lundi 13 avril 2015

Patriot Act à la française

 
 
"J'ai retrouvé, en arrivant en France le dimanche 11 janvier, le jour de cette énorme manifestation, ce que j'avais vu à la suite du 11 septembre : une combinaison très puissante de peur et de besoin d'unité nationale.
Ce genre de circonstances rend très faciles, trop faciles, pour n'importe quel gouvernement la prise de contrôle de la population, la promesse de sécurité et la vengeance, la contrainte au silence des sceptiques et le vote de mesures sur lesquelles il sera très difficile de revenir, même dix ans plus tard. Je pense, bien sûr, au Patriot Act sur lequel même l'administration Obama n'a pas pu revenir. Ce serait donc une terrible erreur pour la France, ou pour la Grande-Bretagne, qui semble elle aussi tentée de faire la même chose, de recourir à des lois d'exception. Les Français pourtant me semblaient très critiques à l'égard du Patriot Act. J'espère que vous le resterez et ne suivrez pas l'exemple de l'Amérique. Soyez certains que vous le  regretteriez encore dans dix ans. Je crois franchement que, si l'on aborde le problème à la manière dont nous l'avons fait aux Etats-Unis, ces jeunes gens devenus terroristes continueront de venir, plus violemment et plus rapidement. Non, la première chose à faire est de se demander comment ces jeunes hommes, qui étaient il y a quelques années des enfants comme les autres, allant à l'école comme les autres, ont pu se transformer en ces tueurs aux AK-47.  En fait, je ne sais pas ce qu'il faut faire, mais je sais ce qu'il ne faut sûrement pas faire. Disons qu'il faut réfléchir, dès lors, essayer de comprendre, mais surtout ne pas baisser les bras et ne rien faire qui puisse laisser croire aux terroristes qu'ils ont une chance de l'emporter."
 
 
Pour tout comprendre sur le dangereux projet de loi Renseignement, allez lire le mode d'emploi chez l'écureuil.

1 commentaire :

  1. On peut penser autrement que Russel Banks.

    On peut s'interroger comme il le fait sur le "comment des jeunes de nos villes sont devenus des tueurs" mais on peut aussi et surtout vouloir encadrer et surveiller les réseaux de façon à prévenir.

    Ces terroristes sont sans foi ni loi ne croient en rien et sèment la mort par soumission à un ordre religieux extrémiste. On laisse faire ? Quand on sait que tout ou presque passe par les réseaux et qu'en 2 secondes on peut dialoguer avec un ou n interlocuteurs à Bagdad, Kaboul, Damas, etc.... on est en droit de se demander comment peut-on suveiller les menaces potentielles.

    Quant à ceux qui cri "Liberté" à tout va je dirai que quand on a rien à se reprocher .... on a rien à craindre.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons