Articles

Affichage des articles du janvier, 2022

Second degré

Image
  Lors de la galette à l'Elysée, Emmanuel Macron a salué "la France humble, silencieuse, au travail". L'extrait vient d'un article de Paris Match à propos de la "galette républicaine", article sympathique avec peu de mots et beaucoup de photos comme avec leur habitude, la mollesse des mots, l'hypnose des photos. Tout va bien, la France travaille et mange de la galette.  Je pense qu'il faut le prendre au second degré, à l'aise. Du moins pour ceux qui aiment la galette. Sauf que moi depuis quelques jours j'ai vu la lumière depuis la polémique lancée malgré lui. En effet Fabien Roussel m'a fait plaisir avec ses tweets sur  la bonne bouffe pour tous et depuis je ne pense qu'à voter pour lui. "Un bon vin, une bonne viande, un bon fromage : c’est la gastronomie française. Le meilleur moyen de la défendre, c’est de permettre aux Français d’y avoir accès" Le bonheur et la vérité mais la France des insoumis a réagi comme s'e

Les emmerdes

Image
En bleu les gentils, en rouge les vilains pénibles Les emmerdes on en a tous, le président aussi avec ceux qui ne sont pas dans les clous. Chaque mot d'Emmanuel Macron étant analysé à la loupe par ses opposants, la petite phrase choc sur la minorité non-vacciné ou antivax qui, il faut le reconnaitre, pète les burnes de pas mal de monde, surtout dans les hôpitaux, a fait beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux ou le moindre éternument de sa part sur une chaine de télévision fait l'effet d'un pet dans un partouze.  Pourtant, dans mon environnement proche, je ne suis pas vraiment emmerdé par des antivax ou des non vaccinés, j'en connais très peu. Un pompier bodybuildé qui faisait semblant d'avoir oublié son masque à la sortie de l'école parce que monsieur est un professionnel de la chose (il a lu des trucs sur le Covid sur Facebook) et qu'il connait son boulot lui, a fini par rentrer dans le rang et se faire vacciner dernièrement, la trouille sans doute mais

Meilleurs voeux et bonne année 2022

Image
Et la santé surtout !