sur la fistibilité des salariés vu la tournure des réunionites aiguës syndicats/patronat/poilobras. Je crois que les semaines à venir vont être redoutable, on doit se préparer pour avoir très mal au fondement plutôt qu'à la tête mais avant de m'avoir, ils auront droit à une bonne distribution de baffes avant de m'avoir ces cons là.

5 commentaires :

  1. content que tu partages l'avis de la (vraie) gauche.... :) (non pas sur la tête !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que je suis en (vraie) colère.

      Supprimer
    2. C'est un (vrai) beau (vrai) billet

      Supprimer
  2. Oui mais il ne faut pas oublier le coup de pied au cul !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons