mercredi 21 août 2013

Souvenir de Marseille



On peut rire (jaune) de l'annonce du Premier ministre Jean-Marc Ayrault  de 24 policiers et d'une compagnie de  CRS supplémentaires pour sécuriser la ville en feu, on peut rire (nerveusement) des critiques de la droite sur la venue médiatique d'un premier ministre et de cinq membres de son gouvernement, on peut (être mort de) rire sur la composition des membres (Valls, Duflot et Taubira) présents qui se foutent sur la gueule depuis quelques jours et on peut rire (rictus de courtoisie) de la blague ironique de l'UMP locale "24 policiers, ça en fait seulement 4 par ministre présent aujourd'hui" mais l'UMP en oublie son incompétence en  matière de sécurité pendant le quinquennat Sarkozy, souvenir de 2011:

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant, venu installer un nouveau préfet délégué à la sécurité, a annoncé lundi à Marseille l'arrivée de deux compagnies de CRS, en plus d'une centaine de policiers attendus d'ici fin septembre et promis au printemps dernier. Déjà venu en mai, il avait annoncé la venue de 139 fonctionnaires de police : 100 affectés entre le 1er juillet et le 1er septembre à la police d'agglomération et 39 autres à la police judiciaire. Quelque "139 devaient arriver, ce sont finalement 166 policiers supplémentaires" qui seront affectés d'ici la fin septembre, a-t-il dit lors d'une conférence de presse en préfecture, promettant que ce chiffre était du "plus net". Dans l'entourage du ministre, on précise que ces effectifs compenseront notamment 40 départs en retraite.

Selon Claude Guéant en outre, "deux compagnies de CRS seront fidélisées sur Marseille", soit "200 hommes en plus". Au total, 2 932 fonctionnaires de police seront ainsi affectés à la sécurité publique sur la ville au 1er septembre, a-t-il ajouté. Mais "les effectifs, ce n'est pas tout, a souligné Claude Guéant. "Il faut un nouvel élan, de nouvelles idées, une nouvelle approche et donc un nouvel homme", a-t-il assuré en présentant le nouveau préfet délégué à la sécurité Alain Gardère, le 3e en deux ans à occuper cette fonction. Au nombre des innovations attendues, le ministre a cité le renforcement de "la présence de policiers sur la voie publique", ou patrouilleurs. (Source AFP)

Alors, entre nous, les petites vexations  du maire de Marseille et du chef de l'UMP après la pique de Valls sur l'état de la ville "Marseille est une ville qui a été abandonnée pendant des années, par l'Etat comme par les collectivités territoriales de Marseille, et notamment la municipalité", ce qui n'est pas faux, ils peuvent se les mettre où je pense, comme ils peuvent se souvenir, au lieu d'être "stupéfait", des 12500 postes de police et de gendarmerie supprimés entre 2007 et 2012 par le petit monarque à talonnettes avec leur soutien le plus total.


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons