lundi 18 mars 2013

Recrute coupeur de têtes


La crise est mondiale et elle est  surtout partout avec comme conséquence la chute de l'emploi, même dans des domaines que l'on ne soupçonnait même pas.  Alors que l'église catholique vient à peine de se trouver un nouveau pape footballeur, ce qui n'était pas si facile que ça vu la masse de boulot que ça représente pour un salaire misérable, parait-il selon les syndicats, et vu le faible nombre de candidat volontaire, j'apprends avec stupéfaction que  les autorités saoudiennes sont actuellement en pénurie de bourreaux et ont du mal à recruter.
Du coup sur la place Dira de Ryad où les sentences de décapitations prononcées par la Cour islamique sont exécutées les vendredis à la Grande Mosquée, haut de tolérance et de rigolade, l'ambiance est à la morosité et les bars des alentours commencent à en tirer des conséquences fâcheuses sur le chiffre d’affaire avec une fréquentation en chute libre, forcément moins de têtes décapitées, moins de festivités.
Au pays de la grande amitié entre les peuples, des femmes libre de ne pas prendre le volant et du record d’exécutions, les autorités saoudiennes cherchent une solution pour parer à la pénurie de bourreaux, il est possible que le Pôle Emploi de Béthune, cité mondialement connu pour son bourreau, soit contacté prochainement par l'ambassade d'Arabie Saoudite en France. 
Mais, honnêtement, s'ils étaient un peu moins cons, les autorités saoudienne pourraient largement recruter dans certains pays comme en Afghanistan ou en Somalie, par exemple, où des gentils  missionnaires  largement financés pour répandre la voix de la tolérance salafiste sont aussi experts en matière d’exécution rapide.

4 commentaires :

  1. Les petits métiers se perdent.
    Comme nous avons des formations "de l'humanitaire", on pourrait peut-être tenter le bac pro "bourreau" pour les jeunes qui ont envie de faire oeuvre utile dans le monde et de voyager en trouvant du boulot un peu partout, parce que les voyages, ça forme la jeunesse et qu'il faut aider nos frères humains dans le besoin.


    (bon petit billet !)

    RépondreSupprimer
  2. Ah le bourreau de Béthune...
    Blague à part, que des pays puissent encore appliquer la peine de mort, voilà encore une de ces choses qui ne laisse pas de me révolter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep, et surtout, en exagérant, pour pas grand chose.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons