mercredi 28 juillet 2010

#5 [33t] Blue Öyster Cult - Cultösaurus Erectus


Tout ceux qui me connaissent et même ceux qui croient me connaître (musicalement) dans mon entourage sont assez étonnés de voir ma collection d'albums de Blue Öyster Cult et je ne les ai pas tous vu le nombre impressionnant d'albums débités par le groupe depuis 1972.
Etonnement parce que même si je suis loin d'être enfermé dans un style de musique, le rock particulier de BÖC, mélange de heavy metal ( à la Black Sabbath et Steppenwolf ) et de psychédélisme à la mode hippie ne correspond pas vraiment à l'ensemble de ma discothèque.
J'ai découvert BÖC tout seul comme un grand pendant mes années lycée, comme beaucoup d'autres groupes, en farfouillant les vinyles d'occasion à la librairie Parallèle. BÖC en occasion c'est largement accessible et disponible, de là à dire que ça ne vaut pas grand chose...Toujours est-il qu'en attendant de tout acheter, je choisis d'emblée le premier album ( Blue Öyster Cult, 1972) et le deuxième ( Tyranny and Mutation, 1973) , tant qu'à faire, pour découvrir ce drôle de groupe avec leur drôle de logo, le Cronos, sorte de symbole astrologique ayant fait la polémique à une époque.
Je ne deviens pas super fan de BÖC suite à ces deux achats même si le rythme et le style très années 70 sont plutôt sympa à écouter mais je n'accroche pas tout à fait, je sens que ce groupe avec la carrière longue qu'il avait déjà faite de 1972 à 1990 devait bien avoir un sacré potentiel. Et c'est achetant tout les albums jusqu'à Cultösaurus Erectus de 1980 ( c'est le septième ) que j'ai commencé à vraiment apprécier BÖC, c'est pour moi et apparemment pour beaucoup de gens le meilleur album du groupe. Il est de plus produit pour la première fois par Martin Birch, producteur des plus grands groupes de heavy de l'époque. C'est simple, c'est le seul album, avec aussi leur huitième, Fire Of Unknow Origin ( rien que pour le morceau Veteran Of The Psychic Wars ), que j'écoute régulièrement aujourd'hui avec le même plaisir.
La formation, la meilleure pour moi aussi, était composée d'Eric Bloom au chant et la guitare, Donald (Buck Dharma) Roeser à la guitare et aux claviers, Alan Lanier à la guitare et aux claviers, Joe Bouchard à la basse, Albert Bouchard à la batterie et Mark Rivera au saxophone sur "Monsters".
Mon regret est de ne les avoir jamais vu en concert pendant cette bonne période, Eric Bloom avait l'habitude de faire une petite démonstration de nunchaku :)

Face A:
1-"Black Blade" (E. Bloom, M. Moorcock, J. Trivers) 
2-"Monsters" (A. Bouchard, C. Bouchard) 
3-"Divine Wind" (D. Roeser)
4-"Deadline" (D. Roeser)

Face B:
1-"The Marshall Plan" (Blue Öyster Cult)
2-"Hungry Boys" (A. Bouchard, C. Bouchard)
3-"Fallen Angel" (J. Bouchard, H. Robbins)
4-"Lips In The Hills" (D. Roeser, E. Bloom, R. Meltzer)
5-"Unknown Tongue" (A. Bouchard, D. Roeser)

2 commentaires :

  1. Merci pour cet article sur BÖC, mon groupe archi favori. Vu au moins six fois, en Suisse, en France et en Allemagne... Pour moi le groupe le plus sous-estimé de l'histoire du rock. Avec un guitariste de génie, des compositions tellement riches et variées, le meilleur solo du monde sur Veterans live... et j'en passe ! RIP Allen Lanier.
    Voir mon petit article perso ici : https://www.facebook.com/notes/charly-moriaud/blue-%C3%B6yster-cult/10150782015767604

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon grand regret de ne pas les avoir vu en live.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons