lundi 15 septembre 2014

La rentrée des gueux


Bonne nouvelle pour tout les gueux, le Medef va bien s'occuper de leurs soucis pour la rentrée. A l'image de l'UMP décomplexée, ce cher Medef revigoré par ses membres revenus de vacances en pleine forme entame sa rentrée avec des propositions chocs pour redresser la France et nous aider à trouver du travail sous-payé et le goût des labeurs à plus de 35h par semaine. Manuel Valls qui s'est fendu d'une déclaration d'amour  lors de l'université d'été du syndicat patronal risque le retour de bulles de champagne, on ne drague pas comme ça le Medef sans risque de recevoir des propositions malhonnêtes et du gagnant-gagnant dans le fondement.
Cette fois nous avons des chiffres, pas ceux des consommations des grosses berlines, mais du grand projet proposé comme 1% de croissance et 100.000 emplois en échange de 2 jours fériés en moins, ou 50.000 à 100.000 emplois avec du Smic arrangé. Sympathique, tout comme ouvrir encore plus longtemps les commerces pour pouvoir dépenser nos sous qu'on ne dépensera pas les jours fériés travaillés, ils pensent à tout au Medef, c'est pour notre bien évidemment.
Malgré tout je trouve Pierre Gattaz et son équipe encore un peu frileux sur le sujet, pourquoi se limiter à un seul million d'emplois? Supprimons donc tout les jours fériés, mettons un Smic à 500 euros et une durée du travail à 50 heures. Supprimons aussi toutes les charges patronales et on devrait arriver à créer au moins 5 millions d'emplois. Finalement, quand on lit dans le détail, les propositions du Medef sont décevantes mais ce n'est pas vraiment étonnant de la part d'une organisation syndicale de couilles molles.

12 commentaires :

  1. Vous commencez à me connaitre, mais je suis tout de même d'accor davec ceci : "les propositions du Medef sont décevantes mais ce n'est pas vraiment étonnant de la part d'une organisation syndicale de couilles molles."

    Ces propositions dont le chiffrage est aussi fantaisiste que ceux du gouvernement (ça donne une idée du niveau) sont stupides pour deux raisons :

    1) Elles sont vues et revues, n'ont aucune subtilité et se concentre encore un problème qui n'est pas le principale ; le cout du travail.

    2) Elles n'ont aucune chance de passer dans l'opinion.

    Pourquoi ne demandent ils pas une application du choc de simplification promis par le président par exemple ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Medef provoque un peu pour la rentrée, ils ont laissé largement fuiter leurs propositions pour tester l'opinion. Et ils ont déjà reçu quelques milliards d'euros en cadeau pour embaucher, qu'ils arrêtent un peu.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Non, on met Gattaz au Smic, dans un HLM malfamé et à 3 heures de transport en commun de son lieu de travail précaire.

      Supprimer
  3. Pour relancer la croissance et surtout l'emploi, je propose d'arrêter les conneries ou plutôt de faire taire les cons....on y gagnera tous et les patrons auront plus de temps pour réfléchir à de vraies stratégies entrepreneuriales ou même managériales.
    1% pour 2 jours fériés, faut vraiment pas être fort en maths, stat et eco

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'on ne travaillera pas gratuitement, ça n'ira jamais pour eux.

      Supprimer
  4. Ces propositions ne sont pas nouvelles....Le MEDEF, qui n'est pas un syndicat au sens de la loi Waldeck Rousseau de 1884, est un Mouvement (Mouvement des entrepreneurs de France)...digne héritier du CNPF (avec Ceyrac et papa Gattaz), ce CNPF étant lui même le digne héritier des "Maîtres des Forges" (Cf Wendel), qui n'ont eu aucun état d’âme pour participer à la collaboration active de la politique de Pétain.
    C'est un lobby corporatiste comme un autre qui trouve actuellement un boulevard pour étaler ses idées d'une manière décomplexée...C'est un lobby corporatiste qui défend ses intérêts au détriment de l'intérêt général....Ce qui est nouveau, c'est que le terrain est fertile pour eux...sous un gouvernement de gauche...Et c'est ce qui m'interpelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, ceci dit je pense qu'ils jouent plus avec les médias qu'avec le gouvernement. (Méthode Coué, méthode Coué...)

      Supprimer
  5. 20% des grands patrons sont en Belgique et font perdre 18 milliards d'euros à la France
    ce sont comme en 40 des traîtres à leur pays

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tss tss mauvaise langue, il n'y a pas que l'argent planqué dans la vie, la douceur du climat et le soleil de Belgique, ça ne compte pas?

      Supprimer
    2. et encore , t'as oublié .... la bière
      Nicolas va pas te le pardonner

      Supprimer
    3. Oui mais d'un coté c'est tellement évident.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons