dimanche 8 janvier 2012

Contente-toi du bonheur, la consolation des médiocres


 A ma famille, à mes proches, à mes amis, à mon banquier,

Je serais bref.
J'étais heureux mais depuis hier la réalité m'est tombé dessus violemment et je n'en ai pas digéré mon repas du midi, mon moral a fini au fond des toilettes comme tout ce que je comptais faire et entreprendre. Ma femme m'admirait, mes enfants me mettaient sur un piédestal, ma famille était fier de moi, ils se trompent tous, je suis un minable.
Oui un minable, je les ai trompé depuis plusieurs année, ils croyaient que j'étais quelqu'un de respectable et Monsieur Copé de l'UMP, auteur de niches fiscales pour gens honorables, est arrivé avec ses certitudes, il m'a remis à ma place, celle d'en bas, je gagne moins de 5000 euros par mois.
J'espère que vous allez tous me pardonner.
Amen.

D'un coté je me rassure, nous sommes 94% dans mon cas. Quelques 94% de gueux qui vont se lever de bonne heure lundi matin pour gagner un salaire minable.
Et surtout 94 % qui peuvent voter le 22 avril et le 6 mai prochain.

7 commentaires :

  1. Eh pourtant !
    J'ai travaillé plus pour gagner plus.
    Et j'ai encore moins ...

    RépondreSupprimer
  2. @Didier,
    Plus que jamais j'ai l'impression.

    @David,
    Ah non, ça fait longtemps que j'ai arrêté!

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi je suis une saleté de gueuse, va. Enfin bon. La Gueuze, c'est une bonne bière. Toujours une consolation.

    RépondreSupprimer
  4. Le bonheur appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables ou insultants seront supprimés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Twingly BlogRank Licence Creative Commons