mercredi 28 août 2013

Réforme des retraites, trop bien



Hier soir, après deux jours de discussions avec les syndicats et le patronat, Jean-Marc Ayrault a rendu ses arbitrages sur la future réforme des retraites. Le premier ministre a pris la parole depuis Matignon après avoir rencontré depuis lundi huit syndicats et trois organisations patronales, c'était un grand moment pour l'avenir de la France.
Le problème est simple,  le déficit des retraites atteindra 20,7 Mds€ en 2020 et se stabilisera à 27 Mds€ jusqu’en 2040, à partir de là, bien au contraire et aussi bien tactiquement que techniquement comme dirait l'autre il fallait faire quelque chose et c'est hier soir que le premier ministre a présenté les mesures retenues pour réformer le système de  retraite actuel qui me permettra d'engraisser mon patron plus longtemps.

Les réactions sont unanimes et enthousiastes, que ce soit les syndicats de salariés, de patrons et des politiques. Ces mesures ravissent la droite comme la gauche, la droite obtient enfin ce que Sarkozy n'a pas plus mettre en place et les syndicats sont prêts à signer quasiment les yeux fermés. Si le Front de Gauche gémit un peu, c'est plus par opposition systématique au PS, quand au FN qui reste derrière le Medef , il est prêt à reconnaître l'existence d'ouvrier en France. 
Ayrault restera l'homme de la réforme, celle qui unit les français dans la valeur travail, le plaisir de travailler plus pour moins s'emmerder. Accessoirement il vient aussi de niquer Sarkozy en mettant le Medef dans la poche. 

Donc tout va bien et je vois aussi tout les cotés positifs de cette réforme. C'est simple, je n'avais rien prévu de faire après ma future grande carrière, j'aime trop mon travail pour penser arrêter, de toute façon, mon entreprise a décidé de geler les salaires pendant 3 années pour un accord gagnant-gagnant je vais pouvoir rattraper le retard. J'espère tout de même ne pas trop gêner mon employeur pour cette rallonge de peine et qu'il ne sera pas trop embêté par mon coût du travail supplémentaire.    
De plus, ayant refait ma vie il y a quelques années, ça me laissera plus de temps pour remonter la pente, ce n'est pas à la retraite qu'on se lance dans les crédits immobiliers. 
J'aurais aussi l'occasion d'être actif à Pôle Emploi quand le plus âgé de mes enfants se lancera après son chômage dans le monde du travail à 30 ans, ça m’éviteras d'être à la ramasse et de prendre peut-être le métro avec lui de bonne heure, j'aurais la sensation de toujours exister si je ne suis pas déjà mort. En principe, d'après Luc Chatel j'ai gagné 15 ans, je positive.

A part ça rien, si, il y a un truc rigolo que j'ai remarqué, depuis 5 ans j'ai comme l'impression d'être resté à la moitié de ma vie de salarié, et plus j'avance plus la retraite me parait ressembler à l'horizon, c’est con comme impression.

6 commentaires :

  1. J'ai rarement vu une reforme qui fait autant l'unanimité...A part la CFDT, tout le monde est content (ou l'inverse).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en connais de la CFDT, ils sont toujours content, et ils signent les yeux fermés.

      Supprimer
  2. hum.... quand on parle d'une vache de réforme, elle ne tarde pas à s'engouffrer dans un certain couloir....

    maintenant, c'est peut-être seulement une réforme vache.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que c'est plutôt une vachette: une réformette.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons